Mois: août 2017

I Wish – Faites un vœu

Claire Shannon est une jeune lycéenne mal dans sa peau. Un jour, pour son anniversaire, son père lui offre une mystérieuse boîte à musique. Elle découvre que celle-ci peut exaucer tous ses vœux. Petit ami, popularité, argent, tout semble parfait. Mais le rêve a un prix : à chaque nouveau souhait, une personne de son entourage décède. Claire devra se débarrasser de ce cadeau pour sauver ses proches et ses amis. [Wikipédia]

C’est sur ce pitch pas terrible que démarre I Wish (souvent mal-nommé One Wish, sûrement à cause de la typo sur l’affiche). Et franchement, j’ai été sacrément emballée. J’avais peur de voir un énième film d’horreur nul, où il suffit de glisser sur les publicités que le quatrième assistant réalisateur a un copain qui est le neveu du frère d’un figurant d’Annabelle ou Conjuring pour faire prétendre que le film est bon, mais heureusement le film était bon. A cause du boycott qui perdure de la part d’UGC sur les films d’horreur, peu de salles parisiennes diffusent I Wish. Je me suis dirigée vers Châtelet (pour les non-parisiens, voir un film d’horreur à Châtelet c’est un peu comme vouloir lire du Dostoïevski dans le Goudurix) et j’ai également eu la surprise de voir une salle pleine, mature et avec un comportement sensé.

Claire réalise au bout du troisième, voire même quatrième vœu je crois, que sa boîte commence à tuer des gens. Avant cela, le plaisir est rien que pour le spectateur. Faisant penser à Destination Finale sous certains aspects (notamment les moments où les personnes ne font tuer, sans que l’on ne sache vraiment comment au début – ces scènes sont d’ailleurs un mélange de comédie et de suspense assez intéressant), on ne s’ennuie pas une seule seconde. Le film est rapide et les scènes s’enchaînent avec une grande fluidité, jusqu’à l’apothéose, qui vaut le coup d’être vue.

Pour ce qui est des acteurs, Joey King (qui joue le rôle de Claire) était déjà une habituée car elle était intervenue dans Conjuring justement et En quarantaine (le remake américain tout moche de REC) entre autres. Ki Hong Lee (Ryan) est quant à lui un personnage presqu’emblématique du Labyrinthe, Ryan Phillippe (le père de Claire) a fait véritablement commencer sa carrière grâce à Souviens-toi… l’été dernier, Shannon Purser s’est fait connaître récemment par son rôle dans Stranger Things et Riverdale, et Sherilyn Fenn n’est autre qu’Audrey Horne dans Twin Peaks, ce qui en fait un film au casting pas dégueulasse du tout.

En fin de compte cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un bon film d’horreur au cinéma, même s’il n’est pas irréprochable, mais l’équilibre entre horreur, tension, voire même un brin de comédie, est très bien respecté et permet de passer un bon moment.

Publicités