ambition

Es-tu heureuse? Je ne suis pas si ambitieuse.

Rien n’est plus artistique que l’Amour.
Son Amour on l’imagine, on l’invente et on le met sur un piédestal pour pouvoir le contempler.
C’est un prince charmant qu’on se refuse à avouer, car même si on l’invente, on est bien incapable de savoir à quoi il va bien pouvoir ressembler In Real Life. Alors au début on ne le reconnait pas tout à fait, il nous dit quelque chose, une impression de déjà-vu et puis on l’oublie, on le laisse de côté en pensant le chercher ailleurs, celui-ci n’est pas adéquate, trop facile et surtout arrivé trop vite. A quoi bon avoir un but de vie en Amour si c’est pour le trouver tout de suite? Plus de but, plus d’envie, plus de vie. Quand on est avec son malheur, on est accompagné, quand il nous laisse, le vrai malheur arrive. La vie n’a de cesse de se détériorer de jours en jours, jusqu’au jour justement où le pire arrivera.
Bref, je m’égare. Cet Amour oublié un jour on y repense, on le recroise, et on réalise (ou pas).

Publicités