Mois: mai 2019

Une Foodie au Relais Saint Jacques [Châteauroux]

Ce n’était pas la première fois que je m’arrêtais déjeuner au Relais Saint Jacques, mais c’était ma toute première occasion de tester le combo dîner / nuit / petit-déjeuner. Retour sur cette rapide escapade à Coings, à proximité de Châteauroux.

La qualité des plats servis au restaurant est indéniable. Changeant au gré des saisons, la carte nous propose des produits régionaux et gastronomiques, aussi bien dans des formules onéreuses que tout à fait abordables. Le service est des plus rapides, et quand je dis rapide, je ne plaisante pas. Ce serait peut-être le petit bémol que je signalerais, car j’avais l’impression de ne pas respirer entre chaque service. Etant également arrivée assez tôt dans le restaurant, les serveurs n’avaient pas encore pléthore de tables et étaient prêts à intervenir à chaque occasion, attendant patiemment à côté de ma table. Ce qui peut être un chouia stressant quand on dîne à deux mètres de trois, voire quatre serveurs au garde-à-vous. Cela mis à part, qui n’entache en rien les mets en eux-mêmes (et en vrai je ne saurais leur reprocher de ne pas nous faire attendre), le restaurant parvient à faire salle comble, malgré sa localisation hors centre-ville. J’ai pour ma part craqué, entre autres, pour le foie-gras (comme d’habitude) et le pavlova en dessert.

Les chambres bénéficient de plusieurs portes (couloir intérieur et extérieur), permettant d’y dormir au calme, bien qu’on ne puisse pas lire de vidéos depuis sa clé USB directement sur la télévision en raison de réglages effectués par l’hôtel. Oui je sais j’ai l’air de pinailler, je vous rassure je n’ai pas passé ma nuit à inspecter le matériel. Le petit-déjeuner servi était bien copieux, proposant toute sorte de nourriture en libre-service, dont des gâteaux faits maison, le tout comprenant mets salés comme sucrés.

Le Relais Saint Jacques est une belle adresse où vous serez très bien reçus, que cela soit pour un repas ou pour la nuit. A noter également la présence de plusieurs espaces de chargement pour les voitures électriques sur leur parking, télé-surveillé. Un très bon endroit pour faire une halte sur l’aller ou le retour des vacances, ou lors d’un weekend escapade dans la région.

Publicités

Run My City Edition 2019

Peu sportive, j’apprécie toutefois de me lancer des défis et d’assouvir ma curiosité, ce qui a été le cas dimanche dernier, lors de la course Run My City organisée dans Paris.

N’ayant fait qu’une seule course dans ma vie (La Parisienne, un peu plus de 6 kilomètres), j’ai pris du temps pour retrouver mes affaires de sport et m’atteler à la préparation de celle-ci, de 9 kilomètres (il était également possible d’effectuer le parcours de 15 kilomètres). Ma préparation a vite tourné court en raison d’excuses plus ou moins tirées par les cheveux (mauvais temps, aller voir Détective Pikachu au lieu de m’entraîner, etc.) et je suis finalement arrivée le jour J sans avoir pris le temps de courir une seule fois.

Il va sans dire que le début de la course a été un peu difficile pour moi, rien qu’en comptant un point de côté qui est arrivé au bout de seulement 7 minutes de course. Puis tout le reste s’est enchaîné avec facilité. Run My City est une course particulière car les rues ne sont pas bloquées. Il faut donc respecter le code de la route en s’arrêtant aux feux rouges pour les piétons et en essayant de ne pas gêner les passants sur les trottoirs. A savoir que la spécificité de cette course est surtout la découverte de lieux de Paris : musées, mairies, bibliothèques, etc. Et donc que le fait de courir n’est pas toléré dans ces lieux. Run My City n’est pas une course chronométrée où vous devez vous attendre à dépasser votre temps personnel, mais plutôt une course où l’on prend le temps de regarder et visiter les lieux qui nous entourent.

Le parcours de 9 kilomètres que j’ai effectué m’a fait entre autre passer par l’Hôtel de Sully, la bibliothèque historique de la ville de Paris, le Forum des Halles (et ses escaliers), le jardin du Palais Royal et plusieurs mairies. A savoir que le départ comme l’arrivée se situaient devant l’Hôtel de Ville, que j’ai pu brièvement visiter de l’intérieur.

Je tiens particulièrement à remercier les organisateurs, qui ont assuré un parcours rôdé, tout au long du chemin, nous facilitant dans nos déplacements et dans l’orientation du parcours, tous étant de très bonne humeur. Run My City est une course conviviale qui convient tout à fait aux participants n’étant pas forcément des plus sportifs. De plus, chaque édition s’essaye à de nouveaux lieux, permettant de refaire la course plusieurs années de suite tout en découvrant encore plus la ville de Paris.

Une Nuit au Spa Le Dracy

Manger c’est bien, dormir ça aide aussi, mais si on ajoute un passage au spa entre les deux, c’est le bonheur à l’état pur pour passer un weekend relaxant. Vous pouvez trouver tout cela à l’hôtel Le Dracy, près de Beaune et de Châlon-sur-Saône.

A peine arrivée dans ma chambre, c’est avec plaisir que je découvre une petite terrasse semi-privative, sans vis-à-vis, ainsi qu’un peignoir et des chaussons pour me diriger droit vers le spa et ses dérivés. C’est à dire piscine, sauna, hammam et salle de sport. Très peu portée sur le sport, j’en ai profité pour bénéficier des services offerts par l’hôtel, essentiellement le sauna et le tapis de course tout de même, avant de profiter des en-cas et des bouteilles d’eau mis à disposition pour se revigorer entre plusieurs séances. A savoir que vous pouvez en outre passer d’une grande chaleur dans le sauna / hammam à une fraîcheur extrême grâce à la douche qui propose son seau d’eau glacée. J’y suis allée au mois de mars et il faisait encore frisquet, mais vous pouvez profiter l’été, en plus de la piscine intérieure et chauffée, de la piscine extérieure.

Vient ensuite le temps d’enchaîner avec le restaurant La Garenne, au sein même de l’établissement. La nourriture servie est d’un très bon niveau et permet de valoriser d’autant plus les produits régionaux. Je ne me souviens pas exactement de mes choix lors de ce dîner mais vous pouvez cliquer sur la photo pour bénéficier d’un bon agrandissement, qui pourra vous donner une idée, si ce n’est du goût, d’au moins la présentation distinguée qui est faite sur les plats.

Le Dracy est un bon établissement pour se reposer et profiter de la nature environnante, notamment les vignobles, mais qui permet également de bénéficier d’occupations bonnes pour la santé une fois rentré à l’hôtel, vous évitant de simplement farnienter devant la télé et pour changer des habitudes.

News Mai 2019

Les informations commencent à fuiter concernant la prochaine tournée de Mylène Farmer prévue en juin à Paris La Défense Arena. En effet, la chanteuse prendra possession de la salle dès la mi-mai afin d’effectuer ses répétitions grandeur nature avec son équipe. C’est un secret de polichinelle car c’est surtout dans ses habitudes. L’autre idée qui fait son chemin est que cette tournée serait la dernière de l’artiste, pour clôturer ses spectacles en apothéose.

On a déjà plus d’informations concernant James Bond 25 qui se fait résolument attendre. La nouvelle est tombée la semaine dernière : ce sera Rami Malek qui sera le grand méchant de ce nouvel opus. Il rejoint donc Daniel Craig au casting ainsi que Léa Seydoux, pour sa seconde participation.

Le marketing frappe fort pour la venue de Détective Pikachu, qui table sur tous les supports pour faire parler de lui. Que cela soit via les sites internets qui pikachisent vos résultats ou la Une du 20 Minutes du 30 avril. Autant dire que le film s’apprête à frapper fort, à voir si le résultat sera bon et ne se reposera pas uniquement sur du fan service.

Très bon premier mai à tous et à bientôt pour de nouveaux sujets !