saga

Alien : Awakening

Oui je sais, il est un peu tôt pour faire des plans sur la comète, mais étant assez fan des premiers films de la nouvelle saga (au risque de m’attirer les foudres de pas mal de monde), mais également de l’ancienne, c’est toujours avec plaisir que je me penche sur les articles de presse mentionnant la sortie du prochain film Alien, celui-ci supposément appelé Alien : Awakening.

La saga Alien a eu droit à de nombreux rebondissements, que cela soit pour la saga du prologue dont nous allons parler aujourd’hui, mais également vis-à-vis de la suite de la série de films originaux, dont Alien 5, qui n’est décidément pas près de sortir. Pour palier le manque, Prometheus est ainsi sorti en 2012 et nous a laissé pendant 5 années avec des questions sans réponse, jusqu’à la sortie d’Alien : Covenant l’an dernier. Comme je le disais, il est donc un peu tôt pour échafauder des hypothèses sur la suite, juste l’occasion de faire le point sur ce qui se dit ici ou là. Concernant Covenant, je me dois de vous mettre ci-dessous la très bonne vidéo de Durendal sur le film, dans sa section PJREVAT. J’ai beau apprécier énormément Prometheus et Covenant et peux les regarder sans me lasser, je sais que Durendal a raison sur les défauts des films et c’est toujours un bijou de réalisation et de critique :

Maintenant que les bases sont posées, qu’en est-il de la sortie du prochain Alien, hypothétiquement prévu pour 2019, même si je trouve cela bien court comme délai entre les deux derniers opus. Pour ceux qui veulent rester up to date concernant la série de films, je vous conseille le bien renseigné site de fan du même nom sur le sujet. D’après les dires de Ridley Scott fin 2015, Covenant était le premier film d’une nouvelle trilogie, tournée sur les origines des bestioles. Mais comme de bien entendu dans le monde du cinéma : sous réserve de bons résultats au box-office. Fox a donc décidé fin 2017 de mettre en hiatus le projet, suite aux « mauvais » scores de Covenant. Pas mauvais quand on les relativise, mais plutôt quand on les compare à ceux de Prometheus (moitié moins). La Fox étant en cours de rachat par The Walt Disney Company, rien n’est encore perdu, mais rien n’est encore gagné.

 Autant la suite est assez claire quand on voit la fin de Covenant, autant il paraît délicat de faire tenir deux autres films avant le début de la saga de base. En effet, à peine une vingtaine d’années séparent les deux bouts de l’histoire. De quoi creuser encore plus les incohérences qui ont déjà parsemé le récit. On parle même de liens de parenté à mettre en avant avec notre warrior Ellen Ripley. Le tournage devant à la base commencer en ce début d’année, il y a fort à parier que le planning ne sera pas respecté. Je n’attends rien avant 2020, voire 2021, mais je saurai vous en dire plus quand il y aura de quoi se mettre sous la dent. Pour le moment, évidemment aucun synopsis qui traîne, ni photo, mais si le projet est encore d’actualité, bien des choses devraient se décanter d’ici fin 2018 … Au moins, nous avons déjà le titre !

Publicités

Resident Evil : Chapitre Final

Vous l’aurez compris, 2017 est décidément l’année Resident Evil, entre le nouveau jeu, le nouveau film et très bientôt le nouveau film d’animation. Que dire donc de ce prétendu chapitre final censé terminer la saga commencée en 2002 déjà ?

resident-evil-final

Je pense que ce film est à réserver aux fans, même si cela comprend ceux qui seront sûrement le plus déçu en cas de coup dur. Pour autant, ce chapitre final n’est pas le pire de la saga, il est pour moi dans la moyenne de ce que nous aurions pu attendre. Le premier était plutôt bon, mais les épisodes suivants (Resident Evil: Apocalypse (2004) et Resident Evil: Extinction (2007)) étaient d’un niveau nettement inférieur. Il a fallu attendre le retour de Paul W. S. Anderson à la réalisation et surtout la musique dynamique de Tomandandy pour obtenir des deux autres volets (Resident Evil: Afterlife (2010) et Resident Evil: Retribution (2012)) quelque chose de plutôt correct. Quinze ans après le commencement de la saga d’Alice, qu’en est-il de ce final chapter ?

Premièrement, on suit la ligne directrice des précédents films, en misant plus sur l’action que sur le survival horror, même si certains jump scare parsèment le long-métrage. Deuxièmement, on sent l’inspiration des jeux vidéo de plus en plus lointaines, en particulier concernant le scénario et la présence des clones, même si nous avons le droit de retrouver Albert Wesker et Claire Redfield. Pour Leon, Chris et Ada, ils ont complètement disparu de l’histoire alors qu’ils faisaient partie des personnages les plus charismatiques. Un mauvais point donc. Pour le reste, le pouvoir de la bande originale est là, avec des effets spéciaux très poussés et une 3D qui suit bien le mouvement, les deux derniers ayant sûrement nécessité un budget conséquent.

L’histoire en elle-même n’est pas folle, mais le design des villes détruites et des zombies permet de faire abstraction des gros points noirs du scénario (comme le fait de vouloir verrouiller les portes d’un complexe top secret, pile au moment où les protagonistes arrivent sur place alors qu’il aurait été simple de les fermer au moins des heures, voire des jours avant). Egalement, quelle ne fut pas ma surprise en voyant la présence flagrante du sponsor BMW alors que le film d’animation en 3D prévu pour le mois de mai (Resident Evil : Vendetta) est produit par … Ducati. Ca a du batailler sec pour obtenir tantôt le sponsoring du film live, tantôt celui du film d’animation.

re2_wcms_configure-teaser

On pourra dire beaucoup de choses négatives sur ce film mais il a au moins le mérite d’être droit dans ses bottes en apportant les réponses aux questions soulevées dans les précédents opus. On assiste à une vraie fin, même si cette dernière montre qu’on pourrait continuer à produire d’autres films dérivés …

La Saga Vendredi 13

Il n’aura pas fallu grand chose, une simple vidéo du Joueur du Grenier sur un ancien jeu Vendredi 13 pour me dire : « Tiens, j’adore les films d’horreur mais je n’ai jamais vu la saga Vendredi 13″. C’est ainsi que tout a commencé.

jason-friday-the-13th

Outre les livres et les BD sur lesquels j’ai sciemment fait l’impasse, Vendredi 13 c’est avant tout douze films (!!) espacés sur une trentaine d’années, ce qui en fait l’une des plus longues sagas de films (on compte aussi parmi celles qui ont dépassé la dizaine de films James Bond évidemment ou encore The Avengers). Je parle ici du nombre de films et non pas de leur longueur car je ne doute pas que le Seigneur des Anneaux arriverait bien devant Vendredi 13 et ses films d’1h30 chacun. Douze films donc, cela veut dire que j’ai poussé le vice jusqu’à visionner Freddy contre Jason…

Nous avons donc à ce jour (oui car ça va encore changer, mais cela j’y reviendrai), avec les réalisateurs et dates de sorties :

Vendredi 13 (Sean S. Cunningham, 1980)
Vendredi 13 II : Le Tueur du vendredi (Steve Miner, 1981)
Vendredi 13 III : Meurtres En 3 Dimensions (Steve Miner, 1982)
Vendredi 13 IV : Chapitre final (Joseph Zito, 1984)
Vendredi 13 V : Une Nouvelle terreur (Danny Steinmann, 1985)
Vendredi 13 VI : Jason le mort-vivant (Tom Mc Lauglhlin, 1986)
Vendredi 13 VII : Un nouveau défi (John Carl Buechler, 1988)
Vendredi 13 VIII : L’Ultime retour (Bob Hedden, 1989)
Vendredi 13 IX : Jason va en Enfer (Adam Marcus, 1992)
Vendredi 13 X : Jason X (Jim Isaac, 2000)
Freddy contre Jason (Ronny Yu, 2003)
Vendredi 13 « Reboot » (Marcus Nispel, 2008)

Instant spoiler qui résume le WTF complet de la série : Jason meurt dans le quatrième film et revient sous la forme d’un mort-vivant au sixième. Tordant n’est-ce pas ?

Vendredi-13-3-adrienne-king-friday-the-13th

Je comptais à la base faire une critique de tous les films mais à peine un mois après les avoir tous visionnés, il m’était impossible de départager ce qui se passait plutôt dans le cinquième, plutôt dans le huitième … Si je devais résumer cette énorme saga (de par son nombre de films plus que pour la qualité générale), je vous conseillerais de regarder le premier, voire le deuxième, mais ne vous laissez pas embarquer dans la totalité des films, qui sont pour la plupart d’une qualité médiocre. Pour l’aspect n’importe quoi, je vous conseille tout de même Jason X, puisqu’il se trouve démoli à coup de mortier et devient, l’espace de quelques temps, cryogénisé, avant de revenir évidemment.

Si je parle donc de cette licence aujourd’hui, c’est pour vous annoncer la sortie du prochain film qui sortira l’an prochain, bien qu’annoncé à la base pour cette année. La date de sortie officielle ayant été repoussée au 11 janvier 2017. S’ajoute donc à la longue liste : Vendredi 13 : rereboot ? (David Bruckner, 2017). Mais rien n’est moins sûr. Selon les sources le film serait toujours d’actualité ou bien aurait été complètement abandonné, à cause de changements de staff incessants. David Bruckner aurait été remercié (au mauvais sens du terme) par Paramount, estimant que le projet traînait trop en longueur. Ce que nous savons aujourd’hui (d’après les dernières sources datant de juin), c’est que le projet est toujours en cours, mais sans réalisateur aux commandes. Ce qui laisse à penser que la date de sortie sera sans doute encore repoussée. A savoir également que CW préparerait aussi une série télévisée Vendredi 13, peut-être pour nous faire patienter jusqu’à la sortie du film sur grand écran …