Lyon

Disney en concert : « Tale As Old As Time »

Les 80 ans du cinéma d’animation de Disney, cela se fête en grande pompe en France, grâce au concert Tale As Old As Time qui a eu lieu ce samedi 10 mars 2018 au Grand Rex à Paris.

 Spectacle mis en scène pour la première fois en France, pile quelques jours avant la sortie au cinéma d’Un Raccourci dans le Temps, je dois dire que j’ai été véritablement surprise par ce show. Grâce à la présence du Sinfonia Pop Orchestra, sous la baguette de Constantin Rouits, et du maître de cérémonie Benoît Allemane (voix française de Morgan Freeman et doubleur dans une vingtaine de films d’animation, entre autres), je n’ai pas vu le temps passer.

Composé de deux parties séparées par un entracte de vingt minutes, le spectacle a mis à l’honneur l’orchestre symphonique, mais également les chanteurs et chanteuses (dont la fameuse Anaïs Delva) pendant plus de deux heures, le tout accompagné d’extraits des films sur un écran géant. A savoir que le concert s’exporte ailleurs en France, avec une soirée à l’Amphithéâtre 3000 de Lyon le 19 mai 2018. C’est pour cette raison que je ne vais pas décrire plus avant les surprises qui parsèment le concert, afin que les derniers spectateurs français puissent en profiter au maximum.

Ne connaissant que très peu les chansons des films de Disney (Le Roi Lion mis à part), j’ai  réussi sans aucun problème à me sentir transportée par le spectacle et à l’apprécier comme il se doit. Un grand merci à l’équipe du Grand Rex pour cet événement exceptionnel.

Publicités

Le Gône [Une Foodie en Rhône-Alpes]

Etant une semaine à Lyon, j’ai donc demandé à ce que l’on me fasse une liste de restaurants de spécialités lyonnaises bénéficiant d’une bonne qualité de produits. C’est ainsi que je me suis retrouvée au Gône, devant plusieurs verres de vin et mes plats.

Le Gône est un restaurant à la bonne franquette et je m’en suis rendue compte une fois installée. La nourriture n’y est pas mauvaise mais elle est du même acabit qu’un repas que je mange chez moi. Les poissons et les viandes sont frais, les plats sont fournis mais tout n’est que dans la moyenne. En entrée, ayant pris une salade de chèvre chaud, je me retrouve avec de la bûche, qui est quand même une variété de fromage de chèvre assez médiocre. La raie était bonne, mais elle l’aurait été encore plus si elle n’avait pas été noyée sous la sauce. Pour le dessert, il ne m’a ni plus ni moins convaincue.

WP_20141210_005

Je souhaite relativiser mes propos. Le Gône est une bonne adresse pour les personnes à petit budget (le menu le moins cher est à 19€, ce qui est quand même plus qu’abordable) et qui souhaitent manger dans des quantités convenables. Malheureusement, je juge aussi bien le fond que la forme. Quand on me redonne mes couverts après l’entrée pour que je les réutilise pour le plat ou encore qu’on n’enlève pas l’arête centrale de la raie proposée, pour moi ça ne passe pas et c’est rédhibitoire. C’est une question de point de vue mais je suis quelqu’un qui est beaucoup plus à l’aise dans un restaurant où le serveur en smoking vient cinq fois pendant le repas demander si tout va bien (sous réserve de la qualité de la nourriture servie évidemment), plutôt que dans un restaurant comme je vous l’ai décrit où le serveur va même vous déposer votre assiette sans dire un mot, alors que même un simple « Voilà » ou « Tadaaaa » aurait fait l’affaire.

Je ne peux ni vous le conseiller ni vous le déconseiller, il est dans la moyenne et dépend avant tout du type de restaurant que vous appréciez. Je suis donc sceptique mais pas Anti-Gône …

Une soirée sexy Oh Paradis

Je souhaitais à la base faire un article uniquement sur la nourriture ingurgitée ce soir-là, mais devant le show auquel j’ai eu droit, j’ai décidé de faire un article un peu plus poussé que cela.

Je suis allée cette semaine au cabaret Oh Paradis, dans le quartier lyonnais de la Place des Terreaux. J’y suis allée en m’attendant à un spectacle mais sans savoir du tout à quoi j’allais m’attendre, et je n’ai pas été déçue.

IMAGES-CARGO-2012-OHPARADIS-1_905

Dans une unique pièce sombre mais sans que cela ne soit gênant, j’ai commencé par dîner en pensant que le spectacle serait au même moment, mais il est finalement venu après. Je vous expliquerai plus tard pour quelle raison.

Je n’ai pas choisi les plats qui composaient mon menu puisqu’il était fait tel quel à l’avance, étant compris dans le prix de la soirée. Je suis venue avec l’apriori que les cabarets ne font pas de la gastronomie leur spécialité, et j’ai été détrompée. Les plats sont fins, bien présentés et, chose que je cherchais depuis mon arrivée sur Lyon, typiques de la région. Gratin de quenellines à la bisque de langoustines sur une salade de mâche à l’huile de truffes en entrée, minute de thon albacorre et son aïoli à la mangue accompagné d’une viennoise de poulet aux saveurs d’Asie, d’une polenta fondante ainsi que des dés de courges au miel et brocoli croquant en plat (rien que ça !), pour finir sur une gourmandise pâtissière en dessert, composée à mon avis d’une tartelette feuilletée avec des myrtilles. Je suis désolée pour la mauvaise qualité des photos, qui ne représentent en rien la qualité des mets.

WP_20141209_006

Le repas m’a beaucoup plu, assez varié mais sans exubérance, bien que le thon ne soit pas forcément à mon goût car c’est un poisson un peu sec (avec du moins la manière avec laquelle il était cuisiné), mais cela n’est que point de vue subjectif.

Passé le café et le digestif, est venue l’heure du show ; il était un peu plus de 22 heures. Même si je ne savais pas à quoi m’attendre avant de rentrer dans le cabaret, je m’en suis rendue compte en apercevant les serveurs. Sans préjugé négatif, il aurait été hypocrite de dire que je n’ai pas compris à ce moment-là que j’allais voir un show transformiste. Et j’avais peur, peur que ce soit mal fait, peur que ce soit grandguignolesque. J’ai assez fréquenté le milieu du spectacle gay et transformiste dans ma vie pour savoir que certains sont bien ratés. Trop de surenchère, trop de maquillage à outrance qui donnent l’impression que ce n’est qu’une parodie plutôt qu’un vrai spectacle. Et étant plus que fan de Mylène Farmer, j’ai croisé les doigts pour que tout se passe de la façon la plus professionnelle possible.

WP_20141209_035

Ca a réussi. Le show que nous propose Oh Paradis nous en met plein les yeux, tout en sachant doser la part de professionnalisme et de grotesque qui fait également partie du milieu. Tout d’abord la variété de célébrités montrés est ahurissante, et je dois en oublier un grand nombre avec certitude : Barbara, Jacques Brel, Chantal Goya, Edith Piaf, Angelina Jolie dans Maléfique, Cher, Charlie Chaplin, Nana Mouskouri, Mistinguett, Amanda Lear, Guesch Patti, Aladdin, Marilyn Monroe et évidemment Mylène Farmer, parmi plein d’autres.

WP_20141209_044

Mylène Farmer, Angelina Jolie et Marilyn Monroe

La raison pour laquelle le show est bien distinct du repas est que tous les serveurs, barmen, directeur et même cuisinier sont sur scène (le cuisinier est par exemple celui faisant entre autres Mylène Farmer). J’ai hésité à vous mettre des photos car la qualité de mon téléphone est tellement mauvaise que cela porte préjudice aux personnages. Je vous assure qu’elles ne sont pas représentatives et que vous serez ébahis en voyant vous-même le spectacle. Dans le même ordre d’idées, je ne vais pas vous décrire tout ce qu’il se passe. Il y a des intermèdes décalés, des décors et des personnages axés Walt Disney et des artistes plaisants à voir, alors même qu’on pouvait les avoir oubliés. Mais je tairai les détails pour garder le mystère ; mon but étant justement que vous alliez voir par vous-même de quoi il retourne.

WP_20141209_019 Je m’attarde toutefois sur les scènes dédiées à Mylène Farmer. Comme je vous l’ai dit, j’avais beaucoup d’appréhension. Plusieurs décors sont mis en place, plusieurs tenues et plusieurs coiffures, pour montrer l’évolution de sa carrière, ce qui est une preuve supplémentaire du professionnalisme dont fait preuve la troupe. Pour avoir échangé avec l’artiste présent, il reconnaît lui-même avoir voulu rendre un véritable hommage à la rousse.

La durée du show est d’environ 1h30, où des dizaines de personnages se croisent, sans basculer dans les clichés vulgaires. Oh Paradis vous accueille les bras ouverts et avec le sourire, pour vous faire passer une soirée hors du commun, où vous oublierez les aléas de votre vie de façon déconcertante, comme si vous y étiez vraiment, au paradis.

Faites des Lumières ! [Lyon 2014]

WP_20141208_012
Ce weekend, et pendant quatre jours, s’est déroulée la Fête des Lumières à Lyon. Evénement aussi fameux que le 14 juillet dans la région, voire plus, il réunit tous les habitants de la ville jusqu’aux touristes venant d’une multitude de régions et pays. Trois millions de visiteurs ont déambulé dans les rues lyonnaises pour voir les illuminations présentes au fil des croisements, places et monuments principaux. Vous m’excuserez pour la faible qualité des photos, vu le monde je n’ai pas osé prendre mon véritable appareil photo.

Ce qui réjouit d’autant plus est l’entrain des habitants qui participent vraiment à l’événement en mettant des bougies à leurs fenêtres en l’occasion de la fête du 8 décembre. C’est une commémoration à voir au moins une fois, de préférence les soirs autres que le weekend (pour ma part c’était le lundi soir), pour éviter la présence de trop de monde autant que faire se peut.

WP_20141208_018