escale

Une Foodie à Montréal

C’en est fini pour les Etats-Unis mais encore un article en dehors des frontières grâce à l’escale faite à Montréal. Quitte à s’y arrêter, autant faire en sorte que cela dure plus d’une journée. L’occasion pour goûter des mets locaux, et pas seulement du sirop d’étable, mais également la fameuse poutine !

FullSizeRender Entre la nuit dans l’avion et le décalage horaire c’est un espèce de goûter / dîner que nous avons pris à 18 heures. Goûter à cause de l’heure, dîner pour ce que nous avons mangé. En guise d’apéritifs : des frites à la bière. Hé oui, ça ne s’invente pas mais c’est très bon. Puis la poutine, spécialité du coin… Spéciale, le mot est adéquat. Constitué de frites, fromage et sauce, le plat ne m’a pas franchement convaincue. J’ai été heureuse de le goûter mais je ne pense pas revivre l’expérience. Si vous faites toutefois escale à Montréal, n’hésitez pas à visiter ce site, qui pourra vous guider vers les meilleures poutines du quartier, et où j’adhère complètement à la phrase d’accroche : « La poutine : chef d’oeuvre de l’imagination débridée québécoise ? Ou bien un des plus grands désastres culinaires mondiaux ?« .

Poursuivant sur notre lancée, avant de partir dans la traversée de la ville en long, large et travers, nous nous arrêtons dans une pâtisserie proposant pléthore de friandises à base de sirop d’érable. J’ai pour ma part craqué pour des biscuits secs en forme de feuille d’érable, fourrés façon BN avec une crème à base d’érable. J’ai attendu mon retour en France pour les déguster et je n’ai pas regretté mon achat.

IMG_0447

Après une bonne nuit de sommeil réparateur, direction le Mont Royal pour une escapade qui finira en escalade. Mais avant cela, histoire de prendre des forces, Mélou et moi nous sommes arrêtées dans une boulangerie / pâtisserie présentant de jolis produits. Pour accompagner mon café, j’ai trouvé quelque chose qui pourrait finalement se faire aisément n’importe où mais que je n’avais pourtant jamais vu : un croissant grillé renfermant du jambon, du fromage et une pointe de sirop d’érable. Appréciant particulièrement le sucré / salé, ce fut une très bonne découverte, que je vais m’empresser de mettre en pratique à la maison.

IMG_0472

Pour le dernier repas des vacances, direction un restaurant de bagels (pourtant d’origine européenne mais passons) qui était apparemment une des spécialités du quartier où nous nous trouvions. Recommandé par notre hôte et un autochtone, nous nous sommes dirigés vers le St-Viateur, qui a apparemment une belle notoriété et une clientèle affluente. Les bagels proposés sont combinés d’une large variété de pains différents, mais aussi d’une vaste gamme de garnitures. J’ai succombé au dernier cheesecake du voyage, que j’ai eu là aussi du mal à finir, tant je le sentais dense. A savoir que St-Viateur propose aussi la vente à emporter de ses pains, comme vous pouvez le voir sur la photo à droite.

IMG_0476

Ce bref séjour à Montréal fut une réussite en bien des points, aussi bien pour la sympathie de ses habitants, les lieux touristiques à découvrir et, comme vous avez pu le voir, les plats bien différents de ceux que l’on peut trouver dans nos contrées habituelles.