news

News Février 2020 + L’Acolyte de L’Insolite

Un mois sans post, cela faisait belle lurette que ça n’était pas arrivé.

En cause, du travail et une semaine de vacances, je n’ai que cette excuse-là. Il faut dire que j’ai particulièrement réussi à déconnecter lors de ma semaine à la montagne et que j’ai eu du mal à me remettre dans le bain à mon retour. Je n’ai même pas tant pris le temps que cela d’aller au cinéma ces dernières semaines, hormis pour voir des films d’horreur un peu moisis : le remake de The Grudge, Nightmare Island ou encore La Llorona.

Je profite de ce passage pour vous parler d’un restaurant parisien tout frais dans ma tête puisque j’y suis allée hier soir seulement, à proximité d’Oberkampf : L’Acolyte de L’Insolite. Au menu sur les photos :

  • Ravioles de chèvre, crème de butternut et noisettes du Piémont
  • Gnocchis maison et truffe noire
  • Canette de Barbarie, chutney de mangue et céleri branche

Dans un petit endroit qui ne paye pas de mine de l’extérieur, le restaurant propose un service rapide et aux petits oignons, ayant pu le constater par moi-même car j’avais une vue plongeante sur la cuisine. Les plats étaient fins, légers et les associations originales, comme vous pouvez le voir sur leur carte. Si vous souhaitez y aller, je vous conseille fortement de réserver et de prévoir un petit budget pour ce restaurant car, sans faire véritablement d’extra, cela nous a coûté plus de 110€ pour deux.

Fort manque de temps en ce moment mais comme j’ai toujours autant de choses à raconter je vais me faire violence pour les coucher par écrit. Seeya ~

News Décembre 2019

La décennie se finit à vitesse grand V et sachez que je continue de mettre à jour quasi quotidiennement la liste des reprises des séries TV US pour 2020, selon les informations disponibles.

Egalement, il reste encore quelques places pour le prochain concert de Paul McCartney à la Défense Arena, prévu pour mai prochain.

Côté cinéma, il reste encore quelques blockbusters attendus pour la fin d’année et j’essaierai de faire un bilan condensé de ma propre année au cinéma, sachant que j’y suis pour le moment allée 90 fois tout pile ! Je ne pense pas atteindre la centaine d’ici la fin du mois mais mon pass illimité a bien été rentabilisé. Après, j’y vais surtout pour voir des films qui me plaisent, plus que pour songer à le rentabiliser avant tout. Les dates pour le prochain festival de Deauville sont d’ailleurs déjà annoncées : il aura lieu du vendredi 4 au dimanche 13 septembre 2020 !

Pour la lecture cela reste difficile à compter, malgré mes mises à jour Sens Critique (si quelqu’un sait s’il est possible d’extraire les notations d’une année en particulier, qu’il se manifeste !), mais d’après mes calculs et mises à jour, j’ai compté au moins 45 livres lus en 2019. Avec toujours une prédilection pour Louise Penny, Maxime Chattam, Thilliez, Läckberg, Robert Goddard, ou encore Jacques Expert, dont j’ai dévoré en quelques mois toutes les œuvres.

Suite à l’achat (enfin !) d’un nouvel ordinateur, mon temps libre est en ce moment pas mal focalisé sur les jeux vidéo je me dois de l’avouer. Notamment via les jeux d’horreur, dont Blair Witch qui a eu son propre article, ou encore Layers of Fear qui s’est révélé être une belle découverte. J’attends toutefois de tester le second pour faire un retour global sur les deux opus.

Encore beaucoup prise par le travail en ce moment et ayant surtout très peu envie de réfléchir une fois à la maison, je souhaitais toutefois passer donner des brèves nouvelles, autant pour vous donner signe de vie que pour continuer à vous tenir informés des mises à jour culturelles !

News Août 2019

Il faut qu’on parle de Midsommar, le nouveau film d’Ari Aster, à qui l’on devait déjà le superbe et dérangeant Hérédité l’an dernier. Midsommar est tout aussi superbe et dérangeant. D’une durée de 2h20, ce qui est plutôt rare pour un film d’angoisse, Ari Aster nous montre sa pleine maîtrise de la réalisation, jouant avec plaisir avec les couleurs, les indices, les cadrages, mais également la légère distorsion de la réalité. Légère car remarquable en fond, sans être omniprésente. Pour résumer brièvement, cinq étudiants américains partent assister à un festival suédois, dédié au solstice d’été, où il fait jour quasiment tout le temps. Cela est également rare, voire même unique, de voir se dérouler un film d’horreur en plein jour. Evidemment, une fois sur place ils vont se rendre compte que cette réunion n’est pas aussi paisible qu’il n’y paraît. Je ne vais pas aller plus loin dans l’histoire car il est important de découvrir l’enchaînement des scènes devant le film. Attention, ce film est puissant et n’est pas à mettre devant tous les yeux, mais je considère le réalisateur comme quelqu’un à suivre et j’attendrai ses prochains films avec impatience.

Pour continuer côté cinéma, la programmation du festival du cinéma américain de Deauville n’est pas encore en ligne mais ça ne saurait tarder. Plus de nuits américaines cette année non plus, mais la possibilité de regarder l’intégralité de Game of Thrones, à raison d’une saison par jour, si jamais les films présentés en compétition ne valent pas le coup. D’après les infos que j’ai glanées à Deauville directement, la conférence de presse devrait avoir lieu le 22 août, ce qui nous permettra d’en savoir plus sur les films présentés.

Les festivals de l’été battent leur plein, Rock en Seine commence son installation (je zieute quand je passe devant, même si je n’y irai pas cette année) et le Hadra Trance Festival affine sa programmation non musicale, c’est à dire toutes les activités que vous pourrez retrouver à proximité du plan d’eau de Vieure durant toute la durée du festival. Ceci comprend entre autres les différents ateliers sur inscription (ayurvéda, oiseaux et fabrication de nichoirs ou encore balade sonore) et les autres en libre accès (studio photo, body art, conférences, projections de films, etc.).

Plus que quelques semaines pour moi avant les vacances (j’ai hâte), continuez de profiter de l’été comme il se doit et à très bientôt pour de nouveaux articles !

News Juin 2019

Coucou les loulous !

J’espère que vous allez bien. De mon côté j’ai la banane grave car le temps de retrouver Mylène Farmer en concert est bientôt arrivé. Je vais donc entamer la quatrième tournée en sa compagnie et pour fêter l’occasion (d’autant plus qu’il se susurre que ce serait possiblement une tournée d’adieu) j’y vais pour la première fois plusieurs soirs. Je serai donc archi discrète sur les réseaux sociaux avant mes soirées de concert, afin de garder le mystère et la surprise intacts jusqu’au bout.

Juin c’est aussi l’été qui arrive, et comme dans mes habitudes je prends mes congés d’été en septembre, l’occasion pour moi de repartir assister au festival du cinéma américain de Deauville. Mais contrairement à mes habitudes je ne vais pas faire un jour ou deux de festival, mais son intégralité, soit une dizaine de jours, du 6 au 15 septembre. Je vais bientôt commencer à potasser le programme et compte bien me faire une quinzaine de films minimum sur la durée du festival. Largement faisable puisqu’une année j’en avais vus 7 en deux jours. Oui, j’étais au taquet. Je ne saurais trop que vous encourager à participer à ce festival qui est le plus abordable que je connaisse vis-à-vis de sa renommée et de son lieu.

Ces congés bien mérités seront également pour moi l’occasion de repasser quelques jours au HTF, comprenez le Hadra Trance Festival. Ce que je ferai avant mon escapade à Deauville, pour ensuite comater sur la plage entre les séances.

Finalement ces news de juin ont grandement empiété sur celles de septembre car je n’ai point de grosses nouvelles à partager pour ce mois. Rendez-vous bientôt pour un debrief des concerts de Mylène et une passe en juillet sur celui de Muse au Stade de France. Et si je parle beaucoup moins de cinéma sur mon blog c’est à moitié par manque de temps (pas pour aller au cinéma bien sûr) et à moitié car j’en parle mensuellement et dans les grandes lignes sur l’excellent blog Séries De Films.

News Mai 2019

Les informations commencent à fuiter concernant la prochaine tournée de Mylène Farmer prévue en juin à Paris La Défense Arena. En effet, la chanteuse prendra possession de la salle dès la mi-mai afin d’effectuer ses répétitions grandeur nature avec son équipe. C’est un secret de polichinelle car c’est surtout dans ses habitudes. L’autre idée qui fait son chemin est que cette tournée serait la dernière de l’artiste, pour clôturer ses spectacles en apothéose.

On a déjà plus d’informations concernant James Bond 25 qui se fait résolument attendre. La nouvelle est tombée la semaine dernière : ce sera Rami Malek qui sera le grand méchant de ce nouvel opus. Il rejoint donc Daniel Craig au casting ainsi que Léa Seydoux, pour sa seconde participation.

Le marketing frappe fort pour la venue de Détective Pikachu, qui table sur tous les supports pour faire parler de lui. Que cela soit via les sites internets qui pikachisent vos résultats ou la Une du 20 Minutes du 30 avril. Autant dire que le film s’apprête à frapper fort, à voir si le résultat sera bon et ne se reposera pas uniquement sur du fan service.

Très bon premier mai à tous et à bientôt pour de nouveaux sujets !

News Avril 2019

Quoi de neuf ce mois-ci ? A part les nouvelles qui n’ont rien de surprenant comme la sortie de la dernière saison de GoT, qu’a-t-on à se mettre sous la dent en ce moment ?

L’Amie Prodigieuse

J’ai lu avec beaucoup de retard L’Amie Prodigieuse et ai dans la foulée regardé la série télévisée qui en a été inspirée, récemment diffusée sur Canal +. On ne peut qu’être outrée devant toute la violence de cette enfance napolitaine, d’où il en est tout de même ressorti quelque chose de beau et synonyme d’espoir. Autre série que j’ai regardée récemment : Le Nom de la Rose, comme le livre éponyme et le film sorti il y a quelques décennies maintenant. Les deux supports visuels, bien que je les ai appréciés, m’ont pourtant semblé lents. J’ai donc commencé à lire l’oeuvre originale d’Umberto Eco, chose qui me taraudait depuis bien longtemps. Fait assez rare pour être souligné : je l’ai abandonné. Comprenant de longues citations en latin, un format difficilement digeste et de longs passages descriptifs, j’ai compris pourquoi cette lenteur se traduisait dans le film et la série. Ce livre doit sans doute être un chef d’oeuvre et je tire mon chapeau à ceux qui en sont venus à bout.

Concernant les autres lectures qui me transportent, j’arrive à bout de l’intégralité des livres de Robert Goddard, qui signe à chaque fois un polar haletant, nous plongeant dans des événements réels et des rebondissements savoureux. Mon dernier en date : La Croisière Charnwood, mêlant crimes de l’entre-deux guerres, manipulations et histoire d’amour dramatique.

Côté cinéma, je vais de déconvenues (Tanguy le retour) en agréables surprises (Simetierre, Shazam !). Et je frétille d’impatience à l’idée d’aller voir La Malédiction de la Dame Blanche, même si je ne serais pas étonnée qu’il s’agisse d’un navet.

Côté vie réelle, devant faire quelques emplettes à Paris et souhaitant comparer l’Eataly que j’avais exploré à Rome à celui qui vient d’apparaître en plein cœur du Marais, je suis allée voir si on y retrouvait les mets typiques présents dans le pays d’origine (même les produits un peu moins gustatifs comme les Kinder Cards qui m’avaient fait fondre en Italie et que je n’ai pu retrouver nulle part depuis, même sur Internet à un prix décent). Fort de son succès, le lendemain de son ouverture il fallait compter plus de trois heures d’attente avant de pouvoir entrer dans le magasin. Je crois que je repasserai un peu plus tard. Je me suis rabattue sur la boutique Giraudet et leurs quenelles artisanales pour me faire un bon petit dîner.

Croisons les doigts pour les trouver en France très prochainement !

Vous avez également pu voir des modifications sur les pages du blog car j’ai choisi un nouveau modèle pour mettre en avant les articles à thème. Pendant plusieurs années je parlais pour parler, et souvent d’éléments peu intéressants ou trop abstraits. J’ai donc voulu mettre en exergue les articles qui peuvent être utiles à chacun (opération de la myopie, critiques de film ou de restaurants…) en rendant le listing moins dense qu’il l’était précédemment.

Rendez-vous très vite pour de nouvelles aventures !