L’Edito [Une Foodie en Champagne-Ardenne]

WP_20141128_013

Terrine de foie gras maison

De passage à Reims cette semaine et ne connaissant pas assez bien la ville pour trouver un restaurant réputé, je me suis refugiée à la brasserie l’Edito, à deux pas de la cathédrale et de la biscuiterie Fossier. J’aurais pu me renseigner en amont de mon déplacement mais je pensais trouver plus facilement un restaurant gastronomique que le Burger King ayant pignon sur rue …

En rentrant, j’ai tout de suite su que ce n’était pas le restaurant du siècle. Plutôt un repère pour les autochtones avides de manger de la nourriture différente des jours de la semaine. Ayant donc de gros doutes quant à la pertinence des plats, j’ai sciemment choisi le menu le plus cher de la carte, en espérant que le niveau soit placé plus haut que mes craintes, qui étaient pourtant fortes.

J’ai pris en entrée une terrine de foie gras maison, que j’ai trouvée très bonne. Accompagnée de tranches de pain toasté et d’une confiture à la figue, la part n’était ni trop plate ni trop copieuse, ce qui m’a parfaitement convenu. En plat, j’ai choisi le filet mignon de porc alors que la personne qui m’accompagnait a choisi un Edito Burger Royal (boeuf, salade, tomate, cheddar, oignons et cornichons). A savoir que les hamburges proposés vont du simple au triple steak, ce qui peut faire monter le prix du hamburger jusqu’à 32€ …

WP_20141128_014

Filet mignon de porc / Edito Burger Royal

J’ai tout de suite su en voyant arriver mon plat que ce ne serait pas bon. Voyez cette sauce moutarde qui recouvre tout. Rien n’est plus dérangeant et écœurant que de la sauce en trop grande quantité. Ce qui s’est confirmé quand j’y ai goûté. La nourriture était quelconque et les frites semblaient n’être que des surgelées. Le repas avait bien commencé donc mais mes craintes se sont avérées justifiées.

WP_20141128_016

Crème brûlée maison

J’ai terminé par une crème brûlée maison, trop banale à mes yeux. Somme toute un repas décevant alors que j’avais pourtant pris un menu avoisinant les trente euros. Il était facile de savoir que ce ne serait pas de la grande cuisine, sachant que la carte est bien trop diversifiée et trop quantitative pour être qualitative. Vous trouverez à l’Edito des woks, moules, paella, pâtes et risottos, burgers, welshes, fajitas et autres plats plus communs. Il est impossible pour un restaurant de faire bon en proposant autant de mets différents. Je vous déconseille cette adresse qui n’est pas vraiment haut de gamme et propose des tarifs tout de même élevés pour si peu.

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s