Le jour où…

Le jour où je suis tombée amoureuse d’une japonaise dans le métro

Elle avait des cheveux noirs comme le geai, caractéristiques des jeunes filles asiatiques. Mais bien plus encore. Elle n’avait pas seulement ces cheveux comme celles de la morte de The Ring mais les siens brillaient en prenant les reflets des halos bleus des éclairages. Ils étaient tenus tout simplement par une barrette avec un nœud blanc crème le tout brodé en tissu.

Je suis tombée amoureuse de ses cheveux.

Publicités