Alien 5

Alien : Awakening

Oui je sais, il est un peu tôt pour faire des plans sur la comète, mais étant assez fan des premiers films de la nouvelle saga (au risque de m’attirer les foudres de pas mal de monde), mais également de l’ancienne, c’est toujours avec plaisir que je me penche sur les articles de presse mentionnant la sortie du prochain film Alien, celui-ci supposément appelé Alien : Awakening.

La saga Alien a eu droit à de nombreux rebondissements, que cela soit pour la saga du prologue dont nous allons parler aujourd’hui, mais également vis-à-vis de la suite de la série de films originaux, dont Alien 5, qui n’est décidément pas près de sortir. Pour palier le manque, Prometheus est ainsi sorti en 2012 et nous a laissé pendant 5 années avec des questions sans réponse, jusqu’à la sortie d’Alien : Covenant l’an dernier. Comme je le disais, il est donc un peu tôt pour échafauder des hypothèses sur la suite, juste l’occasion de faire le point sur ce qui se dit ici ou là. Concernant Covenant, je me dois de vous mettre ci-dessous la très bonne vidéo de Durendal sur le film, dans sa section PJREVAT. J’ai beau apprécier énormément Prometheus et Covenant et peux les regarder sans me lasser, je sais que Durendal a raison sur les défauts des films et c’est toujours un bijou de réalisation et de critique :

Maintenant que les bases sont posées, qu’en est-il de la sortie du prochain Alien, hypothétiquement prévu pour 2019, même si je trouve cela bien court comme délai entre les deux derniers opus. Pour ceux qui veulent rester up to date concernant la série de films, je vous conseille le bien renseigné site de fan du même nom sur le sujet. D’après les dires de Ridley Scott fin 2015, Covenant était le premier film d’une nouvelle trilogie, tournée sur les origines des bestioles. Mais comme de bien entendu dans le monde du cinéma : sous réserve de bons résultats au box-office. Fox a donc décidé fin 2017 de mettre en hiatus le projet, suite aux « mauvais » scores de Covenant. Pas mauvais quand on les relativise, mais plutôt quand on les compare à ceux de Prometheus (moitié moins). La Fox étant en cours de rachat par The Walt Disney Company, rien n’est encore perdu, mais rien n’est encore gagné.

 Autant la suite est assez claire quand on voit la fin de Covenant, autant il paraît délicat de faire tenir deux autres films avant le début de la saga de base. En effet, à peine une vingtaine d’années séparent les deux bouts de l’histoire. De quoi creuser encore plus les incohérences qui ont déjà parsemé le récit. On parle même de liens de parenté à mettre en avant avec notre warrior Ellen Ripley. Le tournage devant à la base commencer en ce début d’année, il y a fort à parier que le planning ne sera pas respecté. Je n’attends rien avant 2020, voire 2021, mais je saurai vous en dire plus quand il y aura de quoi se mettre sous la dent. Pour le moment, évidemment aucun synopsis qui traîne, ni photo, mais si le projet est encore d’actualité, bien des choses devraient se décanter d’ici fin 2018 … Au moins, nous avons déjà le titre !

Publicités

News Mai 2016

J’ai cinq articles en brouillon mais je ne parviens pas à les finir, en attendant, de petites news !

Le 69ème festival de Cannes ouvre aujourd’hui et (le rapport c’est juste le cinéma), la bande-annonce du prochain American Nightmare (American Nightmare 3 : Elections) est en ligne depuis plusieurs semaines :

Sinon nous connaissons depuis hier après-midi la carte, les starters et les légendaires des deux prochains jeux vidéo Pokemon (Moon et Sun) :

5-10-pokemon-sun-moon-169-en

Le design n’est pas fou fou mais je pense que tout le monde y trouvera son compte pour la sortie en novembre prochain. Bien sûr, il est loin le temps de Carapuce, Salamèche et Bulbizarre… Mais cette nouvelle édition a permis de faire sourire pendant des mois sur le nom de Pokemon SM, alors on pardonne.

Si on continue sur les jeux vidéo, Activision a mis en ligne le trailer du nouveau Call of Duty : Infinite Warfare. La vidéo, publiée il y a une semaine, rassemble ce matin 304 679 « j’aime » et … 1 688 060 « je n’aime pas ». Il faut dire que le dernier CallOf m’avait laissé une très mauvaise impression, jouant sur oldgen. La question ici ne se posera plus puisque le jeu ne sortira que sur nextgen.

C’est officiel, Prometheus 2 sera intitulé Alien : Covenant. Pour les sceptiques qui disaient encore que les films n’avaient rien à voir, voilà qui remet les choses à leur place, environ 40 ans après le premier Alien. Ce qui retarde toutefois Alien 5 qui marquera le retour de Sigourney Weaver dans la saga.


C’est tout ce que j’ai en tête aujourd’hui et elle est déjà un peu moins pleine ! Mai, faites ce qu’il vous plaît et profitez des vacances si vous avez la chance d’en avoir !

Chappie

J’ai pris mon temps pour me décider à voir Chappie car je savais qu’il était de Neill Blomkamp et que ce serait un bon film mais qu’il me ferait sûrement pleurer comme une madeleine. Résultat des courses : c’était un excellent film qui m’a grave fait pleurer comme une madeleine.

Je parlais donc de Neill Blomkamp car c’est à lui que l’on devait District 9, que j’ai du voir une dizaine de fois tellement je le trouve magnifique bien qu’il me fasse pleurer à chaque fois. Dans Chappie, nous sommes dans un Johannesburg futuriste, où les robots intelligents servent de police. Deon Wilson va trouver le moyen de programmer une conscience à l’intérieur d’un robot-test, qui sera par la suite appelé Chappie.

Le casting m’a fait fantasmer dès que je l’ai vu : Yolandi Visser et Ninja (les membres du groupe Die Antwoord dont j’avais parlé ici), Dev Patel, Hugh Jackman et Sigourney Weaver pour ne citer qu’eux. C’est Sharlto Copley qui endosse la voix et la capture de mouvement de Chappie, acteur que l’on avait vu en personnage principal de District 9 mais aussi présent au casting d’Elysium, autre production de Neill Blomkamp.

chappie-movie-film-2015-year-5565

Chappie est donc un robot, très intelligent, mais avec l’affect et la découverte du monde d’un jeune enfant. Il va affronter la peur, les mensonges et la méchanceté des hommes, mais aussi leurs espoirs et leurs motivations. Les effets-spéciaux sont très bien réalisés, sans pour autant qu’il n’y ait de surenchère car on reste dans une science-fiction très terre-à-terre, très proche de notre univers actuel. Les fans comme moi de Die Antwoord reconnaîtront à plusieurs moments du film des chansons du groupe. Sans que cela ne fasse du forcing de placement produit puisque les pistes sont à chaque fois bien adéquates à la scène. Les acteurs y sont vrais, ils sont habillés comme on les voit dans leurs clips, ils gardent leurs intonation de voix, etc. Ce choix aide à se sentir encore plus concerné par l’histoire de Chappie car il part d’une réalité existante.

Le film apporte, comme dans District 9, de réelles interrogations sur notre monde actuel, avec une volonté de mieux faire, voire même outrepasser la mort. J’ai été très touchée par l’histoire, les dialogues et les événements qui vont faire grandir notre petit robot. Il ne nous reste plus qu’à attendre pour savoir si Alien 5 qui sera réalisé par Neill Blomkamp, sera à la hauteur de ses précédents film. En tout cas je mise fort dessus.