Guitar Hero

You’re my Guitar Hero

y1pTZxL5fatNdlbS4gltLcOarVejnxR_WuIjrSM1aXSFUFA4hpXefhpupSmiQzNB7IPFDCClKF-mFw

Mojitos, piscine et Guitar Hero, c’était le changement d’air radical que j’ai vécu pendant une semaine. Et je compte bien rester sur cette lancée positive, le plus dur c’est de rentrer dans le bain. Tout ça grâce à l’énergie débordante de Mélou (fan d’Indochine à ses heures perdues mais faut pas le dire). Je vais vous raconter une histoire comme on en voit de plus en plus ces derniers temps. Il était une fois (j’ai encore rêvé d’elllllle), il y a maintenant bientôt 5 ans, la Coccinelle du Net, site de traduction de chansons étrangères qui a perdu de son panache depuis les lois sur les copyrights, qui ont quelque peu foutu en l’air le pouvoir du site car remettant en question le pourquoi de son existence. Effectuant des traductions au gré du vent, j’ai alors rencontré une jeune fille appréciant les chansons de Mylène Farmer et le bagage littéraire de ses paroles (ouais, t’entends ça Siboulette ? :p). De fil en aiguille une relation est née, ponctuée de forums internets, de conversations MSN, d’articles de (sky)blog et de photos sur Facebook. Après une rencontre non voulue et ratée dans un TGV, nous nous sommes vues, pour de vrai cette fois, et pour la presque première fois, au concert de Depeche Mode à Paris Bercy en janvier cette année, puis pour un autre concert, en juin cette fois-ci. C’est ainsi que je me suis retrouvée à passer une poignée de jours à Tours, à prendre des apéros à 10 heures du matin (quoi j’exagère ?), me faire détruire au billard à cause d’un manque d’inattention et à perdre ma virginité de batteuse sur Guitar Hero. J’ai aussi appris qu’une limace pouvait se dissoudre sous l’effet du sel (ne testez pas, nous l’avons fait pour vous), qu’une vieille femme dans Shutter Island boit un verre d’eau … sans verre (véridique) et que le power balance, ça fonctionne. Des semaines comme celles-là on en redemande et des rencontres comme celles-ci, on y tient !

Publicités