Annabelle [Film 2014]

Je suis consternée par le fait de ne pas pouvoir faire une critique viable du film.
Car je suis consternée d’être allée le voir le mercredi de sa sortie, à 13h50 précisément.

Annabelle_06

Jamais je n’avais assisté à ce point à une séance de film d’horreur qui ne ressemblait à rien. Entre les petites pétasses qui rigolent pour rentrer dans la salle interdite aux moins de 12 ans, puisqu’elles avaient feinté en prenant une place pour les Gardiens de la Galaxie, avant de se faire refouler par le vigile présent dans la salle qui n’était pas si bête que ça. Entre mon voisin de gauche qui renverse par terre le pot de pop-corn de 8 kilos qu’il avait acheté pour son groupe d’amis et qu’il essaye de remplir avec ses pieds sans que ses amis ne s’en rendent compte. Entre mon voisin de dos qui semble s’obstiner à prendre mon fauteuil pour un sac d’entrainement de kick boxing et mon voisin de devant qui respire je ne sais comment puisqu’il passe son temps à se moucher, éternuer et bailler, parfois tout en même temps. Et puis surtout avec tout le reste de la salle (approximativement 200 personnes) qui ont passé toute la durée du film à mâchouiller leurs sucreries sur haut-parleur, décrocher leur téléphone, se rouler des pelles bruyamment et rire toutes les trente secondes, JE NE SAIS PAS COMMENT J’AI FAIT POUR TENIR LE COUP.

J’ai toujours fait partie des gens un peu réac’ qui gueulent (discrètement) quand les personnes font trop de bruits au cinéma. Mais là, c’était du grand art. A tel point que deux agents de la sécurité sont restés avec nous pendant la totalité du film, c’est dire ! J’ai toujours eu du mal à me concentrer dans des cas pareils mais là c’était le summum. MAIS. Mais cette ambiance « camp de vacances » m’a tout de même fait apprécier le film. Annabelle est un film flippant. J’ai préféré cent fois Conjuring, mais Annabelle utilise les codes des films d’horreur et ne s’en distingue, ni en bien ni en mal. Selon les scènes, il s’inspire de la peur inspirée par Paranormal Activity ou The Grudge, ce qui permet de belles scènes d’angoisse. Pour resituer, je venais passer un bon moment avec mon meilleur ami et un plaid qui remplissait tout mon sac (pas de film d’horreur au cinéma sans plaid ok ?). Là, devant tant de chaos, l’atmosphère du film en étant tellement changée qu’elle en était encore plus angoissante. Des cris venant du public qui me faisaient remarquer des détails à l’écran que je n’avais pas aperçus, des francs éclats de rire devant l’énormité de certaines situations (alors que pourtant, je grogne toujours quand on rigole devant un film qui ne le permet pas) ou bien encore des applaudissements émergeant de la salle entière comme d’un seul homme, m’ont permis de passer un bon moment. Les moments d’angoisse étant si forts et si réussis, que ces rires ont aidé à laisser retomber la pression. A tel point que j’avais l’impression d’être totalement droguée en sortant de la séance : tous mes sentiments s’étant mélangés sans raison apparente, jusqu’à parfois exacerber la peur provoquée par certaines scènes.

Vous l’aurez compris, j’aurais beaucoup de mal à critiquer le film à part « J’ai bien aimé mais il m’est impossible de le décrire outre mesure puisque la salle en elle-même a accaparé toute mon attention« . Je peux juste vous conseiller d’y aller, mais s’il vous plait, n’allez jamais, ô grand jamais, voir un film d’horreur le jour de sa sortie.

(A part ça j’ai vu Dracula Untold hier et, une bonne dizaine d’incohérences mises à part, il se boit comme du petit lait.)

Publicités

9 commentaires

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s