Les Franciscaines à Deauville

Véritable lieu dédié à la culture en périphérie de Deauville, le bâtiment des Franciscaines aura mis des années à être rénové mais le résultat en vaut la chandelle.

Ayant un logement à une vingtaine de mètres à vol d’oiseau des Franciscaines, j’ai pu suivre l’évolution des travaux et la phase tant attendue d’ouverture, qui a eu lieu en mai 2021, pour caler au mieux au drôle d’agenda de cette drôle d’année. Pour autant, les 400m² du lieu restent en perpétuel renouvellement car en 2022 les Franciscaines ont également fermé leurs portes quelques semaines le temps de se refaire une beauté et de mettre à jour de nouvelles collections.

Vous trouverez également un lieu de restauration (où on peut boire une bière à deux mètres de Monsieur Augier), avec des tables et transats en intérieur comme extérieur quand le temps s’y prête. A noter que ma bière était artisanale et du Calvados, comme la totalité de ce qui est vendu comme nourriture et boisson au Réfectoire. La place centrale des Franciscaines vaut le coup d’oeil, avec son architecture mi-moderne mi-authentique, comme c’est également le cas de tout le cloître et de la chapelle. La place centrale vous permet de découvrir les nouvelles acquisitions (les livres sont neufs ils me font baver, tout est beau, tout est rutilant) des livres, des DVD, des magazines … N’étant pas une enfant je n’ai eu qu’une vue sommaire du Fablab mais j’ai bien noté la présence d’un grand nombre de jeux de société, pour petits et grands, que j’ai hâte d’emprunter.

J’ai pris l’abonnement aux Franciscaines l’an dernier mais je ne sais pas si je le reprendrai à nouveau. Ne résidant pas de manière principale à Deauville, j’utilise au final peu le système d’emprunt des livres et autres produits, car le délai pour rendre ne me permet pas d’avoir la flexibilité nécessaire dans mes déplacements. Et hormis l’entrée gratuite pour aller voir l’exposition André Hambourg (où clairement ils avaient abusé sur la climatisation, je n’ai pas pu y rester plus de dix minutes) et de petites réductions sur les autres expositions ou conférences, je n’y ai pas trouvé mon compte. Disons que j’ai ajouté ma pierre à l’édifice pour l’année de lancement ! Sachez que vous pouvez tout à fait consulter les revues et livres sur place sans abonnement.

Je tiens également à mettre en avant la qualité des ouvrages présents (Thilliez, Chattam, Senecal … pour ne citer qu’eux, étant fan de polars) et en grand format. C’est également représentatif des autres collections où vous trouverez un nombre considérable d’ouvrages sur des thèmes génériques et spécifiques : les chevaux, Deauville, etc.

Longue vie aux Franciscaines qui permettent de donner plus de poids à un quartier de Deauville jusque là moins fréquenté (même si en échange les horodateurs ont fleuri partout) et qui a bénéficié de véritables aides pour proposer de la culture et des événements de qualité à tous.

Publicité

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s