Parc des Expositions

Vinitech – Sifel [Édition 2014]

WP_20141204_001

Cette semaine a eu lieu pendant trois jours le salon Vinitech – Sifel au parc des expositions de Bordeaux. Ayant lieu tous les deux ans, ce salon, dont c’est la dix-neuvième édition, représente le marché mondial des filières viti-vinicole, arboricole et maraîchère. Vinitech est avant tout une vitrine des innovations techniques sur ces secteurs d’activité. Tracteurs, lignes d’embouteillages, machines à étiquettes ou encore nouveaux bouchons de bouteilles, tout est présent à ce salon. Quasi exclusivement dédié aux professionnelles, il contient également des conférences, des produits locaux et de multiples stands divers regroupant le maximum d’acteurs du domaine, venant de la France entière. 850 exposants et 40 000 visiteurs ont donc joué au jeu du chassé-croisé pendant les trois jours du salon.

WP_20141204_004 Cinq pôles distincts sont répartis selon les différents halls d’exposition : le pôle embouteillage et conditionnement, le pôle équipements de cave et de chais, le pôle spécifique fruits et légumes, le pôle services et formation ainsi que le pôle techniques culturales. Trois halls regroupent ces stands, dont le principal, le 1, ne fait pas moins d’un kilomètre de long. C’est dire à quel point l’espace est fourni. Je ne vous raconte en revanche pas la galère pour trouver un stand en particulier … Une fois qu’on a assimilé le principe des halls, allées, travées et stands cela va, mais avant c’est une vraie partie de chasse au trésor.

Je ne les ai pas comptées mais à vue d’œil une trentaine de conférences ont eu lieu sur les trois jours, toutes sur des sujets variés et intéressants. Je peux vous citer entre autres celle sur les enjeux et les perspectives des drones dans la viticulture (utilisés entre autres pour déceler les symptômes de flavescence), celle sur les nouvelles techniques en œnologie, celle sur les changements climatiques et la qualité du vin ou encore celle expliquant comment réaliser une pulvérisation efficace en culture de fraises (oui, ce n’est pas pour rien que ce salon cible en premier lieu les professionnels).

WP_20141203_018

Les trophées de l’innovation sont également distribués pour récompenser les nouvelles techniques du monde rural, comme un calibreur de raisins ou encore un outil de pilotage automatique des transferts de liquides en cave.

J’espère que les photos que j’ai prises sur place vont auront plus inspirées que le texte en lui-même, car Vinitech-Sifel est un très beau salon, bien complet qui permet d’échanger avec les grands et petits acteurs du secteur agricole dans sa généralité.

WP_20141204_007

Publicités

Japan Expo Edition 2010

Manque_De_Respect

La Japan Expo, j’y suis allée avant-hier et j’ai encore mal aux pattes. Pourtant je n’ai pas franchement été courageuse cette année : à midi j’y rentrais, à 16h j’en ressortais. 4 heures pile poal et j’ai trouvé cela amplement suffisant. Cette année pas de problème de trains le samedi, rendons à la RATP ce qui lui appartient (RATP qui a même au la gentillesse de faire des trains directs Gare du Nord > Parc des Expositions sans s’arrêter une seule fois). Le temps gagné dans les transports en commun n’aura malheureusement pas aidé à rattraper le temps perdu dans les files d’attente une fois arrivé à destination. Et comme un peu de pluie ne fait jamais de mal, ce sont des rasades d’eau qui nous attendaient sur le parcours de boucles labyrinthiques destiné à nous faire patienter pour accéder à la Japan Expo, Saint-Graal des lolitas émos gothisantes, jeunes enfants émerveillés devant tant de mangas, jeux et babioles, et des otaques.

Je ne pourrais pas dire le nombre de visiteurs qui foulèrent les allées ce samedi mais une chose est sûre, il y en avait beaucoup trop. Entre les poignées de parents avec des poussettes, les cosplays de deux mètres de larges, les allées encore trop étroites et ceux qui se photographiaient en plein milieu du passage, rien ne facilitait la fluidité des mouvements. Comme d’habitude les conférences et interviews étaient la plupart du temps réservées à ceux qui avaient le courage de faire la queue plusieurs heures durant et les produits dérivés vendus oscillaient entre articles très chers ou articles de contrefaçon. La Japan Expo peut sembler un monde à part pour les néophytes et je le confirme. J’y vais car c’est souvent l’occasion de rencontrer des personnes qu’on a rarement la possibilité de voir ainsi que croiser Gérard Baste comme Monsieur Poulpe, ce qui me fait d’ailleurs penser que je n’ai toujours pas fait d’article sur les concerts des Fatals Picards et des Rois de la Suède et que cela remonte à tellement de mois que ça en deviendrait tout sauf intéressant.

Allez-y par curiosité, si vous avez un programme à suivre ou des articles ciblés à acheter, sinon passez votre chemin.