Meilleurs vœux pour l’année passée !

Billet écrit le 1er Janvier 2014, tôt dans la matinée, ou tard dans la nuit. Je suis tombée dessus par hasard, dans le bloc-notes de mon iPad. Ecrit il y a un an, j’étais dans le même désarroi mais avec apparemment plus d’optimisme. Mon optimisme est comme le hip-hop, il est mort.

Christmas_by_applefight « Cette nuit j’ai pris la décision difficile d’être heureuse pour l’année à venir. Difficile, car on ne décide pas de son état mental, comme de son ressenti quant à une vie qui ne correspond pas à ce que l’on voudrait en faire.

Se sentir coincé dans une vie qui bride, qui cantonne à des faits non désirés, à des volontés et désirs non assouvis. Parce que nous sommes un nombre inconsidérable en ce cas, mais que nous le réalisons. Je pense à nous pour cette nouvelle année car je sais que vous vous reconnaitrez.

Toi par exemple, qui n’en peux tellement plus, que tu montes dans n’importe quel bus de nuit, sans même en connaître la destination, pour pleurer pendant tout le trajet. Toi encore, qui insultes quiconque te regarde mal, alors que tu ne sors dans la rue que pour être regardé. Nous, les histrioniques. Mais aussi toi qui fumes une demi-cartouche de cigarettes par jour en ne mangeant qu’un jour sur cinq. Moi qui fais des crises d’angoisse et de sanglots une fois tous les deux jours, qui finis ensuite par me réfugier instantanément dans les bras et le lit de celui qui provoque lesdites crises. Toi qui penses que de toute façon nous n’atteindrons pas la trentaine. Toi, mon médecin, qui m’a affublée de tous les mots de maladies psychiatriques disponibles. Toi, que je considère comme ma sœur, qui est à l’hôpital pour une durée indéterminée pour avoir voulu en finir la nuit dernière.

Pour nous tous, pour tout le monde qui se sentira concerné, je vous souhaite une bonne nouvelle année. Mais non avec de l’hypocrisie jusqu’aux dents, souhaitant la bonne année sans même le penser, non. Je vous souhaite de laisser derrière vous tous les malheurs passés, pour que vous décidiez vous-mêmes de votre bonheur. Ça ne se décide pas, mais se mettre dans cet état d’esprit ne pourra provoquer que des effets positifs.

Je souhaite également aux personnes ne faisant que véhiculer des pensées négatives sur d’autres, d’en finir avec cela. Je le dis pour elles. A moins d’être un pervers psychopathe complet, couplé de tendances sadiques, pyromanes, nécrophiles et meurtrières, il n’est jamais bon pour soi de ressasser un ressenti négatif, un ressenti malsain. Vivre en étant aigri, en détestant la Terre entière, en méprisant ses habitants, n’est pas vivre. Je suis magnanime, je leur souhaite de retrouver des sentiments plus nobles et, malgré tout, plus humains.

Et puis à tous ceux que j’aime surtout. J’espère continuer à vous aimer encore, à vous côtoyer. J’espère que vous réussirez dans vos désirs les plus fous, les plus passionnels et passionnés. Les plus irréalistes et les plus importants aussi.

Somme toute une très bonne santé mentale pour tout le monde, base de tous les possibles, surtout celle du bonheur. »

Publicités

Un commentaire

  1. idem, le temps passe, tout reste figé. Bon, faut se faire une soirée sur Paris à bouffer du pyrénéens et tu viens quand tu veux ici, je suis alone et pas mal de jours de congés en ce moment !

    J'aime

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s