News Juillet 2021

Comme vu à la précédente news, nous fêtons en ce moment les cinq années de la franchise Dead By Daylight. Cet événement récompensant les joueurs à base de cadeaux en veux-tu en voilà est exceptionnellement prolongé jusqu’au 21 juillet. L’occasion de profiter encore quelques jours de la festivité et des cotillons.

Le mois de juillet sera le mois de la reprise pour le cinéma, en espérant que les programmations ne soient pas trop chamboulées par la venue du pass sanitaire. Chez UGC, les séances du matin en semaine ne sont pas encore revenues mais il y a fort à parier que les nouveaux films arrivant, il y ait besoin de renfort pour couvrir un maximum de public. Netflix ayant sans conteste tiré son épingle du jeu en diffusant par exemple Comment je suis devenu super-héros (première en France au festival du film américain de Deauville 2020, puis direction la plateforme) ou encore des séries de leur production en propre, comme Sweet Tooth, qui m’a vraiment ravie. Mention spéciale en la personne de Bobby, que vous pouvez voir ci-dessous, qui a touché le coeur d’une bonne partie du public, bien que seulement personnage très secondaire.

J’ai également récupéré un pass annuel pour les Franciscaines de Deauville et vous tiendrai informés des expositions et autres ayant lieu là-bas. Je suis déjà allée voir l’exposition André Hambourg et je ne saurai que vous conseiller de mettre un bon pull car la climatisation y va bon train !

Plus que quelques jours et l’été sera finalement là. Officiellement il l’est déjà mais dans les faits ce n’est hélas pas encore ça. J’espère que vous serez à même de pouvoir en profiter et je croise bien fort les doigts pour les festivals prévus en août qui sont chahutés par les dernières annonces gouvernementales et qui, je l’espère, pourront avoir lieu comme prévu, dans les bonnes conditions pour le public comme pour les organisateurs.

J’ai testé : La Kube

Pour mon dernier anniversaire, on m’a offert trois mois d’abonnement à la plateforme La Kube : ce n’est pas un film d’horreur qui a plus ou moins bien vieilli mais une entreprise à taille humaine qui envoie chaque mois un livre « surprise » et personnalisé au destinataire. Là en l’occurrence moi.

J’ai trouvé le concept vraiment intéressant. Bien sûr, on connaît les box de maquillage, de collants, et autres accessoires (j’avais même acheté une box pour mon chat), mais je n’avais jamais entendu parler de Kube, alors même que je dévore en moyenne un livre par semaine. Justement, je lis beaucoup et je suis prise dans le piège de ma bibliothèque de quartier. A chaque fois que je rends un livre j’en trouve un nouveau qui m’intéresse, voire plus, et j’ai toujours plusieurs livres dans ma chambre attendant d’être lus. Comme la bibliothèque comporte des délais de prêts (et c’est bien normal), je donne souvent la priorité aux livres empruntés qu’à ceux dont je suis propriétaire. Les priorités globales étant : livres empruntés à la bibliothèque > livres prêtés par des amis > livres que j’ai en propre. J’ai donc mis du temps à lire les 3 livres qui m’ont été envoyés par Kube, non pas parce qu’ils ne me plaisaient pas (au contraire, j’y reviendrai), mais parce que j’avais d’autres priorités littéraires à gérer en fonction des délais impartis.

Kube propose d’envoyer un livre en particulier, choisi par une vraie personne, pas un robot, qui nous est présenté à l’avance, ou un livre totalement surprise, dont on ne découvrira l’auteur et la teneur qu’à la réception. J’avais un peu peur de cela car j’ai lu beaucoup, beaucoup d’ouvrages, et je ne voulais pas tomber sur quelque chose que je connaissais déjà, alors même que ce que j’apprécie le plus est la découverte de nouvelles choses. Le système est ici bien rôdé : j’ai choisi le style de livre que je souhaitais recevoir mais j’ai également pu lister tous les auteurs que j’avais déjà lus. De fait, les 3 livres que j’ai reçus représentaient vraiment des auteurs qui m’étaient totalement inconnus. Si la vie est bien faite quand même, Kube l’est en tout cas. Et si j’ai pris mon temps pour écrire cet article, c’est aussi parce que je voulais lire les livres en question et ne pas bâcler mon retour d’expérience.

Je me dois déjà de préciser que les colis reçus mensuellement sont de toute beauté. Faits à la main, regorgeant de petites attentions (tantôt marque-pages, sachets de thés, voire même savon !), on a la réelle impression de recevoir un vrai coffret cadeau chaque mois, comme vous pouvez le voir sur mes clichés. En plus du livre, j’attendais avec impatience de voir ce que contiendrait mon colis, car tout ce qui était dedans faisait vraiment chaud au cœur.
J’ai donc reçu trois livres et ai commencé par Généalogie du Mal, par Jeong Yu-jeong, qui, après recherches, s’est révélé être une auteure connue d’ouvrages noirs. Ce qui compte quasiment autant pour moi que l’auteur, c’est l’éditeur. J’ai ainsi découvert Picquier, spécialisé dans les polars / romans noirs asiatiques. J’ai dévoré ce roman, qui bénéficie d’un style bien à lui mais agréable à lire, qui tient en haleine tout du long et qui se révèle dense à lire, bien qu’il soit d’une longueur plus que normale. J’ai tout de suite mis sur ma to read list les autres romans de l’auteur, ainsi que de nouveaux auteurs que je ne connais pas, publiés chez Piquier. A part Keigo Higashino que j’adore, je connais peu d’auteurs de polars asiatiques et je suis vraiment contente qu’on m’ait donné de nouvelles voies d’exploration. J’ai cherché d’autres ouvrages de Jeong Yu-jeong mais il semble tout de même peu facile à trouver en France, je ne désespère pas car cette découverte m’a ravie.

Le deuxième livre que j’ai lu a été le premier que j’ai reçu : My Absolute Darling de Gabriel Tallent. Apparemment livre phénomène de l’année 2017, même qualifié de chef d’oeuvre par Stephen King, mais j’étais passée totalement à côté. Ma libraire Kube m’avait conseillé cette lecture « puissante et dure » et bon sang, je ne peux qu’être d’accord avec ces deux adjectifs. La lecture n’est pas simple, car on sent véritablement les pensées de l’héroïne de 14 ans, Turtle, qui mélange dans le texte ce qu’elle fait, voit, ce qu’elle pense, ce qu’elle a en tête, et il peut être déroutant d’apprendre à jongler avec la ponctuation utilisée. Le livre aborde des sujets difficiles. Turtle vit avec un père aux tendances survivalistes, très cultivé pour autant mais assez rustre dans ses actes et ses paroles. Ils vivent en marge de la société sur bien des aspects, en marge de la légalité également. La psychologie des personnages est vraiment bien creusée, et j’ai compris ce que voulait dire François Busnel dans sa préface, quand il précise qu’il est difficile de simplement haïr les personnages concernés. Je vous conseillerais d’ailleurs de ne pas lire la préface, qui dévoile à mon sens beaucoup trop d’éléments du récit, qu’il est préférable de découvrir sur l’instant. Ma préférence va pour le moment à Généalogie du Mal, mais je sors grandie d’avoir connu ce livre.

Le dernier livre était Dompteur d’Ange de Claire Favan, auteure qui m’était également inconnue. J’ai lu ce dernier livre beaucoup plus vite que les précédents, en trois jours je crois. L’écriture y est largement plus fluide, se rapprochant le plus des polars que j’ai l’habitude de lire. J’ai beaucoup apprécié cette lecture, qui fait osciller le lecteur entre une grande empathie pour son personnage principal, puis du dégoût, allant même jusqu’à changer la donne en bifurquant le choix du personnage central au cours de la lecture. Claire Favan ne nous lâche pas pour ce qui est des retournements de situation, surtout dans les 50 premières pages, où le rythme est soutenu, alors même qu’on pourrait penser que la situation de départ sera l’environnement de la suite. J’ai des difficultés à l’expliquer, surtout car je ne veux pas vous gâcher la surprise. J’ai mis l’auteure sur ma liste des personnes à suivre et je compte bien en découvrir d’autres, car elle en a quelques uns à son palmarès.

En résumé, c’est vraiment un super cadeau que l’on m’a fait là. Et je dois remercier – en plus de la personne qui m’a offert cet abonnement découverte – les équipes de Kube qui sont vraiment aux petits soins et montrent une réelle attention et une vraie personnalisation à chaque box. J’ai découvert 3 livres et 3 auteurs que je ne connaissais pas, moi qui me dis fan de livres noirs, et j’en suis vraiment ravie. Je me suis toujours inspirée des conversations avec des amis, des avis des autres, pour grossir mon champ de lecture, et Kube est rentré dans la danse en m’apportant ces nouveautés à mes yeux. Je ne saurais que vous conseiller de découvrir ce concept, ma plus grande « frayeur » étant à la base de recevoir des livres d’auteurs que je connaissais déjà, mais que nenni, car je n’ai pas été déçue, bien au contraire !

News Juin 2021

Qui aurait pensé qu’un plaisir simple comme aller au restaurant avant d’aller voir Conjuring 3 pourrait représenter un plaisir qu’on aurait presque oublié ? Evidemment, l’autre facette de la vie normale c’est le retour dans les locaux au travail, le métro et toutes ces joyeusetés. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Niveau cosmétiques, malgré une expérience désastreuse, voire traumatisante, avec le shampoing solide (acheté pourtant chez Biocoop, tant qu’à faire) et le dentifrice solide, j’ai tout de même voulu retenter le coup. J’ai acheté la semaine dernière un shampoing solide proposé par Yves Rocher, et franchement rien à voir. Alors que le premier restait sec, avait un trou au milieu qui se prenait dans les cheveux, rendait mes cheveux encore plus gras qu’avant le lavage, celui-là est tout l’inverse. Bien mousseux, agréable à utiliser, et mes cheveux semblent propres ! En plus, il était fourni avec une boîte de rangement pour le voyage, qui se transforme en support à savon quand on le retourne, chapeau bas.

Niveau jeu vidéal, aujourd’hui sort le DLC Resident Evil de Dead By Daylight, où nous pourrons utiliser en « gentils » Leon Kennedy et Jill Valentine, et en « méchant » le fameux Nemesis, car il faut bien fêter l’anniversaire de la licence. En plus de la série prévue cet été sur Netflix et du jeu sorti récemment.

Niveau concert, si vous êtes en Bourgogne en août, je vous donne rendez-vous au Mammouth Fest, j’y serai pour ma part tout le weekend.

Bon courage à tous pour ce mois de juin, enfin ensoleillé et chaud, et bonnes vacances pour ceux qui les commencent =}

Contacter le support de Free

Hélas non, ici que des problèmes pas de solutions !

Cela fait plusieurs mois, voire même plus que j’ai des problèmes avec ma box télé Free. N’étant pas trop nulle en informatique, j’ai voulu résoudre le problème (la synchronisation ne se fait pas, donc je paye le forfait télé depuis bien longtemps, pour rien) quand il a eu lieu, mais si je n’y arrivais pas c’est qu’il y avait vraiment un souci. J’avais essayé de les joindre mais j’avais laissé tomber. Je crois avoir réessayé de temps en temps, encore plus depuis que des magasins Free fleurissent un peu partout. J’ai donc voulu retenter de les joindre ce jour, et j’ai compris pourquoi à chaque fois je perds patience et j’abandonne, et je pense que c’est ce qu’ils cherchent.

Via mon espace assistance

Tout va très bien avec mon compte abonné Free. J’y ai accès, il n’y a aucun problème, mais quand je clique sur l’espace assistance, cela me renvoie vers un lien où il faut à nouveau se connecter à son compte, et là ça ne fonctionne jamais. C’est pourtant le même identifiant et le même mot de passe qu’il faut utiliser mais le chargement ne se fait jamais. Testons autre chose.

Via le numéro 3244

D’accord, tous les correspondants sont occupés, j’ai l’habitude. Mais je ne suis pas pressée et en plus l’appel est gratuit depuis ma ligne. Pour autant, comme ils sont très gentils et qu’ils ne veulent pas me faire perdre du temps, ils me disent qu’on va s’arrêter là, qu’ils vont m’envoyer un lien par mail me donnant les coordonnées de l’équipe Free la plus proche de chez moi, qu’ils répondront plus vite et que ça sera plus pratique. Go !

Via l’assistance spéciale personnalisée de ouf

Franchement là j’y crois, on est sur une page épurée avec un formulaire simple en deux étapes pour cibler le problème. Mais après 12 tentatives, espacées dans le temps, en fait rien.

Via la résiliation de mon abonnement

Dernière étape car je suis à bout, résilier mon abonnement car franchement j’en peux plus d’eux, et je me dis que si je passe en boutique ils vont me faire refaire tout ce circuit et que ça ne changera rien. Donc voilà, c’est bon, je suis prête à résilier. Mais en fait je ne peux pas, car pour faire cela je dois appeler le fameux 3244. De mémoire, quand j’ai appelé ce numéro (soit plusieurs fois aujourd’hui sans succès), cela me proposait juste de dire si j’avais un problème avec la box internet ou télé, ou mon abonnement mobile, à aucun moment je ne pouvais choisir de résilier, et puis de toute façon je n’ai jamais eu un seul humain au téléphone.

Donc, et franchement je suis énervée, je vais continuer d’avoir un abonnement Free que je paye à moitié pour rien, à cause de leur incompétence, leur indisponibilité, et surtout le fait que je pense qu’ils font tout cela volontairement.

Cobaye au concert-test Indochine Ambition Live Again

Je voulais faire part de l’Histoire et revoir l’un des groupes que j’ai le plus vu en concert, le tout dans un environnement expérimental et particulier, j’ai donc décidé de me porter volontaire pour le concert test d’Indochine prévu le 29 mai à l’Accord Hotel Arena, feu POPB.

Je me suis inscrite en début de mois et ai eu quelques jours après la confirmation de ma sélection à la première étape. Beaucoup de questions étaient posées et restrictives (l’âge par exemple, ou encore la localisation) mais j’étais pile poil dans la plaque. Je me suis donc inscrite à l’étape de test covid antigénique que j’ai réalisée hier. Rendez-vous était donné à l’Arena à une heure bien précise pour se faire tester. Contrairement à ce que j’aurais cru, il y avait beaucoup moins de queue sur les plages horaires de fin de journée que de milieu.

Je tiens avant tout à remercier tous les volontaires et professionnels qui nous ont acquis dans l’enceinte de la salle. Même s’ils ont du faire cela pendant 3 jours d’affilée à la chaîne, je les ai tous trouvé disponibles, avenants, avec les réponses à toutes nos questions. Et une vraie gentillesse, surtout de la part de la dame qui m’a fait le test en me demandant ma narine de prédilection (bloc 6 à 18h30, tu étais top !). Tout était excellement organisé, dans les moindres détails (avec même une énorme salle d’attente pour les résultats de nos tests en un quart d’heure, en fond vidéos explicatives et clips d’Indo) et ce n’est pas rien comme on voit l’envergure de tout ce projet.

Je dois refaire un test salivaire demain, jour du concert, puis un dernier le samedi suivant ; retournant à chaque fois le tout grâce à des enveloppes pré-affranchies qui m’ont été données.

J’ai vu beaucoup de commentaires, notamment sur Facebook, de gens qui se plaignaient qu’un groupe devrait rester à la maison et que c’était mensonger de parler de concert-test. Je suis désolée, il a toujours été question d’étude clinique et il est pour moi plus qu’évident qu’il doit y avoir deux groupes, à titre de comparaison. Je peux très bien attraper le covid ailleurs en soirée, dans le métro en allant au concert, ou que sais-je. Je comptais d’ailleurs écrire cet article dimanche, peut-être après le concert, mais j’ai été tirée au sort dans le groupe qui n’y participera pas. Indochine restant bienveillant, le groupe a décidé d’offrir une place pour leur prochain concert (j’en ai déjà une mais au moins je pourrai me faire accompagner !). Je suis déçue, clairement, d’autant plus que j’ai vraiment eu un frisson en approchant de Bercy et en étant dans cette fosse hier (en plus de parcourir les couloirs vides, comme quand je travaillais au Stade de France), mais cela fait partie du jeu et je mènerai toutes les étapes jusqu’au bout, pour que nous puissions retrouver ces joies bientôt.

Œuf cocotte en coque de poivron

J’ai pondu pas mal d’articles sur la cuisine (oeuf cocotte, pondu, bref vous avez compris), mais exclusivement sur celle que je dégustais en restaurant, pas sur celle que je réalise moi-même. C’est donc une première occasion pour moi de vous présenter ce plat fait maison, que j’ai découvert en regardant une émission de télé-achat américaine, qui mettait en avant des ustensiles de cuisine évidemment. Recette facile comme tout et prête très rapidement, j’ai l’honneur de vous présenter mon oeuf cocotte en coque de poivron !