Chiffre L

Chiffre L

1484127_555316444554706_780981269_n

Chose promise, chose due ! J’ai envie depuis quelques temps de vous parler de Chiffre L, qui est à mes yeux un jeune artiste plein d’avenir. Auteur, compositeur et interprète, il sort en été 2013 son premier EP en solo « Man on the Hill » chez Seventh Crow Records. Fan d’Elliott Smith, dont il s’est inspiré des sonorités, Chiffre L compose des chansons qu’on peut qualifier d’alternative folk, aussi bien en langue française qu’anglaise, étant complètement bilingue.

Après une carrière en groupe via Synchrony, il perce aujourd’hui seul depuis plusieurs années maintenant. Avis donc aux parisiens, puisque Chiffre L se produit avant tout sur les scènes de la capitale, notamment au More Than Folk Festival, créé par Sébastyén Defiolle, le manager du label Seventh Crow Records. Nous le retrouvons également en open mic dans diverses salles parisiennes, comme c’est le cas Aux Cariatides, à l’Angora à Bastille, ou bien encore au Connétable. A savoir que Chiffre L accueille depuis quelques mois Marta, violoncelliste / multi-instrumentiste aux origines polonaises.

Je vous incite donc vivement à aller écouter et aller voir en live cet artiste et ami qui s’impose de plus en plus dans les soirées parisiennes et qui saura vous toucher par ses paroles et son timbre de voix bien à lui.

https://www.facebook.com/ChiffreL
http://seventhcrowrecords.bandcamp.com/album/man-on-the-hill

Publicités

Ma rencontre avec Katie Melua

Katie_Melua_Paris_2

©David Maire

 A l’occasion de la sortie de son dernier album, Ketevan, Katie Melua nous a fait l’honneur de son passage à Paris, précédant également une tournée dans l’hexagone. Accompagnant Chiffre L (très bon ami sur qui je ferai un article prochainement), nous nous sommes rendus dans son hôtel parisien, afin d’échanger avec elle sur sa musique et ses influences. Je ne vais pas revenir sur le contenu de l’interview menée par Chiffre L, que vous trouverez dans son intégralité sur le site Small Things, mais plutôt sur la personnalité de cette jeune artiste, qui n’a rien à envier aux anciens.


 Le 16 septembre 2013, en guise de cadeau d’anniversaire, Katie Melua sort Ketevan, son sixième album, qui se révèle être son prénom en géorgien. On ne trouve aucune reprise sur cet album, mais uniquement des chansons originales de la chanteuse. Mike Batt et Toby Jepson, guitaristes et compositeurs anglais, participent à l’écriture de plusieurs pistes de l’album.

J’ai découvert Katie Melua en la voyant, sincèrement. J’avais, comme beaucoup de personnes, entendu ses chansons à la radio, mais je ne m’étais jamais penchée en particulier sur sa discographie. J’ai découvert une personne franche, discrète, mais volubile juste comme il le faut pour une interview. Avec des nuances de blues et de folk, Katie Melua parvient à faire passer ses émotions par le biais de paroles véritables et de rythmes entraînants. A l’heure à laquelle j’écris, sa tournée française est terminée depuis plusieurs mois déjà, mais je vous invite à vous procurer son dernier album, centré sur les sources de la chanteuse et ce qui la touche.

Katie_Melua_31

@Sacrilège