Dimanche

Atlas – La Cantine du Monde

Bienvenue dans le restaurant (pour le moment) éphémère Atlas, la Cantine du Monde !

Située en plein cœur de Paris, l’enseigne a été créée par Danone pour promouvoir leur nouvelle gamme de yaourts du monde. Vous pouvez aussi bien venir en journée, pour 5€ par heure vous aurez café, thé, wifi et yaourts à volonté. Mais également pour dîner (le mercredi) ou bruncher (le dimanche), pour 20€, avec des conférences, de la nourriture à thème selon le pays sélectionné pour le jour où vous y allez et bien d’autres surprises encore.

J’ai découvert Atlas par hasard en cherchant où bruncher un dimanche à Paris, sans me faire avoir par les restaurants dédiés aux touristes. Je me suis rendue au brunch dédié au Sri Lanka le mois dernier, où j’ai pu découvrir la nourriture locale, concoctée le matin même par une cuisinière srilankaise, en présence de représentants de l’ambassade. Buffet froid, chaud, plats salés, sucrés, vous aurez tout ce qu’il vous faut pour passer un bon moment et en apprendre plus sur la culture des pays sélectionnés.

Subventionné en partie par Danone, vous savez où va l’argent que vous dépensez pour le repas. Il vous faudra réserver pour assister aux dîners et aux brunches car ils ont lieu en petit comité (nous étiez à peu près une vingtaine de personnes, mais le bouche-à-oreilles va je pense aller bon train).

Bien sûr, on va se dire que tout cela n’est que du marketing mais je trouve l’idée vraiment novatrice et avec une réelle plus-value pour le consommateur. Le public peut aussi bien être exclusivement français qu’international et les échanges avec les représentants des pays sont dans un univers informel, permettant d’en apprendre plus sur les cultures de manière intelligente. Car quoi de mieux pour connaître de nouvelles cultures que d’en goûter les spécialités gastronomiques ?

Publicités

Les Bons Dimanches

Un bon dimanche c’est se réveiller avec les lueurs du soleil, se retourner et voir quelqu’un dans son lit. D’autant plus quand on se souvient de son prénom.

Bed_couple_by_Criswey

Après une séparation les dimanches font partie des moments les plus durs. Se réveiller dans un grand lit et le voir vide, se sentir seul. Alors les mois suivant la rupture, on se réfugie dans le lit de n’importe qui, dans les bras de tout le monde, dans le seul but de tromper la solitude. Alors que l’on n’y croit pas vraiment, qu’on ne vit pas vraiment le moment présent, mais qu’on vit dans les souvenirs, les comparaisons et les regrets du passé. Mon corps est rempli mais mon cœur s’ennuie pour paraphraser Mylène Farmer à l’envers. Et puis on se lasse. On ne sait que préférer entre la tristesse seule ou la tristesse entourée.

Et puis il y a des matins comme ça où l’on se sent bien. Et même si l’on doit affronter un dimanche catastrophique où rien ne va se passer, le réveil fut bon.