différence

Rats des villes, rats des champs

Bimbo__by_Celi_Art

La campagne, l’automne, c’est se réfugier au coin de la cheminée dès que la nuit tombe. Regarder les flammes danser derrière la vitre légèrement teintée de suie, un livre à la main et les doigts de pied s’enfouissant délicatement dans les poils épais du tapis s’imbibant de la chaleur ambiante.

Cette description répondant aux clichés les plus répandus concernant les maisons de campagne n’est pas fausse mais pas tout à fait exacte non plus car incomplète au possible. Outre la poussée de champignons tant attendue à cette saison, la saison de la chasse battant son plein et les piqures de châtaignes qui meurtrissent sournoisement le bout des doigts, tout n’est pas aussi rêveur qu’il n’y parait. Outre les blessures déchirant les mains, le froid présent n’est pas là pour arranger tout cela, bien au contraire. Après avoir attendu plusieurs heures que la cheminée daigne réchauffer la maison, on peut enfin quitter son polaire et ses gants. L’eau n’est pas plus chaude quand on pénètre à l’intérieur de la maison, après n’y avoir pas mis les pieds pendant quelques semaines. Pas de connexion internet évidemment, auquel s’ajoute même une rupture des câbles téléphoniques une fois l’an, du à une énième chute d’arbre sur lesdits câbles. En outre, pas d’activités ou sorties nocturnes à prévoir avec le voisinage, dont la moyenne d’âge tourne en général autour des 70 ans.

Je ne fais pas non plus l’apologie de la ville, qui a elle aussi bien des inconvénients. Le tout est de faire chaque chose en son temps et choisir la saison qui sera la plus propice au lieu choisi, pour profiter des petits bonheurs présents dans chacun de ces endroits, tout simplement. Eurk, qu’est-ce que c’est niais.

Publicités

I’m An Unrescuable Schizo

C’est mon côté mec qui me fait acheter des jeux vidéo pour y jouer des heures durant mais mon côté fille qui me rappelle à l’ordre en me mettant du vernis à ongles et du rouge à lèvres. C’est mon côté mec qui m’habille en jean / Converse la moitié du temps et mon côté fille qui me fait mettre des jupes et des bottines l’autre moitié. Mon côté mec déteste plus que tout faire les magasins mais mon côté fille craque chaque mois pour de nouveaux sacs. Mon côté mec me pousse à jouer au foot dès que je vois un ballon et à me poser devant la télé pour voir des branquignoles s’emmêler les pinceaux mais mon côté fille me retient d’abimer mes ballerines neuves en tirant de toutes mes forces dans un ballon. C’est mon côté masculin qui me fait prendre des substances psychotropes enthéogènes lors de soirées arrosées mais mon côté féminin qui commence à avoir peur des conséquences une fois les bêtises faites. C’est mon côté mec qui me fait boire plus de raison mais mon côté fille qui préfère profiter de la délicatesse des bons vins en les dégustant avec une sagesse au-dessus de tout soupçon. C’est mon côté mec qui me pousse à draguer et profiter des plaisirs de la chair sans complexe et sans lendemain mais mon côté fille qui préfère jouer la carte de la timidité et de la retenue en espérant plus de sérieux sans trop y croire vraiment.

16648_1314691267038_1223390941_30950551_2775890_n

Non je ne suis pas schizophrène, je m’adapte aux circonstances. Je ne vais pas en festoch avec un sac de marque et je ne vais pas dans une soirée coquette en tongs et jean troué. Je ne gueule pas quand mes cheveux sont trempés par la pluie mais qu’est-ce que je donnerais pour toujours avoir du chocolat à portée de main.