Calvados

Une Foodie à Deauville [Le Comptoir et la Table]

Suite à mon billet sur le restaurant La Flambée, escale gustative aujourd’hui au Comptoir et la Table, toujours à Deauville.

C’est tout à fait par hasard que je suis tombée sur ce restaurant, un peu à l’écart du centre ville, côté port, non loin tout de même du début des Planches. C’était un vendredi midi, hors vacances scolaires, hors saison, mais toutes les tables étaient remplies, et bien remplies.

Un personnel agréable, une carte variée (tout en mettant la truffe à l’honneur via différentes spécialités) et des menus abordables : Le Comptoir et la Table est pour moi une très bonne découverte. Les plats sont bien présentés, représentatifs de la gastronomie locale (fromages, fruits de mer, poissons, pommes), et bien assez copieux pour satisfaire votre appétit. Ajoutez à cela un menu du jour peu onéreux et changeant tous les jours, et vous pourrez revenir le plus souvent possible dans ce restaurant, tout en continuant d’être ravi.

Je vous conseille très fortement de réserver si vous venez en weekend et de découvrir comme moi d’autres parties de Deauville, qui ne se limite pas à son centre ville.

Publicités

Une Foodie à Deauville [La Flambée]

Du Spinnaker au Ciro’s (prononcez cirrhose), je dois dire que j’ai déjà fait mon chemin (et mon estomac) parmi les restaurants de Deauville. Je n’ai pour autant jamais fait d’articles sur la ville, bien que mon tout premier article foodie ait été écrit sur un restaurant très proche, à Merville Franceville. Pour des raisons personnelles, je vais passer de plus en plus de temps à Deauville dans les années à venir, l’occasion donc de commencer à décortiquer les fruits de mer et les restaurants du XXIème arrondissement parisien, en commençant par La Flambée.

Avec 2 Fourchettes au Guide Michelin, il va sans dire que je partais déjà en terrain conquis. Malgré son appellation, La Flambée n’est en rien un restaurant alsacien mais typique du bord de mer. Je commence tout de suite par les prix : les menus sont pour tous les portefeuilles. Vous pouvez donc trouver votre bonheur dès 21€ avec à minima un plat, un dessert et une boisson, mais également des menus plus copieux avec différents types de mets.

J’ai pour ma part commencé par l’œuf mollet sur son nid et feuillantines d’escargots, émulsion de châtaignes (tout en lorgnant sur le plateau de fruits de mer de mon voisin de table) et continué sur un poisson, dont hélas je ne me rappelle plus le nom. Impossible de me référer à la carte présente sur le site puisqu’elle est mise à jour régulièrement, selon les saison et les arrivages.

La Flambée offre un cadre intimiste sans être austère et apporte une grande attention à la présentation de la table et des plats comme au service de la nourriture (vous ne serez jamais à court de pain ou d’eau plate). Les plats servis sont suffisamment nutritifs pour se sustenter convenablement, tout en ayant de la place pour le dessert. A quelques minutes à pied des Planches, le restaurant est un bel endroit où manger, où vous pouvez également profiter de la terrasse intérieure, à l’abri de la circulation et du passage.

Chez-Marion [Une foodie au Calvados]

En clin d’œil au blog Une foodie à Paris, que je vous conseille fortement de lire si vous appréciez la gastronomie fine des enseignes parisiennes, je rédige aujourd’hui un billet sur le restaurant Chez-Marion, situé à Merville Franceville dans le Calvados (Basse-Normandie).

_DSC0021

Terrine de Lapin au Cidre @Sacriledge

De passage en Normandie pour, vous l’aurez deviné, le festival de Deauville, j’ai fait une pause à quelques kilomètres de là le temps de me sustenter avec plaisir, Chez-Marion. Le restaurant étant pour l’occasion encore décoré aux couleurs du 70ème anniversaire du D-Day. Les menus et la carte sont constamment achalandés selon les pêches du jour, ce qui permet une certaine qualité et une fraîcheur optimale. Les prix sont très abordables puisque le premier menu commence à 27 euros seulement (jusqu’à 75 euros par personne pour le menu spécial homard). Pour ce qui est de la cave, elle est correctement approvisionnée en vins et avant tout en Bourgogne. Concernant les alcools, Chez-Marion propose une large collection de calvados, où vous pourrez même y trouver du Domfrontais, qui tire sa particularité de par son pourcentage élevé de poires utilisées.

_DSC0022

Retour de Pêche, Ecrasée de Pommes de Terre @Sacriledge

Une très bonne adresse donc, et je garde le meilleur pour la fin : les photos des mets. A noter également que c’est le tout premier restaurant où je vois non seulement un plateau de fromages, mais également un plateau de desserts ! Les gourmands seront ravis, d’autant plus que les parts sont coupées de façon bien généreuse.

_DSC0025

Plateau des Desserts « Maison » @Sacriledge