Le bleu est une couleur (très) chaude – L’avis d’Adèle

J’arrive après la bataille et je le sais. J’ai enfin lu la bande-dessinée Le bleu est une couleur chaude, puis vu le film qui s’en est librement – et largement – inspiré : La vie d’Adèle – Chapitres 1 & 2. Je vais essayer de rendre cet article le plus clair possible, même si je sais que je vais plus parler du film que de l’oeuvre originale. Je ne spoile pas la fin mais fais référence à de multiples scènes présentes sur les deux supports.

La_Vie_d'Adèle_-_logo

 La bande-dessinée est très facile à lire et se parcourt même avec rapidité. Le croquis est léger et comporte beaucoup de scènes marquantes, bien qu’elles ne soient pas tout le temps approfondies (confer l’épisode d’adultère qui est assez bâclé). A l’inverse, le film est très long et prend son temps sur beaucoup de moments mais omet ceux qui m’ont semblés capitaux dans la BD. C’est le cas de la scène où Clémentine (Adèle pour le film) qui se fait mettre à la porte de chez elle quand ses parents découvre son homosexualité, qui est pour moi une des scènes les plus poignantes de l’histoire.

lCIPsFB Mais commençons par le commencement. Si j’ai mis tant de temps à voir La Vie d’Adèle, c’est que je ne voulais pas forcément le visionner tant que ça. J’avais eu beaucoup d’échos de critiques négatives, me parlant des scènes crues d’un point de vue déplaisant, de la longueur du film et du jeu d’acteur mitigé de Léa Seydoux. Le premier film que j’ai vu avec cette dernière était La Belle et la Bête et son jeu ne m’a pas choquée (en sachant vraiment que c’était elle j’entends, car je ne m’en souviens pas dans Mission impossible : Protocole Fantôme et Minuit à Paris. J’avais donc beaucoup d’apriori sur le long-métrage, mais mon avis va converger vers celui de Durendal : ce film m’a plu (sans m’avoir chamboulée) alors que j’aurais pensé tout le contraire.

Le film est long, c’est une certitude. Lors de certaines scènes, je me suis même demandé pourquoi c’était si long : pourquoi rajouter tant de scènes par rapport à la BD ? Je pense à la scène de la « garden party » (au sens littéral du terme, ils sont dans le jardin) qui est finalement là pour montrer le décalage qu’il peut y avoir entre les deux personnages. J’oubliais ! Le pitch ! La vie d’Adèle nous raconte bien sa vie, ses premières amours, ses déchéances et l’impact que l’adultère peut avoir sur un couple, qu’il soit hétérosexuel ou homosexuel.

Je sens que je suis en train de m’égarer, je n’ai fait aucun plan d’écriture avant de commencer cet article donc ça va continuer de partir dans tous les sens, mes plus plates excuses.

Concernant les scènes d’actes sexuels, les deux premières ne m’ont absolument pas dérangées. La première car c’est la première fois d’Adèle avec un homme (chose qu’elle ne fait d’ailleurs pas dans la BD), la deuxième car c’est sa première fois avec une femme. Il est donc normal qu’elle apprenne autant son corps que celui de l’autre. Ces deux scènes sont pour moi de l’ordre de la découverte et ont tout à fait leur place dans le film. Les autres sont à mes yeux superflues, voire même lourdes, et pourtant j’ai adoré Nymph()maniac, cherchez l’erreur. On sent Abdellatif Kechiche provocateur dans la volonté d’incorporer ces scènes, dont une, si je me souviens bien, a lieu chez les parents d’Adèle et une autre chez les parents d’Emma, sa compagne. Des scènes qui ne sont pas si fréquentes et si osées dans la bande-dessinée, à tel point que Julie Maroh, l’auteure, regrette qu’elles aient été mises à l’écran.

6586406

Encore un décalage qui m’a gênée entre la BD et le film : le fait d’occulter complètement la relation d’Emma avec sa compagne quand elle rencontre Adèle. On devine qu’elle l’a quittée pour cette dernière mais aucune scène, aucun remous, contrairement à la bande-dessinée. J’aurais aimé voir la fin de leur relation, rien que pour le parallèle entre celle-ci et la relation suivante, avec Adèle. Emma trompe sa compagne de l’époque pour Adèle, mais va devenir hermétique à ce même comportement à son encontre. La comparaison entre les deux situations si proches auraient pu être intéressante à mettre en scène.

ET PUIS LA FIN ! Je ne vais pas spoiler le film je vous rassure. Pour la BD, on connaît la fin dès la première page : Clémentine / Adèle meurt. J’aurais préféré cette fin pour le film également. Celle du film est beaucoup plus cruelle à mes yeux. Adèle perd sa raison de vivre lors de sa rupture avec Emma. Elle la perd une nouvelle fois en apprenant que cette dernière ne l’aime plus. Cette peine est encore plus forte que la précédente et est à mes yeux plus forte que la mort elle-même. Quand la personne que l’on aime meurt, on ne peut pas s’en vouloir, on ne peut pas forcer le destin. Quand la personne que l’on aime ne souhaite pas revenir, on ne peut pas s’empêcher de vouloir la convaincre, de la voir, de la toucher, rendant la douleur parfois pire que la perte physique de la fin de vie.


Maintenant je vais quand même vous dire mon avis. Fiou, il était temps. Je suis déçue par toutes les différences entre les deux supports car j’ai trouvé la plupart des situations bien mieux traitée dans la bande-dessinée. Dans le même temps, le film met très bien en scène la violence des mots lors d’une altercation au lycée entre Adèle et ses camarades quand ils la devinent lesbienne. A part cela j’ai quelques « détails » qui m’ont fait tiquer, comme le fait qu’Adèle donne l’impression de passer son temps à gober des mouches et que le film ne semble être qu’à base de gros plans et qu’il est dommage de ne pas voir les décors utilisées pour les scènes. Pour le reste, le film reste prenant comme peut l’être un épisode « tranche de vie », comme un biopic dont le personnage principal est un pur inconnu. Je ne suis pourtant pas fan des films romantiques mais celui-ci est touchant.

le-bleu-est-une-couleur-chaude-planche

Je n’aurais pas donné la palme à ce long-métrage, pour son adaptation trop libre avec (parfois) un manque de rythme et (souvent) un manque de plans larges. Ce n’est pas un film qui peut faire l’unanimité mais il a sa propre logique qui parlera avant tout aux personnes ayant été dans les situations mises en scène.

De prime abord, la bande-dessinée ne m’a pas énormément bouleversée, mais je l’ai très appréciée après avoir visionné le film, comme s’il l’avait sublimée. Les deux sont complémentaires pour pouvoir aborder un grand nombre de situations présentes dans la vie sentimentale d’un homme ou d’une femme. Pour cela, malgré sa fin poignante, l’oeuvre originale offre un meilleur message d’avenir, une vraie porte sur le futur, face au film qui ne permet pas de rebondir aussi facilement.

Publicités

4 commentaires

  1. Alors alors, je vois que tu n’as pas perdu de temps pour regarder le film ! 24h après la BD ! Je vois que tu es mitigée. Je partage le fait que des éléments fondamentaux ont été skouisés dans le film mais je sais que des scènes ont été tournées (comme la scène où Emma va chercher du lait dans le frigo) mais finalement pas intégrées au film. Je sais aussi que le DVD contient des scènes bonus et je crois une fin différente (enfin pas différente sur le fond mais ça ne s’arrête pas qu’à la fin de l’expo mais pour des raisons diverses, je n’ai pas voulu revoir ce film donc pas les bonus).
    Pour ma part, je trouve que c’est le film qui retranscris à merveille la plus belle et forte histoire d’amour. J’ai pleuré sur la BD et sur le film (pendant la scène où Adèle retrouve Emma dans le café à la fin, Emma n’a plus les cheveux bleus et porte une chemise je crois).
    J’ai juste reproché au réalisateur d’être resté trop superficiel sur les raisons de leur rupture, on est pas seulement dans la différence de 2 mondes ou de classes sociales, c’est plus profond que ça et je partage le manque d’explication sur la rupture d’Emma avec sa 1ere copine et aussi les parents d’Adèle où sont-ils ?
    La fin du film est horrible, à la fois parce qu’on se dit qu’il manque 1h de film et horrible car la situation l’est.
    Pour ton ressentie sur les scène nues, te serais tu posé la question si c’était un film lambda d’hétéro ? car dans tous les films il y a toujours 3-4 scènes de cul, faut le dire ! mais là, c’est du jamais vu pour le grand public entre 2 nanas donc les gens ont pris le temps de les compter et de dire « ah ouais, c’est peut être trop quand même » (au moins, les gens savent que c’est possible)
    après est ce qu’il mérite son prix ? tout est subjectif quand on remet un prix mais il est arrivé où en France on était dans ce débat et je pense qu’il est important que ce genre de film assez unique ait pu avoir ce tel battage médiatique ! Par la suite il a plusieurs récompenses autre que la palme donc c’est qu’il a marqué.
    Alors film d’auteur ou pas ? Moi je n’ai pas vu le temps passer, les deux actrices sont extraordinaires, et les jeux justes. Il ne faut pas d’attendre à qqch d’énorme, juste une putain d’histoire merveilleuse qui est foutue en l’air.
    La BD est plus dans l’émotion, mais totalement différent, on est sur une adaptation, il est donc bon de lire la BD et de voir le film mais ne pas se contenter de l’un ou l’autre ^^
    et oui, ce film touche puissance 100 si on se reconnait dans l’histoire.

    PS : j’aimerais voir Mommy !!

    J'aime

    1. Pour les scènes de sexe, oui j’aurais eu le même ressenti si c’étaient des personnes hétéro. Il y a souvent des scènes comme ça lors de la première fois entre deux personnes, rarement les suivantes, et de façon aussi crue (la question de l’orientation sexuelle ne se pose même pas à mes yeux ; je ne pense pas qu’un film grand public comme celui-là ait mis en scène un couple dans dix positions différentes, si c’est le cas ça reste à mon avis par provocation ou volonté de choquer / secouer).

      Pour le reste je suis en accord avec toi, j’aurais peut-être apprécié le film sans lire la BD et donc sans savoir qu’il y manquait beaucoup de choses …

      J'aime

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s