Mois: avril 2016

The Girlfriend Experience

Produite par Steven Soderbergh (Erin Brockovich, Traffic), The Girlfriend Experience est une série américaine adaptée du film éponyme. Diffusée depuis le 10 avril 2016 (le 11 avril en France), les treize épisodes sont déjà tous disponibles.

12187751_10156146839885573_4669198637941889684_n

The Girlfriend Experience nous entraîne dans le cercle intime des escorts girls et des relations privilégiées qu’elles entretiennent avec leurs clients. Avec Riley Keough (petite fille d’Elvis Presley, hé oui) en actrice principale, la série n’a pour le moment pas récolté un franc succès. Elle reprend les mêmes intrigues et questionnements que le film, en s’étendant bien sûr dans la durée.

Les acteurs ne sont pas mauvais (quand on voit Paul Sparks – House of Cards – on sait à quel point son jeu d’acteur peut être impeccable) mais il est toutefois difficile de se prendre au jeu. Par manque de dynamisme ou de réelle tension dramatique ? Je ne parviens pas encore à mettre le doigt sur ce qui cloche.

En résumé, l’idée de cette série pourrait être originale … si elle n’était pas adaptée d’un film déjà existant ! Visionner le film est une bonne chose, mais il n’est pas utile de pousser le vice jusqu’à regarder la série télévisée qui, heureusement, n’est qu’un format court.

And Then There Were None

Enième adaptation de l’ouvrage le plus vendu d’Agathe Christie (100 millions d’exemplaires tout de même !), And Then There Were None a l’énorme avantage d’être une adaptation britannique, so delicious.

Produite à l’occasion du 125e anniversaire de la naissance de l’auteure, cette mini-série n’est composée que de trois épisodes et peut donc se regarder sans problème en une soirée (2h45 au global), de préférence avec un cognac à la main et les pieds devant la cheminée. Pour ceux qui ne se souviennent pas du pitch des 10 Petits Nègres, je vais le résumer en quelques mots :  dix personnes qui ne se connaissent pas sont invitées pour un weekend sur une île et vont mourir les uns après les autres. La question étant évidemment, qui est le meurtrier parmi eux ?

624

Ce que j’adore dans les séries british c’est déjà l’humour (même dans les policiers comme celui-là il n’est pas négligeable), mais également les acteurs auxquels on est habitués. En l’occurence, nous avons le plaisir de revoir ici Charles Dance (notre cher Tywin Lannister) sous les traits du Juge Lawrence Wargrave, Burn Gorman (ForeverThe Man in the High Castle) jouant le sergent détective William Blore ou encore Miranda Richardson en Emily Brent, la Rita Skeeter démoniaque de leur Harry Potter national. La population d’acteurs britanniques étant plus restreinte que l’américaine, les séries anglaises permettent de nous attacher facilement aux acteurs récurrents.

Je me permets également de citer la scénariste Sarah Phelps quant à l’ambiance reflétée par la série, qui en fait un plaisir véritablement délectable : « Dans les histoires de Poirot et Marple, quelqu’un est là pour résoudre le mystère, et cela vous donne un sentiment de sécurité, sachant ce qui va se passer par la suite. […] Dans ce livre ce n’est pas le cas, personne ne va venir vous sauver, personne ne va venir aider ou comprendre. Il y a quelqu’un aux manettes, et cette personne est pernicieuse. C’est brutal et excitant à cause de cela. »

Egalement, si je parle de cette série aujourd’hui, c’est parce qu’il n’y a pas qu’une seule série produite par la BBC à l’occasion du 125e anniversaire de la naissance d’Agatha Christie, mais deux ! En effet, Partners in Crime (Associés contre le crime), la seconde mini-série, débarque le 30 avril 2016 sur D8 et comporte six épisodes. Vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous appréciez le thé, les meurtres et les biscuits secs !

Saison des festivals été 2016

J’en parlais dans un billet récent, la saison des festivals revient ! L’occasion de vous condenser dans un article un maximum de dates, de liens et de concerts possibles, pour vous faciliter la vie (liste non chronologique, non alphabétique et non exhaustive, aussi bien en termes d’événements que de concerts, où j’ai parfois donné la priorité aux têtes d’affiches, par souci d’ergonomie – cliquez sur le titre des festivals pour accéder directement au site dédié) :

Rock en Seine (26-28 août 2016 à Saint-Cloud)
Vendredi 26 : Birdy Nam Nam, Eagles of Death Metal, Caravan Palace…
Samedi 27 : Massive Attack, Wolfmother, Grand Blanc …
Dimanche 28 : Iggy Pop, Sum 41, Foals, Cassius …

Marvellous Island Festival (14-15 mai 2016 à Torcy)

marvelous

Solidays (24-26 juin 2016, Hippodrome de Longchamp)
Par ici le programme ! > General Electriks, Oxmo Puccino, Talisco, Patrice, Jeanne Added, The Avener, Mr Oizo, Louise Attaque, M83, Keziah Jones, Bloc Party, Naive New Beaters …

We Love Green (4-5 juin 2016 à Paris, Bois de Vincennes)

green

Terres du Son (8-10 juillet 2016 à Monts – périphérie de Tours)
Qui va là ? > Lilly Wood & The Prick, La Maison Tellier, Brigitte, Oxmo Puccino (qui vient en voiture avec Mr Oizo et General Electriks depuis Solidays), Soulwax …

Download Festival (10-12 juin 2016, Hippodrome de Longchamp)

download

Le Catalpa (24-26 juin 2016 à Auxerre)

silex

Le Chien à Plumes (5-7 août 2016 à Langres)
Rendez-vous en Haut-Marne pour Louise Attaque, Tryo, Caravan Palace, Miossec, Inuit …

Hellfest Open Air (17-19 juin 2016 à Clisson)
Juste un petit aperçu car il est très difficile de parler de tous les goûts et de toutes les couleurs, tellement la programmation est gigantesque :

hell

Le Boom Festival (11-18 août 2016, Portugal)
Trop d’artistes, trop de lieux : la programmation est ici 

The Peacock Society (13-17 juillet 2016, Parc Floral de Paris)

peacock

Villette Sonique (27 mai – 1er Juin 2016 à la Villette)
L’enseigne Red Bull sera de la partie si vous avez du mal à tenir pour voir Belly Button, Vladimir Ivkovic, Boredoms, Jonathan Fitoussi, Suuns …

Festival Fnac Live (dates et informations à venir, Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris)

Le Weather Paris Festival (3-5 juin 2016 à Paris – Le Bourget)
On y trouvera les Venetian Snares (et ça ce n’est pas tous les jours !), Dixon, DJ Nobu, The Black Madonna …

Festival Days Off (30 juin – 10 juillet 2016, Philharmonie de Paris)
Entre expositions et concerts

off

Barrière Enghien Jazz Festival (dates et informations à venir, Casino Barrière d’Enghien les Bains)

Inox Park (3 septembre 2016, sur l’Ile des Impressionnistes de Chatou)
Le festival est d’ailleurs toujours en recherche de bénévoles ! Pour ce qui est de la programmation, elle ne saurait tarder …

Le Festival de Nimes (12-24 juillet 2016, à Nîmes évidemment)

nimes

Main Square Festival (1-3 juillet 2016 à la Citadelle d’Arras)

main

Les Vieilles Charrues (14-17 juillet, site de Kerampuilh à Carhaix-Plouguer)
Au programme : The Libertines, Pharrell Williams, Lana Del Rey, The Kills, Alain Souchon et Laurent Voulzy, Pixies, Etienne de Crécy, Guizmo, Michel Polnareff, Louise Attaque, Louane, Nekfeu, Mickey 3D, Lou Doillon, Jeanne Added et la liste est longue !

Les Eurockéennes de Belfort (1-3 juillet à Belfort donc)
Cliquez sur l’image pour accéder à toute la programmation :

eurock

Les Francofolies de la Rochelle (13-17 juillet 2016 à la Rochelle)
La grille de prog’ comprendra Louise Attaque, Louane, Mika, Lou Doillon, Brigitte …

La Route du Rock (11-14 août 2016 à Saint-Malo)

route

La Fête de l’Humanité (9-11 septembre 2016, La Courneuve)
Les pass 3 jours sont en vente, en attendant de découvrir la prog’ …

Le Jardin du Michel (3-5 juin 2016 à Bulligny)
Avec entre autres Manu Chao, Thiefaine, Nekfeu, Patrice, Rone (prononcez « Erwan »), Gérard Baste …

Le Rock Dans Tous Ses États (24-25 juin 2016 à Evreux)
Ce sera avec Redman, Method Man, Louise Attaque, Converge, Aaron …

Le Fantôme de Canterville

On s’est tous à peu près mis d’accord pour dire que le long-métrage Les Visiteurs 3 était assez déplorable et que Batman contre Superman n’était pas le film du siècle : c’est pour cette raison que je ne les ai pas commentés. Il y a en revanche peu de critiques sur Le Fantôme de Canterville, dernier petit bébé d’UGC Distribution grâce à sa filiale Les Films du 24 (à qui on devait précédemment (Thérèse DesqueyrouxQu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?  ou encore Joséphine s’arrondit …).

Tourné en Wallonie, c’est supposément en Bretagne qu’a lieu le film. Les bases de l’histoire sont bien simples et librement inspirées de l’œuvre d’Oscar Wilde : « Le fantôme d’Aliénor de Canterville est condamné à hanter le château de sa famille et à en faire fuir tout nouvel habitant. Elle remplit cette mission à merveille, aidée de Gwilherm, son fidèle serviteur. Mais lorsque les Otis, une famille fuyant la vie parisienne, achètent le château, Aliénor se désole car elle n’arrive pas à effrayer cette tribu du XXIe siècle… Pire : les enfants la ridiculisent et les parents l’ignorent ! »

maxresdefault

Réalisé par Yann Samuel (qui a connu la notoriété grâce à Jeux d’enfants), le film est un bon divertissement pour la famille. J’avais vraiment peur d’aller voir un navet fini mais la salle a bien plus ri que lors de la séance des Visiteurs (si tant est qu’on puisse juger sur cet exemple). Audrey Fleurot donne parfois le sentiment d’en faire trop, bien que ce soit son personnage qui le veuille. Michaël Youn quant à lui, m’a semblé bien sage, montrant ainsi qu’il peut également faire rire sans être grivois. Attention, Le Fantôme de Canterville ne vole pas bien haut mais il reste tout de même un bon divertissement pour les enfants (bien qu’ils ne comprendront pas toutes les blagues un peu plus « adultes »), grâce notamment au petit nombre de personnages. Evidemment, on voit à des kilomètres quels obstacles vont arriver et comment cela va se finir, mais je n’y allais pas avec de réelles attentes.

Pour donner un vrai point positif au film, j’ai été bluffée par les effets spéciaux, car on dit bien souvent que les sociétés françaises / belges ne sont pas vraiment au point. Les efforts en termes de costumes et d’effets spéciaux sont remarquables et donnent un véritable cachet à certaines scènes.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas eu de vrai coup de coeur mais l’ensemble reste correct, et au-dessus de ce qu’on pourrait croire en voyant simplement les affiches derrière les bus parisiens.

Slasher

Autant les films d’horreur se font rares au cinéma, autant les séries d’horreur sont quasiment inexistantes, hormis AHS évidemment et Scream Queens, bien que cette dernière était aussi violente … que drôle. On sent donc un nouvel air frais quant au genre depuis quelques temps, et c’est Slasher qui ouvre cette année le bal macabre.

Slasher_Landscape_Art

Série américano-canadienne, elle est réalisée par Aaron Martin et se focalise, à l’instar de Seven, sur des meurtres liés aux sept péchés capitaux. Diffusée depuis le 4 mars 2016, huit épisodes seulement composent cette première saison. Sarah Bennet retourne dans la petite ville de son enfance, où ses parents ont été sauvagement assassinés. Très vite, une série de meurtres du même acabit se propage et les secrets enfouis depuis longtemps refont surface. Attention, n’allez pas consulter la page Wikipedia de la série car chaque victime du tueur en série est associée à un numéro d’épisode, il serait donc bête de commencer la série en sachant déjà la durée de vie des habitants de la ville (et donc en excluant de fait des suspects potentiels).

Faisant irrémédiablement penser à Seven de par le fil rouge des meurtres, mais également à Scream de par la présence du serial killer masqué, qu’on devine pourtant proche de nous en termes de personnage (voire même au Slender man quand on voit l’affiche), Slasher est une série qui montre qu’elle sait où elle va et qui n’hésite pas à rythmer ses épisodes par des décès bien sentis. Comme d’habitude nous avons droit aux clichés inévitables quant aux habitants : la vieille bigotte, le couple gay, le policier qu’on a dans la poche, la barjo, la belle héroïne, la femme qui est dans le coma depuis des années et un autre tueur qui nous donne des indices car il veut nous aider. Si ce n’est pas une belle brochette de suspects ça !

Si vous êtes fan du genre (meurtres en série commis au sein d’une petite communauté), je peux aussi vous conseiller Harper’s Island avec ses treize épisodes sortis en 2009, avec un côté plus jovial puisque l’action se déroule … lors d’un mariage =]

News Avril 2016

chorus

Le festival Chorus, c’est en ce moment et jusqu’au 10 avril à la Défense ! Comme chaque année et depuis vingt-huit éditions (déjà !), s’enchaînent concerts payants et concerts gratuits, avec cette année Nekfeu, Dionysos, Lou Doillon, Caravan Palace ou encore Oxmo Puccino.

Outre ces concerts ayant lieu sur l’esplanade de la Défense, n’oublions pas le festival Chorus dans son ensemble, qui présente dans le même temps d’autres spectacles dans les salles des Hauts-de-Seine, comme Mickey 3D, Yael Naïm, Jeanne Added, Vianney …

fibd2017

A savoir que depuis quelques jours une effervescence a secoué les amateurs de BD, puisque le festival international d’Angoulême (FIBD) a déjà publié les dates de sa prochaine édition. Et je me dois de vous dire que l’ensemble des hôtels de la ville et de sa périphérie sont déjà réservés. Privilégiez les chambres d’hôtes un peu plus éloignées (ce fut mon cas), je crois qu’il y reste encore de la place, à condition d’être véhiculé …

Et pour les provinciaux, n’oublions pas non plus le festival Catalpa qui a lieu cette année encore à Auxerre, grâce à la salle de spectacle le Silex, les 24/25/26 juin 2016 !

Vous le sentez ce bon air de renouveau et de soleil ?