Moby & The Void Pacific Choir

Moby s’énerve et Lady Gaga se détend

Deux albums, deux ambiances différentes, celles de Moby avec These Systems Are Failing et de Lady Gaga avec Joanne.

Fan de Moby depuis la première heure c’est avec impatience que j’attends la sortie de ses albums. Le dernier en date, These Systems Are Failing, marque un changement en termes musicaux et de messages transmis, mais déjà amorcé en 2011 avec Destroyed. Un Moby énervé, c’est peu dire puisque la quasi totalité de l’album est sur la même tonalité que son premier single : Are You Lost in the World Like Me, où vous trouverez le clip ci-dessous.

Cet album est plaisant mais ne se renouvelle pas selon les pistes. Il donne le sentiment d’écouter une unique chanson de 35 minutes, et non des pistes distinctes et permettant d’en sélectionner plusieurs avec envie. Après plusieurs écoutes je ne suis toujours pas parvenue à avoir de pistes préférées car je ne les différencie pas et je trouve cela dommage en termes de redondance et d’une attirance laissée de côté. L’artiste montre un réel changement mais son album ne m’a pas convaincue.


Deux poids deux mesure puisque Lady Gaga a également sorti son dernier album ce mois-ci, Joanne, du même nom que sa tante décédée très jeune de la même maladie qui touche la chanteuse, le lupus. Album hommage donc, plus calme mais absolument pas larmoyant.

lady-gaga-joanne-jpg-c83925511999fcc49fd859aabc799988

Mother Monster nous avait prouvé qu’elle était à l’aise (et excellait) dans bon nombre de styles, notamment en 2014 avec la sortie de l’album Cheek to Cheek avec le crooner Tony Bennett. Dans Joanne, la chanteuse semble prendre plaisir à faire ce qui lui plaît le mieux : les balades, les envolées de voix, le tout bien loin des chansons électropop pour faire plaisir au star system. Salut les rageux, vous n’aurez pas de hit pour vous trémousser sur les dancefloors cette année, mis à part Perfect Illusion, qui est à mes yeux trompeur pour un premier single.

A chaque tournée elle nous montre qu’elle s’épanouit énormément en chantant sobrement, sans fioritures, troqués contre de sublimes textes (notamment en lien avec Black Lives Matter en fin d’album). Joanne ne sera certainement pas une réussite commerciale mais reste une réussite en lui-même.