Mois: mai 2015

Au ciné cette semaine !

Article vachement succinct sur ce qui retient mon attention, et va peut-être retenir la vôtre, concernant les films diffusés au cinéma en ce moment (liste non exhaustive).

On voulait tout casser

Les Petits Mouchoirs‘ like : des amis qui s’amusent et se rendent compte de la mort prochaine d’un des leurs. Un film français trop français pour moi, je passe mon tour. Désolée Kad Merad et Charles Berling, ce sera pour une prochaine fois !

Qui c’est les plus forts ?

Trois ans après son dernier film, Charlotte De Turckheim nous réalise un long-métrage sur les joies de la gestation pour autrui, youpi. La seule chose que j’en retiens est le couple attachant présent ici, joué par Audrey Lamy et Bruno Sanches, qui avaient déjà joué au papa et à la maman dans le Talent de mes Amis.

new-mad-max-fury-road-trailer-shows-no-mercy

Mad Max : Fury Road

Mad Max : Fury Road

Du grand WTF sans scénario mais avec de belles images. Si vous cherchez un film archi viril mais en même temps féministe, allez-y ! Ça a l’air loufoque mais c’est fait pour, alors autant en profiter.

À la poursuite de demain

Bordel. Un film qui a l’air trop bien (de la SF faite par Brad Pitt, avec George Clooney et Hugh Laurie), mais estampillé Disney… Je suis médisante car je ne suis pas fan des films roses comme ceux-là. J’espère en tout cas que ce n’est absolument pas le film inspiré de la saga Bioshock qu’on nous avait promis depuis des années…

San Andreas

Sérieusement, la première fois que j’ai vu le titre de ce film, j’ai cru que c’était l’adaptation cinématographique de l’opus éponyme de GTA. Fort heureusement non, cela nous raconte l’histoire fantasmée (pour le moment) du craquage de la faille de San Andreas et du chaos que cela va engendrer sur les Etats-Unis et le monde. Je vais en prendre des notes pour quand j’y serai en septembre.

449214529

Maggie : Photo hors tournage

Maggie

A la lecture du synopsis, c’est celui qui me tente le plus parmi tous ceux que je viens de vous lister. Je ne suis pas une adoratrice d’Arnold Schwarzenegger, mais IL EST LA POUR TAPER DU ZOMBIE ! Et rien que pour cette raison là, les zombies se faisant rares au cinéma, j’irai le voir.

Sacriledge : mieux qu’un ebook ?

Hey les loulous ! Vous êtes les champions de la lecture ce mois-ci !

voyage_by_mariannainsomnia-d805h54 Je voulais faire un article de remerciements car vous êtes de plus en plus nombreux à me lire au fil des mois et j’ai rapidement retrouvé, voire même dépassé les statistiques qu’avait mon blog les années précédentes. Mon blog m’a parfois défavorisée, souvent aidée, mais j’en fais un article courant de la semaine prochaine où j’y reviendrai plus en détails. Ce mois-ci donc, plus de 700 800 visites (ce qui n’était jamais arrivé depuis juillet dernier ; la moyenne étant entre 500 et 600), dont la plupart venant de France. Je ne veux pas vraiment compter la provenance des visites par pays sachant qu’il y a de fortes chances que de plus en plus de surfeurs favorisent les navigateurs prônant l’anonymat, rendant donc les stats obsolètes.

Sans surprise, ceux qui tombent ici viennent (dans l’ordre) des moteurs de recherche, de Facebook et de Twitter. Ce mois-ci par exemple, plusieurs centaines de personnes sont tombées sur mon blog depuis un moteur de recherche. Google ayant eu la bonne idée de se mettre en https, je ne peux donc plus vraiment dire quelles recherches ont été faites pour tomber sur mon blog, bien que je m’en doute la plupart du temps, vu les articles consultés.

J’ai déjà des idées bien précises de futurs articles que j’aimerais mettre en ligne, dont la plupart sont en cours d’écriture depuis quelques temps déjà. Mais, comme celui sur Mars One, je prends pas mal de temps pour mettre en ligne quelque chose d’abouti quand cela me tient particulièrement à coeur. Merci donc à vous de me lire et de me soutenir !

Sans titre-2

Le Champs-Élysées Film Festival

Depuis 2012 a lieu tous les ans pendant une semaine, Le Champs-Élysées Film Festival. Il diffuse des avant-premières mais aussi des films cultes qui ont fait la gloire du cinéma depuis les dernières décennies. Sans surprise, les salles participant à l’opération sont toutes liées à la plus belle avenue du monde : l’UGC Georges V, Le Balzac, Le Lincoln, le Publicis Cinémas, le Gaumont Ambassade, le Gaumont Marignan et le MK2 Grand Palais. Cette année, Le Champs-Élysées Film Festival vous donne rendez-vous du 10 au 16 juin 2015.

11008791_863784570349760_6950967312908668742_n

Habituée aux festivals liés au cinéma (notamment ceux de Deauville), c’est avec joie que j’ai découvert celui-ci. Cette année, vous pourrez (re)découvrir Fantastic Mr Fox, Citizen Kane, Bug, The Exorcist, Pierrot Le Fou, Requiem For A Dream, Gran Torino, Rubber ou encore 8 Mile … Mais aussi voir des avant-premières comme Valley of Love ou Les Bêtises. L’occasion également d’échanger avec les équipes de films ou de visionner des courts-métrages américains. Les films présentés ici étant le plus souvent sous-titrés en langue anglaise ou en langue française.  Si vous êtes parisiens et appréciez l’art du cinéma, ce festival est fait pour vous ! Les tarifs ne sont pas exorbitants et sachez que l’UGC Georges V accepte le pass UGC illimité pendant toute la durée de l’opération, youplaboum !

The Messengers [Série]

J’ai précisé « série », car non, je ne vais pas parler du film de 2007 avec Kristen Stewart 🙂
Mois de la tristesse que cette fin de mois de mai : annulées les séries Stalker et Forever, finies les saisons de Scandal, Once Upon A Time ou encore Bates Motel… Il me reste sous le coude Orphan Black, Brooklyn Nine-Nine, Game of Thrones et The Big Bang Theory mais je suis déjà à jour sur tous les épisodes … J’ai donc retroussé mes manches à la recherche d’une nouvelle série qui pourrait me plaire et je suis tombée sur The Messengers (Les Messagers, pour quand la série sera disponible sur les chaînes francophones).

messengers-premiere

Ce qui semble être un astéroïde, tombe sur Terre en plein désert, envoyant une onde de choc qui provoque cinq morts, qui reviennent miraculeusement à la vie, quelques instants après. […] Réunis par le destin et la prophétie biblique, les « messagers » apprennent qu’ils ont maintenant des dons surnaturels…

Je n’ai regardé que quelques épisodes jusqu’à présent mais ce n’est pas déplaisant. Cela me fait beaucoup penser aux 100 que j’ai visionné il y a peu. Les acteurs principaux ne vous seront pas inconnus car ils ont tous une filmographie plus ou moins fournie dans le domaine des séries-télévisées américaines récentes. Le pitch n’est pas trop mal mais il faut aimer le surnaturel biblique. Pour autant, je ne vais pas nous plus vous faire la roue pour vous conseiller à fond cette série puisque l’on sait déjà, suite aux trois premiers épisodes diffusés, que la série est annulée suite à des audiences exécrables. Il y aura donc une saison de treize épisodes, et pis c’est tout.

Je compte aller jusqu’au bout puisque cela ne va pas m’engager bien longtemps. A privilégier toutefois aux fans de l’apocalypse, des anges et du chaos.

Chappie

J’ai pris mon temps pour me décider à voir Chappie car je savais qu’il était de Neill Blomkamp et que ce serait un bon film mais qu’il me ferait sûrement pleurer comme une madeleine. Résultat des courses : c’était un excellent film qui m’a grave fait pleurer comme une madeleine.

Je parlais donc de Neill Blomkamp car c’est à lui que l’on devait District 9, que j’ai du voir une dizaine de fois tellement je le trouve magnifique bien qu’il me fasse pleurer à chaque fois. Dans Chappie, nous sommes dans un Johannesburg futuriste, où les robots intelligents servent de police. Deon Wilson va trouver le moyen de programmer une conscience à l’intérieur d’un robot-test, qui sera par la suite appelé Chappie.

Le casting m’a fait fantasmer dès que je l’ai vu : Yolandi Visser et Ninja (les membres du groupe Die Antwoord dont j’avais parlé ici), Dev Patel, Hugh Jackman et Sigourney Weaver pour ne citer qu’eux. C’est Sharlto Copley qui endosse la voix et la capture de mouvement de Chappie, acteur que l’on avait vu en personnage principal de District 9 mais aussi présent au casting d’Elysium, autre production de Neill Blomkamp.

chappie-movie-film-2015-year-5565

Chappie est donc un robot, très intelligent, mais avec l’affect et la découverte du monde d’un jeune enfant. Il va affronter la peur, les mensonges et la méchanceté des hommes, mais aussi leurs espoirs et leurs motivations. Les effets-spéciaux sont très bien réalisés, sans pour autant qu’il n’y ait de surenchère car on reste dans une science-fiction très terre-à-terre, très proche de notre univers actuel. Les fans comme moi de Die Antwoord reconnaîtront à plusieurs moments du film des chansons du groupe. Sans que cela ne fasse du forcing de placement produit puisque les pistes sont à chaque fois bien adéquates à la scène. Les acteurs y sont vrais, ils sont habillés comme on les voit dans leurs clips, ils gardent leurs intonation de voix, etc. Ce choix aide à se sentir encore plus concerné par l’histoire de Chappie car il part d’une réalité existante.

Le film apporte, comme dans District 9, de réelles interrogations sur notre monde actuel, avec une volonté de mieux faire, voire même outrepasser la mort. J’ai été très touchée par l’histoire, les dialogues et les événements qui vont faire grandir notre petit robot. Il ne nous reste plus qu’à attendre pour savoir si Alien 5 qui sera réalisé par Neill Blomkamp, sera à la hauteur de ses précédents film. En tout cas je mise fort dessus.

Les Bons Dimanches

Un bon dimanche c’est se réveiller avec les lueurs du soleil, se retourner et voir quelqu’un dans son lit. D’autant plus quand on se souvient de son prénom.

Bed_couple_by_Criswey

Après une séparation les dimanches font partie des moments les plus durs. Se réveiller dans un grand lit et le voir vide, se sentir seul. Alors les mois suivant la rupture, on se réfugie dans le lit de n’importe qui, dans les bras de tout le monde, dans le seul but de tromper la solitude. Alors que l’on n’y croit pas vraiment, qu’on ne vit pas vraiment le moment présent, mais qu’on vit dans les souvenirs, les comparaisons et les regrets du passé. Mon corps est rempli mais mon cœur s’ennuie pour paraphraser Mylène Farmer à l’envers. Et puis on se lasse. On ne sait que préférer entre la tristesse seule ou la tristesse entourée.

Et puis il y a des matins comme ça où l’on se sent bien. Et même si l’on doit affronter un dimanche catastrophique où rien ne va se passer, le réveil fut bon.