x_x

X_X

3h. La lune dehors, ou serait-ce le soleil.
Et là des lumières, des lumières psychédéliques qui sortent des fourrés.
De la fenêtre on ne voit rien, juste une pelouse, une maison probablement hantée et des grillages. Pas une seule route en vue, pas un mouvement dans la campagne en pleine revégétalisation qui commence à se recouvrir de rosée.
Et puis des flashes, saccadés, au même rythme que les éclairages du phare de la Tour Eiffel, sauf qu’ici il n’y a pas 36 solutions possibles, ce sont des extraterrestres ni plus ni moins. Evidemment le simple fait de se rendre compte de leur présence a suffit pour les faire disparaître, mettant ainsi en doute l’esprit le plus vif et le plus rationnel de tous : le mien.

Publicités