Michelin

Une Foodie à Saint-Jean-de-Luz

Qui dit vacances dit également l’occasion de goûter la cuisine locale. Fort heureusement à Saint-Jean-de-Luz, vous trouverez votre bonheur tous les matins au marché aux poissons si vous êtes aussi fans que moi de la nourriture de la mer. Sinon, il y a aussi les restaurants gastronomiques de la ville, dont le restaurant Les Lierres, situé dans l’établissement de l’Hôtel Parc Victoria, et référencé au guide Michelin. Et en fin d’article une petite mention spéciale au Brunch House, qui m’a donné une excellente raison de me lever de bonne heure le dimanche matin.

Pour une fois, je vais également mentionner ici le décor du restaurant, qui a sa place à part entière dans ma critique gastronomique. Situé au cœur du parc privé Victoria, où vous trouverez oiseaux et chats en liberté, le restaurant bénéficie de plusieurs salles, dont, celle que j’ai choisie, au bord de la piscine de l’hôtel.

La carte comprend des mets variés et met aussi bien à l’honneur la viande que les poissons. Vous y trouverez également des indications mentionnant les plats sans gluten, végétariens ou omnivores. Je ne fais pas un mystère des prix qui sont visibles en zoomant sur la carte que j’ai jointe, mais également sur leur site internet. Ils sont en accord avec le haut de gamme du lieu et de la cuisine et ne sont donc pas surprenants.

Les plats servis sont fins et innovants, tout en restant dans le style de la cuisine traditionnelle. Pour prendre un exemple, le foie gras qui m’a été présenté n’était pas accompagné de figues, comme cela est bien souvent le cas, mais de poires. Permettant ainsi un joyeux mélange sucré / salé mais changeant des habitudes. Le personnel est aux petits soins, malgré un temps d’attente un peu long à la prise des commandes pour ma part, et la gestion globale du repas est très bien réalisée. Un bel endroit où se ressourcer donc, dans un cadre des plus agréables.


Comme précisé en début d’article, je vous touche également quelques mots à propos du Brunch House situé en bord de mer, à tel point que vous l’avez directement en face de vous à quelques dizaines de mètres de la plage seulement.

J’ai découvert ce restaurant en passant devant et en zieutant sur les assiettes des clients attablés. Renseignements pris, j’ai donc décidé d’y passer le dimanche matin suivant, afin de tester leurs produits.

Proposant des accompagnements, boissons et plats variés, The Brunch House met en avant des mets locaux mais pas que, et permet d’avoir une assiette bien remplie et diversifiée. Un passage obligé pour profiter de la mer au petit matin, même si les brunches peuvent être pris jusqu’à 15 heures.

Publicités

À Vif !

Sorti ce jour, A Vif est une comédie culinaire (et encore, le film ne prête pas tant que cela à rire), avec comme acteurs centraux Sienna Miller, Omar Sy et Bradley Cooper. Comme vous avez pu le remarquer, j’adore la bonne nourriture et les grands restaurants. Je dois dire que c’est cette facette de ma personnalité qui m’a guidée vers ce film, plus que celle qui aurait pu me pousser à me languir devant Msieur Cooper.

Fidèle à mes habitudes, je n’avais pas regardé la bande-annonce et pour ainsi dire pas vraiment lu le pitch. Bradley Cooper joue donc le rôle d’un ancien chef étoilé, parti se remettre les idées en place pendant trois années (le temps d’ouvrir un million d’huîtres), et revenu afin de gagner sa troisième étoile au Guide Michelin. Ses comparses l’aidant à atteindre son objectif : Sy et Miller donc.

Burnt-4

Le film se déroule en grande partie à Londres mais à quelques moments dans Paris, avec également la présence de figurants et acteurs français, ce que je tiens à préciser, vu le nombre de films qui prennent des américains pour jouer de faux français en espérant parvenir à donner le change sans sourciller.

Je m’attendais à un film pas franchement folichon qui n’était là que pour surfer sur la vague du « la cuisine française c’est trop cute, surtout auprès des américains », mais j’ai été agréablement surprise. D’une durée d’1h40, je n’ai pas vu le temps passer alors même qu’on pourrait croire à première vue que ce n’est pas un long-métrage à rebondissements. Alors certes, on voit venir l’histoire d’amour Cooper / Miller gros comme Morgan Spurlock dans Super Size Me, mais l’enchaînement des événements au fil de l’histoire est bien agencé et réserve également quelques surprises.

Le gros point positif, pour les fans de gastronomie comme moi, sont les longues séquences liées à la nourriture servie, à l’agencement des plats, aux dessous de la grande cuisine et à la perfection nécessaire, dont on ne se rend pas toujours compte quand on est de l’autre côté des fourneaux. A Vif n’est pas le film de l’année mais sa fraîcheur et son côté frenchy assumé permettent de passer un bon moment. Et puis cela change des films d’horreur !