hiver

Une Foodie aux Saisies

Tout vient à point pour qui sait attendre. Je ne sais pas si les restaurateurs des Saisies attendaient cet article, mais le voilà, alors que je fréquente cette station depuis plus de vingt ans maintenant (malgré quelques infidélités certaines années).
Evidemment, j’ai pris des habitudes au fil des ans mais je continue de tester de nouveaux endroits chaque année, au point d’avoir presque réussi à faire le tour des lieux de restauration de la station. C’est parti pour un tour !

Le Copon

Je commence par Le Copon car c’est celui où j’ai déjeuné (et même diné quand je prenais la pension complète au Very) le plus souvent. Je suis assez partagée en ce qui concerne ce restaurant car si je suis très satisfaite de la nourriture par rapport au prix exigé, j’ai parfois eu des (légers) différends avec le personnel, notamment quand le restaurant est censé être privatisé et qu’on nous en refuse l’accès alors même qu’il y a pléthore de places disponibles. Ceci mis à part, vous y trouverez une ambiance chaleureuse et des plats typiques, accessibles grâce à ses tarifs très raisonnables. Le service y est rapide et la nourriture copieuse (comme bien souvent à la montagne), ce qui en fait un bon endroit de chute si vous vous trouvez dans le bas de la station.

La Vache

J’embraye sur La Vache pour son emplacement douillet également. Avec un service aux horaires larges, il est facile d’y manger à toute heure et surtout de pouvoir profiter de sa petite terrasse et du goûter dédié aux crêpes. La Vache est un restaurant qu’on peut qualifier de cosy, où on peut évidemment déguster les spécialités de la région à des prix modiques. Si la terrasse est sous la neige ou le mauvais temps de la partie, il est aisé de se réfugier dans les parties intérieures pour profiter des plats proposés (en photo, la croziflette, accompagnée de l’emblématique crêpe au sucre et son vin chaud).

Les Arcades

J’ai découvert ce restaurant l’an dernier et n’ai pas pu m’empêcher d’y retourner cette année. Les Arcades est un vrai restaurant gastronomique de montagne. Les mets sont raffinés, le service délicat et les plats légèrement différents par rapport à ce qu’on peut trouver ailleurs, même s’ils restent composés en grande partie de fromages. Je dirais qu’il propose les mêmes spécialités que ses concurrents, mais y ajoute sa touche personnelle, qui rend sa carte unique. Le repas est également conclu par un digestif offert et fait maison, prodigieusement délicieux. Et si vous souhaitez flâner en terrasse, vous aurez même droit à un petit plaid. Vous l’aurez compris, je ne suis pas avare de compliments en ce qui concerne Les Arcades mais c’est pour moi LE restaurant gastro de la station, contrairement à …

Le Calgary

Quiconque est déjà venu aux Saisies ne peut pas ne pas avoir vu ou entendu parler du Calgary. Ayant pignon sur rue et situé sous le télésiège de Chard du Beurre, il est considéré comme le restaurant le plus huppé de la ville, au même titre que son hôtel. Je ne suis pas allée souvent au restaurant, mais je n’ai pas été conquise par la nourriture servie, comparativement aux tarifs proposés. Je suis désolée mais je ne viens pas à la montagne pour manger des escargots de Bourgogne et du cabillaud. Proposez-moi à la rigueur du brochet ou de l’omble chevalier issus du lac d’Annecy. Le Calgary oscille à mes yeux entre un restaurant trop pompeux et un restaurant qui se veut ouvert à tous, quitte à faire des concessions incongrues sur sa carte. Vous pouvez tenter l’expérience, mais privilégiez plutôt l’hôtel, son SPA et sa piscine, plutôt que son restaurant.

Le Chavan

Situé (je dirais même « caché ») dans l’un des deux centres commerciaux des Saisies (si si !), Le Chavan ne bénéficie pas d’un positionnement aisé pour faire de la publicité. Néanmoins, les plats qu’il propose sont de bonne qualité (que je comparerais au Copon) même si la présentation de la salle peut paraître austère au premier coup d’œil (oui, je suis très attachée au fait de voir ou non des nappes sur les tables). Le Chavan est également accessible à toutes les bourses, mais s’attache à apporter une certaine innovation dans des mets parfois préformatés. J’ai envie de mettre en avant Le Chavan pour l’aider un peu, car son emplacement géographique n’est pas à son avantage pour attirer la clientèle.

La Ruche

Situé collé serré aux Arcades, La Ruche est un restaurant lambda. N’y voyez rien de péjoratif mais il est tout ce que peut normalement représenter un restaurant de montagne : des bons petits plats et un personnel agréable auprès des habitués. Fondue, pierrade et compagnies, vous y trouverez tout ce que vous cherchez dans une station de ski. La nourriture servie ne m’a pas transcendée mais elle est correcte. Je suis finalement assez neutre en ce qui concerne La Ruche, qui est tout public, et qui peut s’apparenter à un restaurant des pistes.

Le Benetton

Impossible de parler des Saisies sans mentionner Le Benetton. Situé à mi-hauteur des pistes, côté Chard-du-Beurre, il est placé stratégiquement de façon à être accessible aussi bien par les skieurs alpins, de fond, les piétons et autres fondus d’activité sportives, d’été comme d’hiver. Le Benetton est une institution et j’y vais tous les ans, même si je sais que les prix y sont abusés et les serveurs pas toujours aimables car constamment débordés. Le prix du vin chaud y est exorbitant (préférez le bar La Bocca où il est deux fois meilleur et deux fois moins cher) mais quel plaisir de prendre un petit remontant face aux pistes et les pieds dans la neige dans un fauteuil où il est toujours difficile de s’en relever. Je sais, je suis assez cynique mais Le Benetton n’est pas un restaurant gastronomique. Pour autant les desserts qu’il propose sont bien fournis (mamamia la part de tarte aux myrtilles) et la quiétude du lieu fait oublier tout le reste.

Le Panoramique 2000

Autre versant, autre bar de montagne, côté Bisanne cette fois. Le Panoramique 2000 a un aspect extérieur plus sobre que Le Benetton mais a comme atout dans sa manche la magnifique vue à laquelle il doit son nom. Bénéficiant d’un panorama à 360 degrés sur le domaine skiable, il culmine sur le Mont Bisanne et est ce qu’on appelle vraiment un restaurant d’altitude. Plus sobre également concernant ses tarifs, le restaurant permet de profiter de la vue, même en cas de mauvais temps, grâce à son large espace intérieur. Spécialiste du goûter, il vous permettra de déguster de bonnes crêpes et gaufres, que cela soit ou non l’heure du goûter finalement.

Le Fournil des Saisies

Manger au restaurant c’est bien, mais acheter son pain et ses desserts pour les déguster sous la couette ou dans la neige, c’est bien aussi. Deux boulangeries pâtisseries se hissent à la tête des ventes de la station, dont Le Fournil des Saisies. J’y vais surtout pour acheter mon pain et en profite pour déborder sur ma gourmandise en repartant avec tantôt une tartelette (avec des myrtilles qui débordent tellement il y en a !), tantôt une spécialité de leur crû. La boulangerie propose également des variétés de soupes et de glaces artisanales, qui valent le détour. A savoir que Le Fournil permet également de fournir en pain les récents habitants des Chalets des Cimes, via un dépôt de pain plus haut dans la station.

medley des deux boulangeries

La Chocolatine

Ou le temple gourmand des Saisies. Autant je n’achète jamais mon pain à La Chocolatine, autant j’y passe tous les jours de mes vacances pour y acheter des framboisiers, des tartelettes aux noix, des sucettes ou des chocolats. Ils font même des chaussons à la framboise, rendez-vous compte ! Extrêmement bien située (en plein cœur de la station, au plus près de l’office de tourisme), cette boulangerie / pâtisserie fait salle comble tous les jours, à l’heure où les pistes se ferment et où on a bien envie de s’accorder un petit plaisir après tout ce sport. Comparés à la région parisienne, les prix pratiqués sont vraiment raisonnables et les retombées qu’il pourrait y avoir à trop fréquenter La Chocolatine se feront plus sur vos hanches que dans votre portefeuille.

Hélas cet article n’est pas exhaustif et je ne peux pas mentionner tout ce qui se fait de bon aux Saisies (mes pensées pour Mamie Tartiff, la Fabrique de Beaufort, le BarBar Pub …), mais je pense vous avoir donné un bon aperçu de vos prochaines escapades gourmandes. J’espère ainsi clôturer la saison de sports d’hiver 2019 par de bons souvenirs, stockés dans les pupilles gustatives.

Publicités

News Novembre 2018

Allez c’est parti pour des news lancées sans aucune transition :

  • Indochine à Bercy : c’était grandiose. Du grand spectacle comme on en fait hélas bien rarement. La bande a toujours autant de peps malgré les années qui passent et est toujours aussi respectueuse de son public. Un véritable partage, des effets sonores et visuels soignés, un espèce de medley blind-test et Nicola Sirkis qui traverse toute la salle pour s’approcher au plus près de tous ses fans, on adore. Autant j’étais ressortie mitigée de leur tournée de la République des Météors, autant j’ai beaucoup plus accroché à celle-ci, connaissant sans doute mieux leurs titres et profitant de l’émulation de la salle.
  • Les sorties cinéma de ce mois m’ont ravie mais un article plus détaillé sortira bientôt à ce sujet, le temps que je finalise tout ce que j’ai envie de voir (notamment Overlord, sorti aujourd’hui).
  • Le marché de Noël de La Défense commence demain sa 24ème édition et durera jusqu’au samedi 29 décembre (les jours post-Noël de déstockage à ne pas louper). Bonus track : la patinoire juchée tout en haut de la Grande Arche à partir du 8 décembre. A La Défense a également lieu la chasse aux Mickey cachés, avec 9 Mickey à retrouver sur les devantures des magasins. Je ne vais pas vous spoiler le jeu et gâcher l’organisation mais sachez que ce n’est pas si simple et qu’il vous faudra bien gambader ! Pensez à tous les niveaux du centre commercial, à passer devant quelques devantures de magasins de vêtements, de culture ou encore de bagagerie … Oui je sais ça n’aide pas tant que ça mais c’est le jeu, et vous avez jusqu’à la fin du mois pour participer, pour fêter les 90 ans de l’animal et gagner des goodies.
  • Demain matin, c’est aussi le moment d’acheter vos places pour Muse si vous n’avez pas pu en avoir parmi celles vendues la semaine dernière. En effet, une date supplémentaire est ajoutée pour le Stade de France. Mise en ligne à 10 heures !

On se retrouve très bientôt pour un compte-rendu sauvage des sorties cinéma de novembre.

Trêve Hivernale Séries Hiver 2018/2019

Si l’on veut comparer à l’année dernière concernant les séries qui ont pris fin, nous avons dit (entre autres) au revoir à Scandal, UnReal ou encore X-Files. Pour le reste, pléthore de séries sont encore en cours, dont une bonne partie va encore faire la longue pause hivernale de rigueur. En gros, quelles sont donc les séries pour lesquelles nous devons attendre 2019 ? Voilà pour quelques dates communiquées en octobre 2018, sous réserve évidemment de modifications / annulations. Cette liste non exhaustive sera mise à jour régulièrement.

13 Reasons Why Saison 3 : Printemps 2019
All American Saison 1 épisode 9 : 16 janvier 2019
Arrow Saison épisode 10 : 21 janvier 2019
Blindspot Saison 4 épisode 9 : 11 janvier 2019
DC’s Legends Of Tomorrow Saison 4 épisode 10 : 14 janvier 2019
Designated Survivor Saison 3 : 1er septembre 2019
Fresh Off the Boat Saison 5 épisode 4 : reprise le 2 novembre 2018
Game Of Thrones Saison 8 : avril 2019
Gotham Saison 5 épisode 1 : 15 mars 2019
Homeland Saison 8 : juin 2019
House of Cards Saison 6 épisode 1 : 2 novembre 2018
How to Get Away with Murder Saison 5 épisode 9 : 17 janvier 2019
Into The Dark Saison 1 épisode 4 : 4 janvier 2019
iZombie Saison 5 épisode 1 : 22 avril 2019
Jane the Virgin Saison 5 épisode 1 : 13 janvier 2019
Les Enquêtes de Murdoch Saison 12 épisode 10 : 7 janvier 2019
New York Unité Spéciale Saison 20 épisode 11 : 10 janvier 2019
Riverdale Saison 3 épisode 9 : 16 janvier 2019
Shadowhunters Saison 3 épisode 11 : 25 février 2019
Shameless Saison 9 épisode 8 : 20 janvier 2019
Siren Saison 2 épisode 1 : 24 janvier 2019
Star Trek Discovery Saison 2 épisode 1 : 17 janvier 2019
Suits Saison 8 épisode 11 : 23 janvier 2019
Supergirl Saison 4 épisode 10 : 17 janvier 2019
Supernatural Saison 14 épisode 10 : 17 janvier 2019
The Big Bang Theory Saison 12 (et dernière) : fin en mai 2019
The Flash Saison 5 épisode 10 : 15 janvier 2019
The Good Doctor Saison 2 épisode 11 : 14 janvier 2019
The Magicians Saison 4 épisode 1 : 23 janvier 2019
The Resident Saison 2 épisode 10 : 14 janvier 2019
The Waling Dead Saison 9 épisode 9 : 10 février 2019
True Detective Saison 3 épisode 1 : 13 janvier 2019
Unbreakable Kimmy Schmidt Saison 4 épisode 7 : 25 janvier 2019
Vice Saison 6 épisode 25 : reprise le 9 novembre 2018
Vikings Saison 5 épisode 11 : reprise le 28 novembre 2018

Trêve Hivernale Séries Hiver 2017/2018

Allez hop, nous y revoilà (presque) déjà, la trêve hivernale qui va frapper les séries télévisées (principalement américaines) jusqu’au début de l’année 2018. Pour s’y retrouver, comme tous les ans, une petite liste (pas du tout exhaustive), mise à jour au fur et à mesure que les informations tombent, sur les dates précises de ces arrêts.

Pour la liste de l’hiver 2018 / 2019, rendez-vous sur cette page.

Black Mirror Saison 4

13 Reasons Why Saison 2 : Printemps 2018
American Crime Story Saison 2 : 17 janvier 2018
Ash vs Evil Dead Saison 3 : 25 février 2018
The Big Bang Theory Saison 11 épisode 12 : 4 janvier 2018
Black Mirror Saison 4 : 29 décembre 2017
Chicago Made Saison 3 épisode 5 : 2 janvier 2018
Crazy Ex-Girlfriend Saison 3 épisode 8 : 5 janvier 2018
Designated Survivor Saison 2 épisode 11 : 28 février 2018
The Flash Saison 4 épisode 10 : 16 janvier 2018
Grey’s Anatomy Saison 14 épisode 9 : 18 janvier 2018
The Handmaid’s Tale Saison 2 : avril 2018
Homeland Saison 7 : 11 février 2018
How to Get Away With Murder Saison 4 épisode 9 : 18 janvier 2018
Jane The Virgin Saison 4 épisode 8 : 26 janvier 2018
Jessica Jones Saison 2 : 8 mars 2018
Legends of Tomorrow Saison 3 épisode 10 : 12 février 2018
Lucifer Saison 3 épisode 11 : 1er janvier 2018
Meurtres au Paradis Saison 7 : 4 janvier 2018
Once Upon A Time Saison 7 épisode 11 : 2 mars 2018
Orange Is The New Black Saison 6 : 8 juin 2018
Quantico Saison 3 : 7 février 2018
Riverdale Saison 2 épisode 10 : 17 janvier 2018
Scandal Saison 7 épisode 8 : 18 janvier 2018
Scream Saison 3 : 6 mars 2018 reportée à l’été 2018
Supernatural Saison 13 épisode 10 : 18 janvier 2018
Stranger Things Saison 2 : 27 octobre 2017
The Tunnel Saison 3 : 15 avril 2018
UnReal Saison 3 : 26 février 2018
The Walking Dead Saison 8 épisode 9 : 25 février 2018
X-Files Saison 11 : 3 janvier 2018

Aussi triste que Deauville en hiver

Il est de ces villes touristiques qui brillent l’été et se fanent les autres saisons. C’est le cas du XXIeme arrondissement de Paris, aussi exposé l’été qu’abandonné l’hiver. L’avantage est qu’il n’y fait jamais froid, le climat normand y étant pour quelque chose. Mais quelle tristesse. Une ville que j’adore peu importe la saison, mais tout de même une ville décharnée, ankylosée, abattue. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je fais un billet sur Deauville, mais rarement en de telles circonstances.

Deauville__la_nuit___3_by_Northcumbria

Les magasins sont toujours ouverts, grâce aux habitants aisés et aux parisiens venant se réfugier ici le weekend. Comble du désespoir nous sommes jeudi, autant dire un jour sans vie pour un tel lieu en ce moment. Les vieilles dames promènent leurs chiens qui semblent eux-mêmes traîner cette mélancolie urbaine. Les employés du Barrière font luire de mille feux l’établissement comme s’il ne restait plus que cela ici. Les serveurs sont à l’affût du moindre client perdu et les poissonniers tentent de vendre toute leur cargaison avant de devoir la céder aux mouettes.

Ville huppée, Deauville devient ville morte, mais cela n’est pas pour me déplaire. Point de touristes, simplement les éternels habitués venant chercher un peu de calme hors des villes tentaculaires. Et comme le disait Tristan Bernard : « J’aime Deauville parce que c’est loin de la mer et près de Paris ».

Apocalypse sNow

Les hommes qui marchent en travers de la chaussée, les bras tendus en avant comme pour se protéger d’un être invisible qui viendrait leur coller le nez contre le trottoir. Les femmes qui boitent en maudissant leurs talons et leurs tenues saisonnières, tout en feignant de s’étonner que la neige tombe au mois de décembre et que personne ne les a prévenues. C’est magnifique, la neige. Ce qui l’est moins reste le verglas du lendemain et la bouillie désagréable qui s’infiltre dans les chaussures en toute discrétion.

sadlove_by_lostlandscape

Regarder la neige tomber m’inspire une telle quiétude que je ne pourrais faire que cela de mes journées. Se blottir dans les bras chaleureux d’une personne bienveillante, et regarder les éléments se déchainer. Pour ressentir la douce fraicheur des flocons qui chutent sur mon visage et la chaleur de me sentir entourée. C’est pour cette raison que j’adore l’Hiver, habituellement.