parcours

Run My City Edition 2019

Peu sportive, j’apprécie toutefois de me lancer des défis et d’assouvir ma curiosité, ce qui a été le cas dimanche dernier, lors de la course Run My City organisée dans Paris.

N’ayant fait qu’une seule course dans ma vie (La Parisienne, un peu plus de 6 kilomètres), j’ai pris du temps pour retrouver mes affaires de sport et m’atteler à la préparation de celle-ci, de 9 kilomètres (il était également possible d’effectuer le parcours de 15 kilomètres). Ma préparation a vite tourné court en raison d’excuses plus ou moins tirées par les cheveux (mauvais temps, aller voir Détective Pikachu au lieu de m’entraîner, etc.) et je suis finalement arrivée le jour J sans avoir pris le temps de courir une seule fois.

Il va sans dire que le début de la course a été un peu difficile pour moi, rien qu’en comptant un point de côté qui est arrivé au bout de seulement 7 minutes de course. Puis tout le reste s’est enchaîné avec facilité. Run My City est une course particulière car les rues ne sont pas bloquées. Il faut donc respecter le code de la route en s’arrêtant aux feux rouges pour les piétons et en essayant de ne pas gêner les passants sur les trottoirs. A savoir que la spécificité de cette course est surtout la découverte de lieux de Paris : musées, mairies, bibliothèques, etc. Et donc que le fait de courir n’est pas toléré dans ces lieux. Run My City n’est pas une course chronométrée où vous devez vous attendre à dépasser votre temps personnel, mais plutôt une course où l’on prend le temps de regarder et visiter les lieux qui nous entourent.

Le parcours de 9 kilomètres que j’ai effectué m’a fait entre autre passer par l’Hôtel de Sully, la bibliothèque historique de la ville de Paris, le Forum des Halles (et ses escaliers), le jardin du Palais Royal et plusieurs mairies. A savoir que le départ comme l’arrivée se situaient devant l’Hôtel de Ville, que j’ai pu brièvement visiter de l’intérieur.

Je tiens particulièrement à remercier les organisateurs, qui ont assuré un parcours rôdé, tout au long du chemin, nous facilitant dans nos déplacements et dans l’orientation du parcours, tous étant de très bonne humeur. Run My City est une course conviviale qui convient tout à fait aux participants n’étant pas forcément des plus sportifs. De plus, chaque édition s’essaye à de nouveaux lieux, permettant de refaire la course plusieurs années de suite tout en découvrant encore plus la ville de Paris.

Publicités

Koezio : Special Agent Center [Halloween]

Nuit noire, températures basses et parking plein, me voilà aux abords de Cergy en une fraîche soirée d’octobre pour participer à un événement Koezio, enseigne spécialisée dans la formation d’agents spéciaux, avec en plus la thématique particulière d’Halloween se mêlant à cela. C’est parti une pour soirée d’une durée officielle de deux heures, avec des serveurs effrayants, des clowns boiteux et des surprises dans tous les coins.

Un hangar gigantesque de 6000 m², 15 mètres de hauteur (heureusement – on en reparlera) et différents secteurs, tout est prêt pour nous mettre en condition à nous dépenser physiquement … et mentalement, compte-tenu des deux jours spéciaux dédiés à Halloween, avec une participation interdite aux moins de 16 ans.

J’aimerais vous décrire les épreuves de Koezio par le menu, mais il est important de garder la surprise intacte pour le jour où vous vous déciderez à tenter l’aventure. Je peux toutefois vous avouer qu’on y trouve un labyrinthe géant (ici avec des Leatherface qui vous courent après), des jeux à la Fort Boyard (mettre sa main dans des jarres pleines de trucs dégueu, manger des asticots secs (spécial Halloween), escalader tout et n’importe quoi en évitant les clowns, se glisser sur des rouleaux en métal qui tournent, etc.) ou encore un accrobranche (d’où la hauteur de plafond), entre autres.

A la différence de l’événement Koezio classique, limité dans le temps, les parties spéciales pour Halloween durent tout le temps dont on peut avoir besoin pour arriver au bout des différents parcours. Dans mon cas, mon équipe et moi-même avons commencé à 21h30 et nous sommes sortis à plus de minuit : largement de quoi profiter au maximum de l’enseigne. Le Koezio normal ressemblant à un escape game géant, plus porté sur le physique que la réflexion, en comparaison avec les précédents escape games que j’ai pu faire.

Koezio est une très bonne expérience de friend / team building et se donne les moyens de mettre en avant des événements spéciaux, assez bien réalisés pour en faire la publicité. En France, vous trouverez des Koezio à Villeneuve d’Ascq (le premier), Carré Sénart et Cergy. En périphérie des grandes villes, logiquement en raison de l’espace nécessaire : restaurant, bar, espace de jeux et parking compris !