baroque

Nevermind [Musique]

Ce fut ma grande découverte du festival de musique d’Auvers-sur-Oise : le groupe Nevermind.

Avec Anna Besson (flûte), Louis Creac’h (violon), Robin Pharo (viole de gambe) et Jean Rondeau (clavecin), le groupe nous entraîne dans les musiques traditionnelles irlandaises et écossaises, mais avec ce petit je-ne-sais-quoi de jazzy et contemporain.

Nevermind - Conversation

Nevermind – Conversation

Je suis arrivée en néophyte car je n’avais jamais entendu parler de ce groupe, ni même du festival d’Auvers, qui en était pourtant rendu à ses 36 printemps ! Enfin, j’avais du en entendre parler sans jamais avoir franchi le pas jusqu’alors. C’est dans le magnifique décor du Château de Mery-sur-Oise (j’avais l’impression de me voir à nouveau en costume d’époque traversant le Château de Versailles :3), et plus exactement dans la bibliothèque, qu’avait lieu ce concert, rassemblant à vue d’oeil une centaine de personnes.

J’espère pouvoir dire sans me vanter, que j’ai une culture musicale assez riche et encore plus variée. Néanmoins, le registre traditionnel des 17/18èmes siècles de ces contrées m’était totalement étranger. Ce qui m’a frappée autant que la musique en elle-même, est la complicité entre les membres. Même depuis les premiers rangs on ne sait pas ce qu’il se dit tout bas, mais on se rend compte de la symbiose qui anime le quatuor. Echanges rapides, sourires, regards… Le gestuel transmet encore une fois plus que la parole et fort heureusement, puisqu’il n’y a point de textes dans les morceaux joués ici.

Lolimpiade

J’ai passé à très bon moment, cela ajouté à la joie de la découverte. Avec un final m’ayant particulièrement ravie, puisqu’ils ont même joué une musique utilisée dans Barry Lyndon, film de Kubrick mêlant des musiques du folklore irlandais et classiques.

Bref vous l’aurez compris une grande découverte et un billet en guise d’encouragements pour ce groupe jeune et décalé qui oeuvre depuis plusieurs années déjà !

Publicités