stress

La Purge : Anarchy in the U.S. [American Nightmare 2]

the-purge-anarchy-teaser-trailer-and-poster

Après le premier opus sorti il y a tout juste un an, American Nightmare 2 : Anarchy (The Purge : Anarchy pour le titre en version originale) est la suite quasi directe de la dernière purge traitée dans le film précédent. Nous sommes en 2023, soit un an pile après la purge de 2022, et quelques heures seulement avant la nouvelle purge annuelle.

Le principe reste évidemment le même : pendant douze heures, le crime et le meurtre sont légaux aux Etats-Unis. Mise en place par les Nouveaux Pères Fondateurs, la Purge permet de réguler le taux de criminalité et de chômage sur le reste de l’année, ainsi que de purifier les âmes des américains en se « défoulant » gratuitement ou de façon visée.

Plus long que le premier film, il n’en reste pas moins prenant. Là où le précédent évoquait très peu les dimensions éthiques et les problèmes soulevés, celui-ci va plus en profondeur sur l’analyse de la dystopie présente ici (genre désormais très à la mode en ce moment quand on pense par exemple à Time Out, Hunger Games ou Oblivion pour ne citer qu’eux).

american_nightmare_2

La Purge 2 véhicule un climat de stress de bout en bout du film. Comme le précédent, il va suggérer des clichés qui feront constamment hésiter sur la nature « gentille / méchante » de chaque individu. Auprès de qui se sentir en sécurité quand on sait que toute personne est un ennemi potentiel ? Voisins, famille, amis, plus rien ne compte en ces douze heures de cauchemar. Le film se veut également extrêmement critique et cynique en ce qui concerne l’Amérique et sa politique d’armes à gogo. Je ne vais pas non plus dire que c’est un film intelligent sans aucune goutte de sang qui coule, mais il amène toutefois à la réflexion. Ce sera dur pour moi de vous dire sans spoiler en quoi il parle d’idéologie et d’éthique, mais il cherche à aller plus loin dans la dénonciation d’une société apparemment bien sous tout rapport.

Je le conseille même à ceux n’ayant pas vu le premier car il y a peu d’éléments qui y font référence et la compréhension n’est en rien gâchée par le fait de commencer directement par cet opus.

the-purge-2-anarchy-teaser-screenshot-ritual1

Publicités

Je suis calme, comme toujours

Hier, c’était la journée de merde comme on n’en fait plus.

Vous savez, le type de journée où rien ne se passe comme prévu. Où vous vous réveillez une demi-heure avant que votre réveil ne sonne sans pouvoir vous rendormir ensuite. Où votre journée de travail se résumera aux horaires suivants : 8h30/20h15. Où vous vous renverserez du thé brûlant sur la main avant même d’arriver en salle de cours. Où tout ce que vous aviez prévu de faire ou dire passe à la trappe et où l’énervement vous guette de plus en plus. Ces jours où vous prenez cafés sur chocolats sur cafés pour tenir la journée entière, tout en oubliant de manger par la même occasion. Où vous ne savez pas où donner de la tête et où votre main va souvent plonger dans votre sac pour choisir au choix, sédatifs, calmants et magnésium. Où vous vous disiez la veille qu’il était temps d’arrêter de fumer mais qu’au final, non, ce jour là, ce n’est vraiment pas possible. Où vous vous mettez à tempêter contre des personnes n’y étant pour rien dans votre humeur du jour, tout en prenant les coupables avec un peu plus de pincettes. Ces jours où même l’horoscope du 20 Minutes semble se foutre de votre gueule et où votre ordinateur portable ne reconnait plus aucun point wifi pendant tout un après-midi. Ces jours où vous pensez en vous levant qu’il va vous arriver quelque chose de bien, que vous allez faire changer des choses dans votre vie et que vous ne pensez plus qu’à revenir 24 heures auparavant une fois sur le point de vous endormir.

Pour résumer, le nouveau clip de Mylène Farmer est décevant, Buried est décevant (je déteste illico toutes les personnes me l’ayant conseillé – bon ok pour l’originalité je lui ai tout de même mis 6/10 sur IMDB, je suis trop gentille) et le mois de décembre promet lui aussi d’être décevant. Plus que quelques jours avant les marchés de Noël, les vins chauds, les gaufres au sucre glace, les pains d’épice et les sandwiches fromage à raclette chaud / jambon corse. Hmm. Et je veux de la neige, vite, sinon je m’énerve !

Flash Info

Pas d’abandon de poste non mais très peu de temps libre à consacrer à mon blog en ce moment. Des contrariétés et des responsabilités, en veux-tu en voilà, grâce auxquelles je n’ai absolument pas le temps de m’ennuyer (et à cause desquelles je n’ai pas non plus le temps de me reposer). De moins en moins de temps donc, mais je vais de mieux en mieux tout en stressant de plus en plus au fil des jours ; je mets donc Sacri’Ledge de côté quelques jours encore dans le but de m’enlever une responsabilité et ne pas me dire chaque jour en me mettant la pression : « Vite vite, je dois écrire quelque chose, en plus j’ai déjà en tête différents thèmes dont je souhaite parler … ». Il n’en résulte hélas rien de bien concret, s’ajoutant à l’absence de temps celle de la motivation.

Le programme des prochains articles est déjà là, centré autour de la musique avec un petit plaidoyer en faveur des Rois de la Suède puis l’analyse d’un site vendant des fichiers sonores procurant (soi-disant) les mêmes effets que n’importe quelle drogue ou alcool, et du cinéma, avec un bon résumé (et des explications selon les cas) des différentes fins qu’on peut imaginer après avoir vu Inception (article spoil).

D’ici-là, portez-vous bien !

dislikeStamp_002