euphorie

Dis-moi les mots qui rendent ivre.

Quand on est amoureux, on a des idées, des idées mirobolantes, faramineuses mais en fin de compte inconscientes.
Quand on aime, on pense que rien n’est insurmontable, on s’imagine partout mais surtout véritablement nulle part.
Quand on est dans cet état d’esprit, on est comme en plein milieu d’un trip de LSD. Une montée d’adrénaline, qui monte, de plus en plus, le cœur qui bat, à exploser. Mais on en veut encore plus, toujours plus, une passion, une envie, insatiables.
Mais quand on est en plein milieu d’un trip, on ne peut que se laisser rattraper par la descente. Ce retour sur terre si abrupte, trop abrupte. Ce changement net, qui coupe toutes les idées, toutes les envies passées. Qui les rendent complètement surréalistes dans le même temps, et surtout, complètement dangereuses et innocemment stupides.

Voilà pourquoi on devient si vite accro au LSD.

Elle était belle cette infirmière, je l’aime.

Publicités