Morny

40ème festival du cinéma américain de Deauville

Depuis le 5 Septembre, s’est ouverte la quarantième édition du festival du cinéma américain ayant lieu à Deauville (en complément du festival du film asiatique se déroulant tous les ans en Mars). L’heure de faire donc le point sur la dizaine de jours qui s’annonce.

deauville20142

Demandez le programme !

J’ai beau y aller toutes les années, je n’ai pas parlé du festival sur ce blog depuis 2009. C’est avec grand plaisir que je vous exprime à nouveau ma passion dévorante pour le cinéma et en particulier pour ce festival. Le Polo Club de Deauville effectuant ses démonstrations de jeux équestres ce weekend, le festival aura été pour le moment assez dispersé. Comme d’habitude, point trop de monde (comparativement à Cannes ou Montréal) et des facilités d’accès dans tous les lieux dédiés aux séances : le CID (qui reste à mes yeux la plus belle salle de cinéma qu’il m’ait été donné de voir), le cinéma du Casino et le Morny Club. A noter également qu’on pouvait assister à Trouville à Off-Courts, festival du court-métrage, où les projections s’effectuent dans le casino de la ville.

_DSC0045

@Sacriledge

Le festival accueille cette année en tant que membres du jury, parmi les nombreuses têtes d’affiches : Emmanuelle Béart, Costa-Gavras ou encore Jean-Pierre Jeunet. Concernant les films en compétition (liste non exhaustive), nous trouvons :

  • A Girl Walks Home Alone at Night : Film d’Ana Lily Amirpour – qui réalise ici son premier long-métrage – il nous parle d’une ville austère et mortelle, où les habitants ignorent être sous la surveillance d’un vampire…
  • Juillet de Sang (Cold in July), avec Michael C. Hall (notre cher Dexter, que j’avais pu voir à Deauville en 2009 pour la présentation du film Ultimate Game, seule édition où j’avais vu sept films en un weekend !) : Il interprète là Richard Dane, un citoyen américain lambda qui tue un homme entrant chez lui en effraction. Il devient le héros de son village, mais ignore encore les conséquences de son acte.
  • Love is Strange : L’histoire dramatique d’un couple homosexuel qui rencontre les difficultés professionnelles et financières de n’importe quel autre couple, avec le très bon Alfred Molina.
  • The Better Angels : Biopic sur Abraham Lincoln, avec Diane Kruger.
  • Un Homme très Recherché : Thriller avec Philip Seymour Hoffman et Willem Dafoe (entre autres), sur fond d’espionnage post World Trade Center…
_DSC0044

@Sacriledge

Je ne vais pas revenir sur tous les films en compétition et tous les films diffusés (étant donné qu’il y en a plus d’une centaine), mais je souhaitais faire cette petite liste ci-dessus, car elle englobe mes acteurs préférés et mes genres de films aimés. On retrouve toujours les « Nuits Américaines », cette année au cinéma du casino et non au Morny, où vous pouvez visualiser tous les anciens prix du jury, de 23 heures à 6 heures du matin, dont Dans la peau de John Malkovich, Precious, Memento, Mamma Mia ! ou encore Little Miss Sunshine.

Je ne vous le répéterais jamais assez : ALLEZ AU FESTIVAL DE DEAUVILLE ! Que ce soit au festival du film américain ou bien asiatique, ce festival a tout d’un grand (ce qu’il est) mais a également les avantages d’un petit, notamment la possibilité de se loger seulement quelques semaines avant l’événement, des petits prix pour assister à un maximum de séances et une portée médiatique moindre, qui permet d’éviter un trop grand nombre de visiteurs. Festival testé, avec pour ma part presque dix années d’approbation.

Publicités