Lady Gaga – The Monster Ball Tour

lady-gaga-live

Si l’on m’avait dit il y a deux ans, pendant que je visionnais un clip tout ce qu’il y a de plus bizarre, mettant en scène un chien au bord d’une piscine sous une musique entêtante, que j’irais voir Lady Gaga en concert, je ne l’aurais pas cru. « Venez, vivez, vibrez » nous dit le Palais Omnisports de Paris-Bercy : après plusieurs déconvenues concernant la venue de la diva à Paris, j’ai une fois de plus vibré au son d’un concert, mon dixième de l’année, mais quel concert …

Là où beaucoup d’artistes se contentent d’assembler une playlist de titres phares et demandés par les fans, chantant leurs chansons les unes après les autres, Lady Gaga préfère dépasser ce stade. Pour le côté pro et l’originalité, il y a tout d’abord les chorégraphies, présentes pendant tout le long du spectacle. La quasi-totalité des chansons se déroule accompagnée de chorégraphies parfaites et sophistiquées, qui rassemblent la diva avec une bonne dizaine de ses danseurs. Se mêle à tout cela une réelle interaction avec le public, où Gaga relèvera les propos criés dans la salle pour y réagir, quitte à s’arrêter en plein milieu d’une chanson pour répondre à ses fans, et la reprendre ensuite. Où elle prendra son temps pour admirer les cadeaux de fans jetés sur scène, comme arracher de ses dents la tête d’un Tigrou miniature ou encore disloquer la tête d’une Barbie pour laisser son corps ballant au bout de la scène. Faits trop rares pour qu’ils soient soulignés, encore plus rares quand on pense à la grandeur du POPB.

3434459

Pour ce qui est des tenues de scène, en veux-tu, en voilà. Il s’en succède une bonne demi-douzaine, tantôt affriolantes, tantôt excentriques (costume de religieuse – en référence à ses années scolaires passées dans une école privée très catholique ; ruisselante de sang pendant que ses danseurs cannibales lui déchirent le coeur, tenue qui crache autant d’étincelles que Katy Perry de la crème fouettée, et bien d’autres encore). Mais que seraient de belles tenues sans un décor scénique qui vaille aussi le coup ? Pas rien, mais en tout cas bien peu de choses. Fort heureusement ce n’est pas le cas ici, bien au contraire. Entre une jeep fumante garée sur scène (dans laquelle se cache un piano), une rame de métro remplie de nonnes, des paysages urbains ou bien forestiers, ou encore une immense plante carnivore prenant toute l’ampleur de la scène, les décors sont tout sauf rudimentaires. Des sketchs viennent aussi pimenter ce concert riche en rebondissements, par le biais de dialogues entre Gaga et ses danseurs … mais aussi d’un réel échange avec le public.

Beaucoup de fans trouveront des réponses à leurs questions durant le show, Lady Gaga racontant des bribes de sa vie et son adolescence, avec la prolixité qui lui est propre. Le nom du Monster Ball Tour prend alors tout son sens quand on comprend qu’elle-même se considérait comme un monstre, à forcer de se voir jugée comme tel par ceux l’ayant côtoyée du temps de son adolescence. Elle nous enseigne à travers le show une véritable leçon de courage, faisant référence à ses épreuves passées qui n’ont pas été un obstacle dans sa voie vers la célébrité. Le nom de son prochain album Born This Way n’est qu’un clin d’œil à tous ses détracteurs qui la traitaient de cette façon. Elle est ainsi, et a fait de cette prétendue faiblesse, une force.

A travers cette tournée, Lady Gaga a montré qu’elle avait bel et bien l’allure d’une pro qui semble avoir des années de show derrière elle. Qu’on l’aime ou non, qu’on apprécie ses chansons ou non, on ne peut que reconnaitre le talent qui la caractérise, aussi bien dans les concerts qu’elle organise ou dans son sens affuté du show business. Non sans rappeler une certaine Madone.

images (1)

Sans nul doute l’un de mes meilleurs concerts jusqu’à ce jour.

Publicités

5 commentaires

  1. mdr oui evite de te tromper pour paris.
    alors j’ai lu, joli résumé, gaga n’est pas ma tasse de thé lais je respecte la nana et si en plus elle ecoute ses fans pendant le concert c’est super
    cool si tu as passé un bon moment, tu ne regrettes pas d’avoir du repousser tes vacs au moins :p

    J'aime

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s