11/15

Plus belle la vie, really ?

Titre en inadéquation totale avec le contenu car ne sachant pas vraiment où j’allais, ce dernier est parti là où je ne voulais même pas l’emmener à la base.

_drogue_de_fumeur_07_by_TormentedWhore

Il y a des jours comme ça, où il est impossible de rester enfermé chez soi. Impossible car l’enfermement physique équivaudrait à un enfermement mental. Et quitte à boire tout seul chez soi, autant boire tout seul dehors. Dans ces moments là, quand il est à peine 18 heures et que vous êtes déjà pompette, n’importe quel acte ou remarque remonte le moral. Comme une serveuse qui me dit adorer mon vernis vert pétant, comme mon buraliste qui me tend le bon paquet de cigarettes avant même que je n’aie fini de le saluer.

Mais sortir pour aller où ? Faire quoi ? Revenir imbibée de Pigalle tous les samedis soirs suffit déjà à mon bonheur, mais en semaine ? Les terrasses de cafés sont toujours le refuge adéquat, à condition de choisir les bons. Ceux où vous pouvez, selon votre état d’esprit du moment, soit prendre un verre avec de parfaits inconnus et parler avec eux toute la soirée, soit être penché sur un livre ou dans l’écriture, sans vouloir être dérangé toutes les cinq minutes par une personne trop entreprenante. Pour les uns préférez Bastille, pour les autres les Starbucks du quartier d’affaires de la Défense.

La preuve en est, qu’un cas comme dans l’autre, tout le monde peut y trouver son compte. Groupes d’amis, couples, âmes solitaires … Les cafés et bars rassemblent les gens quels qu’ils soient, peu importe leur nombre et ce qu’ils cherchent. Ce qui se résume souvent au simple loisir de passer le temps.

Publicités