SMS [Film 2014]

sms-affiche-52454b753ac47 Par pur hasard des horaires et des séances disponibles, je me suis retrouvée assise dans la salle de cinéma qui projetait SMS, le dernier film en date de Gabriel Julien-Laferrière (à qui on doit entre autres Neuilly sa mère ! et Seuls Two ; à noter qu’il était également premier assistant réalisateur de Trouble Every Day, niark niark niark).

 Nous retrouvons Laurent (joué par Guillaume de Tonquédec), qui perd son téléphone portable, son fils, sa femme, sa maison et pour ainsi dire son entreprise en l’espace d’une journée. Cette phrase résume le film, malheureusement. SMS (adapté du roman du même nom de Laurent Bénégui) est mal fait, on assiste à des gags vus et revus, qui ne parviennent pas à faire esquisser un sourire, alors même que le film se décrit comme une comédie.

On connait le début, on connait la fin : le seul intérêt de ce film est de découvrir le déroulement des péripéties, qui sont avec dommage peu drôles.

SMS est un film longuet qui essaye de dénoncer les conséquences néfastes des ondes électromagnétiques, et donc de passer pour un film engagé sans non plus le mettre en avant de la façon la plus pertinente. Le seul point m’ayant marquée positivement est le cadrage très sympa des acteurs et des lieux, qui permet une immersion dans les paysages dédiés et les situations vécues.

Ne perdez pas votre temps à aller voir ce film, qui se révèle être un méchant navet, alors que vous savez bien que je suis en général assez clémente au sujet du septième art…

2 commentaires

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s