92

Une Drinky au Café Leffe [Bourg-La-Reine]

Changement d’angle de caméra pour s’intéresser non pas cette fois-ci à la nourriture exclusivement, mais plutôt à la boisson. En l’occurrence boisson alcoolique, donc évidemment à déguster avec modération.

C’est à peu près par hasard que j’ai découvert le Café Leffe situé en plein cœur de Bourg-La-Reine. Comme son nom l’indique très justement, c’est un bar dédié aux bières Leffe, qui propose toutefois des plats bien copieux pour accompagner les dégustations des multiples variétés de bières présentes au catalogue. Comme je ne savais pas trop quoi choisir parmi tous les choix proposés, j’ai opté pour le plateau de dégustation, composé de quatre verres de 15cl, à choisir parmi une sélection.

Ouvert du lundi au dimanche, vous y trouverez à la pression aussi bien les bières les plus classiques trouvables facilement dans le commerce (Blonde, Ruby, Brune…) mais également des moins connues comme la Royale Whitbread Golding, la Royale Cascade IPA, ou encore celles de saison, comme la Leffe de Noël. S’ajoutent également en bouteille la Triple (saveur clou de girofle) ou la Radieuse (plutôt coriandre). Le Café Leffe n’est pas sectaire pour autant et propose également un grand choix de marques, de la Corona à la Stella Artois, en passant par la Bud ou la Triple Karmeliet qui tape, mais aussi une grande carte de cocktails et boissons sans alcool.

Je dois avouer que je ne me souviens pas avec exactitude quelles bières j’ai choisi (accompagnées d’une planche de petites choses à grignoter), mais je suis contente d’avoir pu tester le concept de véritable dégustation, comme on peut le faire dans une cave en se fournissant directement à la propriété.

A noter que Rueil-Malmaison dispose également de son Café Leffe, tout comme Nancy, Grenoble, La Rochelle …

Publicités

Une Foodie dans la forêt de Meudon [La Mare aux Canards]

Je parle souvent des restaurants présents aux quatre coins de la France, Outre-Mer compris, en oubliant ceux qui se situent beaucoup plus près de chez moi. L’occasion de faire un petit billet gustatif sur La Mare aux Canards, restaurant niché au cœur de la forêt de Meudon, en territoire altoséquanais.

J’étais tombée sur ce restaurant tout à fait par hasard, en allant jouer sur les terrains de tennis jouxtant la propriété. J’ai glissé ce souvenir dans un coin de ma tête, me promettant d’y retourner, ce qui est chose faite en ce début d’année 2019, où les décorations de Noël foisonnent encore.

Dans un cadre magnifique, entouré de la forêt, le restaurant dispose d’un décor très chic et d’une terrasse qui convient d’être admirée en été. Une fois à l’intérieur, on découvre un environnement plus intimiste, limite bistrot, où j’ai tout de suite réalisé qu’il était bien heureux que nous ayons pensé à réserver : un vendredi soir, toutes les tables étaient prises.

Esprit des fêtes oblige, nous ne nous sommes pas limités au niveau des prix comme du nombre de plats commandés.

Comme son nom l’indique, le canard est à l’honneur dans les cuisines du restaurant : en magret, en confit, en parmentier, en foie gras, en salade ou encore en terrine, c’est ici le royaume où le canard entame sa seconde vie.

Ayant déjà effectué le midi un repas copieux, j’ai commencé tout doucement par du crottin de chèvre chaud rôti au miel, accompagné de salade et pignons de pin. J’ai sobrement enchaîné sur un parmentier de canard aux cèpes (photo en dessous), avant de finir par un dessert léger, la brioche façon pain perdu, avec glace vanille et sauce au caramel beurre salé. Vous pouvez également voir sur les photos ci-dessus (cliquez pour agrandir) les plats de mes comparses : salade de gésiers et jambon de pays sur la deuxième, fromage blanc et crème de marron sur la dernière, et, le plus énorme pour la fin, la trilogie de canard au centre. Plat composé de magret, confit et canard à la broche, que nous avions vu cuire juste avant dans le cheminée devant nous.

Le décalage entre le cadre somptueux et l’aspect bistrot m’a au début fait peur. Je dis bien souvent qu’on reconnaît la qualité d’un restaurant à ses verres et serviettes … et les serviettes étaient en papier. Ce qu’au final je comprends vu le caractère gras du canard. J’ai bien vite revu mon jugement en appréciant des mets copieux sans être écœurants et des prix tout à fait convenables. Caché en plein milieu des bois, La Mare aux Canards a toutefois un grand succès puisque les réservations vont bon train, et on reconnaît rapidement la présence d’habitués. Possédant une carte solide (avec tout de même un poisson dans la liste), j’avoue que j’apprécierai sans problème y retourner rapidement afin de goûter les autres plats proposés.

Festival Chorus 2015

Cinq ans ! Cinq années que je ne m’étais pas rendue au festival Chorus, ayant lieu tous les ans à la Défense à la même période, époque à laquelle j’avais découvert les Rois de la Suède lors de la première partie des Fatals Picards.

chorus-2015-720x340

Le festival Chorus est une véritable institution pour les altoséquanais. Entre les scènes de la Défense (depuis sept ans) et celles de 27 villes des Hauts-de-Seine, c’est un formidable hymne à la musique qui est donné le temps d’une dizaine de jours. Sans être exhaustive, nous avons eu droit cette année à La Roux, Stephan Eicher, Shaka Ponk, Ayo, Miossec, Jeanne Cherhal, Charlie Winston, Bigflo et Oli, Rone, Mademoiselle K, Grand Corps Malade, le Peuple de l’Herbe, Ez3kiel, JoeyStarr, Zenzile, Oldelaf …

Il y a plusieurs artistes que je souhaitais voir cette année, mais je n’ai finalement pu me libérer que pour aller voir et écouter le Peuple de l’Herbe hier, dernier jour du festival 2015. La configuration m’a surprise, puisqu’elle était totalement différente de celle présente dans mes souvenirs. Ce n’est pas un reproche, plutôt une amélioration nécessaire vu le nombre grandissant de visiteurs.

chorus_1

Au sein du « village », différentes scènes, un bar, des stands de goodies et un large espace extérieur, pour profiter du soleil quand celui-ci daigne pointer son nez. L’acoustique n’était pas la meilleure que j’ai pu entendre mais les boules Quies sont ici distribuées gratuitement (on n’est pas au POPB !). Chorus est un très bon festival, aussi bien au niveau de la programmation que de l’organisation. Egalement, outre les concerts gratuits, les prix des concerts payants sont très avantageux. Nous y sommes, la saison des festivals est en train de recommencer à son rythme. De mon côté je vous donne rendez-vous dans un an, sur la pelouse de l’esplanade la Défense, entre trois Mc Donalds, cinq Starbucks et un Marks & Spencer.

https://twitter.com/festivalchorus