Scream Queens

News Octobre 2016

Après un livre cette année, le nouvel album de Moby est sorti cette semaine mais je n’ai hélas pas encore eu le temps de l’écouter, j’espère pouvoir vous le conseiller rapidement !

1474583239-westworld-vintage

Côté séries télévisées, la seconde saison de Scream Queens est en-deça de la première, mais elle signe le retour de Taylor Lautner, ce qui permet de donner un nouveau souffle à la série.
Nouveauté de cette année : Westworld, produite par J. J. Abrams. Un mélange de science-fiction et de western, comme son nom aide à le présumer. Dans une époque lointaine, les parcs d’attractions sont composées de mini-villes remplies d’androïdes, qui ont pourtant le sentiment d’être de vrais êtres humains, évidemment jusqu’à un certain point, pour enclencher les rebondissements de la série …

Au rayon des salles obscures, Don’t Breathe (Don’t Breathe : La Maison des ténèbres) est sorti en ce début de mois et a été interdit aux moins de 16 ans en France. Après visionnage du film en salle ce matin, je n’ai pas compris pourquoi cette classification, là où un simple interdit aux moins de 12 ans aurait été compréhensible. Ici point de démons, point d’esprits, juste une scène de vie réelle, c’est peut-être ce qui peut choquer le plus, mais nous sommes bien loin d’un Hostel, Martyrs ou Saw … L’histoire est simple : trois jeunes adultes vont cambrioler un homme aveugle (l’excellent Stephen Lang), sans se douter que ça ne serait pas aussi simple que prévu. Le titre Don’t Breathe faisant référence au fait de se terrer dans le silence face à la personne aveugle, très attentive aux moindres bruits … La classification ne serait peut-être que pour éviter de voir déverser dans les salles des hordes d’adolescents fous furieux comme cela a déjà été vu.

dont-breathe-kodi-netflix-amazon-clawtv-kfiretv

Les jeux vidéo ont également la côte au cinéma puisqu’après Assassin’s Creed (prévu pour le 21 décembre, avec Michael Fassbender, Marion Cotillard et Jeremy Irons), ce sera au tour de Splinter Cell de débarquer en 2017. Trop peu d’informations sont sorties à ce jour mais nul doute qu’il fera parler de lui en temps utile.


Vous l’aurez sans doute remarqué je poste moins ces derniers temps, à cause d’un certain manque de temps. J’espère retrouver rapidement un bon rythme de croisière !

Publicités

Scream Queens

screeam Oui vous l’aurez deviné avec mes récents articles, l’époque de fin d’année est assez propice aux nouvelles saisons de manière générale (nouveaux épisodes de Scandal, des Revenants, de How To Get Away With Murder, Once Upon a Time et de Homeland) mais également aux nouvelles séries qui commencent. C’est le cas de Scream Queens qui a débarqué sur les écrans fin septembre.

Je n’attendais absolument pas cette série avant de voir les publicités géantes dans Los Angeles en y circulant en voiture. Ce qui m’a intriguée sur les affiches est d’une, le côté horreur assumé, et de deux la présence de l’actrice Emma Roberts (photo de gauche). Ces deux éléments me faisant largement penser à American Horror Story. Et pour cause, ce sont les mêmes créateurs.

Comédie horrifique, Scream Queens nous plonge dans une sororité touchée par différents meurtres, tous plus sanguinaires les uns que les autres. Pas franchement d’épouvante ici, mais plutôt une façon délurée et gore de retourner des clichés américains et des coutumes ancestrales. La série se veut une référence à l’horreur dans sa généralité et le fait très bien au niveau de ses acteurs également, en faisant appel à Jamie Lee Curtis : saga Halloween, Fog, le Bal de l’horreur, le Monstre du train, j’en passe et des meilleurs, autant dire que la dame est une habituée du genre, elle-même surnommée scream queen à l’époque.

GIF_scream_queens_first_look_1-1432073570

Quinze épisodes sont prévus pour cette première saison et une seconde commence déjà à se préciser, suite aux bonnes audiences des épisodes diffusés jusqu’à présent. Hommage aux slashers, je préfère vous dire tout de suite que les personnages (principaux comme secondaires) tombent comme des mouches à chaque épisode, mais c’est un vrai plaisir car l’humour est très bien tourné. Je pensais dans un premier temps le comparer à la série Scary Movie, mais le comique de cette licence est trop potache. Il peut véritablement être associé à celui de Scr4am (le dernier en date donc), mélangeant dialogues vraiment drôles et remarques acerbes, tout en utilisant un tueur déguisé, dont on ignore évidemment l’identité, comme toile de fond. Scream Queens est pour moi une réussite sur bien des plans, qui peut facilement plaire, même aux allergiques aux films d’horreur.