Taux de sobriété : Zéro

90bcf72b276c1da0c7f35cd1a068646a-d33gkhf

Toutes ces questions, ces interrogations, ces sujets de tant de non-réponses. Ces envies de tout et de rien, surtout de n’importe quoi. Se retrouver à baiser avec quelqu’un que l’on n’aime pas. D’où vient ce terme si antagoniste à celui de faire l’amour. Et heureusement remplacer cela par quelqu’un que l’on veut vraiment. Comme une envie comme celle de respirer, besoin primaire et pervers d’un moment bien à soi, sans l’être vraiment tout à fait. Regarder fixement un inconnu dans le métro en lui faisant comprendre qu’on le désire, devant des dizaines de paires d’yeux indiscrets. Comme une envie de crier des Je t’aime interdits.

Comme écrire, complètement défoncée, toutes pupilles dilatées, sur un bout de mouchoir Starbucks, à défaut d’avoir trouvé un bout de papier quelconque dans son sac. Parce qu’écrire sauve. Et permet de prendre du recul. Draguer à tort et à travers, avant que cela ne soit à corps et à cris. Draguer pour prouver que l’on existe. Que l’on est désiré, voulu. Entendre un gars crier « On n’a qu’une seule vie » et lui rétorquer « Alors pourquoi tu la gâches ? ». Ecrire, écrire, sans retenue, se foutant des gens qui voient cette fille camée jusqu’aux ongles aligner frénétiquement des lignes sur une serviette en papier. Comme si sa vie en dépendait. Comme si, si elle s’arrêtait d’écrire, sa vie s’arrêterait tout aussi net. D’un coup abrupt. Ca finira mal, comme toute chose qui se finit. Rien ne peut se finir d’une bonne façon. Une fin n’est que douleur, et si la douleur est trop forte, c’est la Mort qui attend au tournant. De guerre lasse. De vie futile. D’amour frivole et de désir de bonheur à tel point que s’il échappe, ce ne sera que peine ad vitam aeternam. Jusqu’à l’arrêt complet de mon cœur de s’être par trop essouflé.

Publicités

Un commentaire

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s