nouvelle année

News Janvier 2018

Avant toute chose : très belle nouvelle année à vous !

Pour faire un petit retour sur 2017 côté blog, les articles ayant le mieux fonctionné sont (avec le nombre de vues) :

Trêve Hivernale Séries Hiver 2016/2017 1 525
Trêve Hivernale Séries Hiver 2017/2018 1 243
Les Secrets de la Méthode Allen Carr 186
Le bleu est une couleur (très) chaude – L’avis d’Adèle 174
L’Univers Cinématographique Marvel 138
L’Univers des Dépendants Affectifs et Sexuels 138
J’ai testé : l’épilation laser définitive 128

Mes articles sur les trêves hivernales restent de loin les plus consultés (près de 10 fois le troisième de la liste) et sont assez bien référencés, ce qui permet (en plus de mes updates régulières) d’aider des internautes et me fait toujours plaisir.

Côté cinéma, j’ai envie de vous parler d’horreur. L’horreur revient en force en ce début d’année, avec d’une part Insidious : La Dernière Clé et de l’autre Incident in a Ghost Land (ou Ghostland).

LIN SHAYE as Elise Rainier and ANGUS SAMPSON as Tucker

Le premier est le quatrième film de la franchise Insidious et obtient des critiques en dents de scie. A peine 500 000 entrées à date en France, mais je tiens à rappeler que peu de salles (surtout en région parisienne) diffusent ce film. Exit 90% des cinémas UGC et direction Châtelet ou les MK2 / Gaumont. Tourné en un mois, Insidious : La Dernière Clé est assez bien réalisé, malgré une licence qui commence à s’épuiser. On retrouve le duo comique de chasseurs de fantômes qui permet de relâcher un peu la pression et l’ambiance emblématique des films du studio Blumhouse. La performance de Lin Shaye étant encore une fois très réussie. Ce mélange de peur et de courage reste toujours aussi bluffant. Insidious 4 est loin d’être le meilleur de la saga, mais je l’ai trouvé abouti. Il prend le temps nécessaire pour poser le décor, s’étendant assez longtemps sur l’introduction, et maîtrisant très bien les scènes d’angoisse (notamment celle dans les canalisations hihi), tout en accentuant la comédie assumé (un final en mode sucker punch qui a fait rire toute la salle, qui avait bien besoin de se détendre).

Le second, Incident in a Ghost Land, n’est autre que le prochain film (tant attendu !) de Pascal Laugier. Le bonhomme étant quand même le réalisateur, entre autres, de Martyrs et d’un des derniers clips de Mylène Farmer, City of Love. Bon, tant qu’à parler de Mylène Farmer, je vais aussi vous préciser qu’elle y occupe l’un des rôles principaux. D’où la grande impatience des fans quant à la sortie de ce film. A part le synopsis, peu d’informations ont filtré sur le film, mais la bande-annonce, sortie il y a quelques heures, nous permet enfin d’en savoir un peu plus :

Le film est enfin daté et sortira le 14 mars au cinéma. Et pour ceux qui ne peuvent pas attendre, il sera également présenté en compétition lors du Festival du Film Fantastique de Gérardmer, du 31 janvier au 4 février 2018.

Publicités

News Janvier 2016

Cela va faire un petit bout de temps que je ne m’étais pas penchée sur mon cas donc partons sur un article tranche de vie aujourd’hui.

J’ai toujours sur le feu un dernier article foodie américain, que je ne parviens pas à finir mais qui arrivera, je vous l’assure, cette année. D’autres articles sont également en cours d’écriture mais je n’ai jamais autant commencé de billets sans les finir. Eux aussi arriveront en temps et en heure. Pas de festival d’Angoulême pour moi cette année, mais il faudra encore attendre jusqu’à ce soir avant de connaître les noms des récompensés.

jsAI2byh

J’ai récemment appris que la moyenne française de films vus au cinéma par an était de 6.9 par personne. Je trouve le chiffre un peu léger mais cela permet tout de même au septième art de se maintenir, espérons que l’année 2016 soit un bon millésime à ce niveau là également !

Pour finir sur un aspect beaucoup plus perso, cette nouvelle année commence formidablement bien. Un CDI avec la période d’essai effectuée, un nouvel appartement et une divine idylle. Il ne manquerait plus que je me remette au sport et je serai comblée sur tous les plans ! Bref, je suis heureuse, pourvu que ça dure !

Meilleurs vœux pour l’année passée !

Billet écrit le 1er Janvier 2014, tôt dans la matinée, ou tard dans la nuit. Je suis tombée dessus par hasard, dans le bloc-notes de mon iPad. Ecrit il y a un an, j’étais dans le même désarroi mais avec apparemment plus d’optimisme. Mon optimisme est comme le hip-hop, il est mort.

Christmas_by_applefight « Cette nuit j’ai pris la décision difficile d’être heureuse pour l’année à venir. Difficile, car on ne décide pas de son état mental, comme de son ressenti quant à une vie qui ne correspond pas à ce que l’on voudrait en faire.

Se sentir coincé dans une vie qui bride, qui cantonne à des faits non désirés, à des volontés et désirs non assouvis. Parce que nous sommes un nombre inconsidérable en ce cas, mais que nous le réalisons. Je pense à nous pour cette nouvelle année car je sais que vous vous reconnaitrez.

Toi par exemple, qui n’en peux tellement plus, que tu montes dans n’importe quel bus de nuit, sans même en connaître la destination, pour pleurer pendant tout le trajet. Toi encore, qui insultes quiconque te regarde mal, alors que tu ne sors dans la rue que pour être regardé. Nous, les histrioniques. Mais aussi toi qui fumes une demi-cartouche de cigarettes par jour en ne mangeant qu’un jour sur cinq. Moi qui fais des crises d’angoisse et de sanglots une fois tous les deux jours, qui finis ensuite par me réfugier instantanément dans les bras et le lit de celui qui provoque lesdites crises. Toi qui penses que de toute façon nous n’atteindrons pas la trentaine. Toi, mon médecin, qui m’a affublée de tous les mots de maladies psychiatriques disponibles. Toi, que je considère comme ma sœur, qui est à l’hôpital pour une durée indéterminée pour avoir voulu en finir la nuit dernière.

Pour nous tous, pour tout le monde qui se sentira concerné, je vous souhaite une bonne nouvelle année. Mais non avec de l’hypocrisie jusqu’aux dents, souhaitant la bonne année sans même le penser, non. Je vous souhaite de laisser derrière vous tous les malheurs passés, pour que vous décidiez vous-mêmes de votre bonheur. Ça ne se décide pas, mais se mettre dans cet état d’esprit ne pourra provoquer que des effets positifs.

Je souhaite également aux personnes ne faisant que véhiculer des pensées négatives sur d’autres, d’en finir avec cela. Je le dis pour elles. A moins d’être un pervers psychopathe complet, couplé de tendances sadiques, pyromanes, nécrophiles et meurtrières, il n’est jamais bon pour soi de ressasser un ressenti négatif, un ressenti malsain. Vivre en étant aigri, en détestant la Terre entière, en méprisant ses habitants, n’est pas vivre. Je suis magnanime, je leur souhaite de retrouver des sentiments plus nobles et, malgré tout, plus humains.

Et puis à tous ceux que j’aime surtout. J’espère continuer à vous aimer encore, à vous côtoyer. J’espère que vous réussirez dans vos désirs les plus fous, les plus passionnels et passionnés. Les plus irréalistes et les plus importants aussi.

Somme toute une très bonne santé mentale pour tout le monde, base de tous les possibles, surtout celle du bonheur. »