Syfy, Wild Bunch & Co [1 jour : 4 films]

Une journée à la campagne, c’est synonyme pour moi de visionnage de films à foison. J’ai regardé quatre films aujourd’hui, à très forte tendance « horreur » (dans son sens général), petites critiques rapides de films dont je n’avais jamais entendu parler … avant de les voir.

American Horror House (2012) tout d’abord (ou Paranormal Initiation). Je crois que je me suis procurée ce film sans même lire le synopsis mais simplement le titre. J’aurais peut-être du, cela m’aurait évité de perdre du temps. Je passe rapidement sur l’histoire : on assiste au rite de passage de jeunes filles dans une sororité, la nuit d’Halloween, où vont se mélanger les vraies mises à l’épreuve et les actes fantomatiques. Produit par Syfy, ce film est une grosse daube. Mal tourné, pas apeurant, pas surprenant, pas drôle non plus, il n’a rien pour lui. Le peu d’effets spéciaux présents ne témoignent pas la moindre émotion et le jeu des acteurs est assez lamentable. Allez, suivant !

51

51

51 (sorti en 2011) fut mon deuxième film de la journée, produit par Syfy lui aussi. Il relate l’aventure de plusieurs journalistes venus voir de leurs yeux si des extraterrestres sont bel et bien présents dans cette fameuse zone 51 des États-Unis. Ce film est à voir au 36ème degré tellement il peut paraître cheap, mais totalement assumé. On rigole bien, on frissonne parfois ; ce n’est pas du haut niveau mais il fait en tout cas passer du bon temps.

Haunter maintenant, sorti en 2013, qui fut mon coup de cœur de la journée. Enfin un film inquiétant qui se tient de bout en bout ! Film d’horreur canadien, il raconte la vie de Lisa, pour qui les journées se suivent et se ressemblent. Pour cause, elle revit encore et encore la même journée, sans savoir pourquoi, ni comment stopper ce calvaire, qu’elle semble être la seule à réaliser. Produit par Wild Bunch (qui est une société française que je vénère particulièrement), ce long-métrage est prenant et assez stressant. Un bon film d’angoisse comme je les aime !

Haunter

Haunter

Finissons avec Flu / Pandémie (2013 aussi), film coréen qui traite de la propagation de la grippe aviaire H5N1 dans le pays. Bien construit, bien détaillé et réaliste comme il se doit, il fait évidemment plutôt partie de la classification « catastrophe » que « horreur » mais je préférais le laisser dans cet ensemble. Bien qu’assez convenu comme fil conducteur, nous suivons avec intérêt le parcours d’une mère urgentiste et sa fille, touchées par bien des aspects par la maladie, et les conséquences catastrophiques que peut avoir l’amour. Avancées de l’épidémie, efforts des secouristes, émeutes, tout se déroule avec une immense précision et un souci de réalisme indéniable, malgré des raccourcis faciles dans le scénario. Un film très fort donc, à voir sans conteste.

A vous les studios !

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s