30 Ans d’Age Mental

grass_by_MASRAM

Cause ou conséquence des connaissances avec lesquelles je prends plaisir à discuter et passer mon temps, je me sens vieille. Psychologiquement. Parfois même physiquement, mais c’est une autre histoire.

Ce n’est un secret pour personne me connaissant, j’ai un an d’avance sur le planning scolaire dit normal. De ce fait, j’ai toujours été habituée à converser avec des plus âgés que moi, flirter avec des garçons de plusieurs années mes aînés et passer des soirées à discuter politique avec un verre de vin à la main plutôt que de boire plus que de raison, quitte à ne plus pouvoir parler ensuite.

Je n’ai que 20 ans mais j’ai l’impression d’avoir déjà beaucoup vécu, et parfois même mal vécu. De façon contradictoire je n’ai que très peu de souvenirs plaisants de mon adolescence. J’ai toujours cherché à me rapprocher de personnes plus âgées, lorsque cela était possible, car j’étais en quête de maturité, d’une maturité que les gens de mon âge n’avaient pas, en vue d’échapper à leurs petites actions puériles à mes yeux.

Mais à force de me frotter à des personnes plus cultivées et plus posées, j’ai fait l’impasse sur les années où l’on peut se permettre de faire des folies sans en éprouver de remords. Je me suis en même temps rendue compte qu’en me sentant bien avec mes quinze ans et mes amis d’une vingtaine d’annés, j’ai désormais la désagréable impression d’avoir trente ans dans mon corps qui en a pourtant encaissé dix de moins. J’ai d’un côté pris du bon temps tout un après-midi à discuter avec des filles et garçons de 26-27 ans, qui furent étonnement choqués de découvrir mon jeune et véritable âge. Mais de l’autre je me suis sentie vieille le weekend dernier, parmi des jeunes de ma génération qui prenaient des extas, du proto et autres pilules bleues et blanches en buvant cul-sec des verres de vodka. C’est comme si l’on m’avait donné une bonne claque. Comme si l’on m’avait dit « Tu vois ? Tu le faisais quand eux ne savaient même pas que cela existait. Et maintenant il est 23h, tu es déjà fatiguée et ne vas pas tarder à aller te coucher. » Une bonne claque. Comme mon moniteur d’auto-école me disant que je ne suis pas assez primaire mais plutôt trop mature et réfléchie … et que c’en est un défaut pour l’occasion. Comme mon copain plus âgé que moi qui me dit qu’il a l’impression de sortir avec une vieille. Voilà la bonne grosse gifle que je me suis prise en me rendant compte qu’un excès de maturité équivaut à n’importe quel autre excès : de la négativité. Le mieux était décidément l’ennemi du bien.

Publicités

5 commentaires

  1. whaou j’aime j’aime (il est vrai que quand tu t’entends plus avec tes collegue de travail qui ont 30-40 ans et que tu en as que 20, tu te dis, whaa y’a un petit pb mais j’me vois pas boire de la vodka avec des pillules bleues, moi j’suis bien autour d’un barbeuc, un verre de vin et des nuits à discuter)
    c’etait la minute, mélou rac sa life

    J'aime

  2. Je suis pas sure que ça soit une question d’avance scolaire. Je l’ai aussi, je vis aussi comme une mamie. Mais d’un autre côté [TCooL], qui a l’âge normal, a toujours vécu aussi comme ça. C’est une question de caractère.

    Ce n’est pas non plus une mauvaise chose. Je ne regrette pas de ne pas avoir fait des « fiesta » à base d’alcool, drogues / pilules, … parce que c’est pas mon truc. J’ai toujours aimé les petites soirées entre amis, avec du vin, un bon repas et des gens ayant de la conversation.

    Ça peut paraitre élitiste et nul, et j’ai souvent été rejetée par mes pairs parce que je passe pour quelqu’un qui ne sait pas s’amuser, mais je m’en cale, c’est mon rythme de vie. Je n’ai pas fait de grosse connerie d’ado, je n’ai pas non plus fait la crise d’adolescence, et ça ne me manque pas. C’est un style de vie, je l’assume.

    Et puis, je me rends compte, les années passants, que mes collègues de fac sont aussi posés que moi, n’ont plus envie d’excès mais aspire au calme (alors qu’ils ont 25 ans en moyenne).

    Bref, tout ça pour dire que c’est ta façon de prendre du bon temps, de te faire plaisir alors il ne faut pas le regretter. Et puis il n’est jamais trop tard pour faire des bêtises. Mon père a bien fait sa crise d’ado à 40 ans : il n’est jamais trop tard pour effacer des regrets !

    J'aime

  3. Enfin y a des tonnes de manières de s’amuser avec des gens de 20 ans sans passer par ce que tu décris. Et des tonnes de trentenaires sont encore plus pitoyables.

    J’ai un an d’avance aussi et je n’ai pas ressenti ce besoin. Je pense que de ton côté le problème est plutôt ailleurs. Une réaction au rejet de tes pairs peut être. Ça je connais. Mais le coup de la maturité c’est de la fuite en avant, comme si tu recherchais une raison noble pour avoir lâché l’affaire avec tes pairs couplé à un argument qui te place de manière indiscutable au dessus d’eux…Sache que d’autres vont se mettre minable tous les soirs à coups de vodka pour la raison inverse, à savoir trouver la reconnaissance de leurs pairs. Je suis pas certain que leur comportement soit si différent.

    Le problème c’est qu’être complexe n’est pas être mature et je suis intimement persuadé que ce que tu décris comme un excès de maturité (ce qui pour moi n’a aucun sens, la recherche de la sagesse, ça ne se finit jamais) correspondrait plus à un manque de simplicité, souci que je partage, et qui fait inévitablement tendre vers la négativité. Parce que comme tu le dis, tu te rends compte maintenant, la simplicité au sens large des plaisirs du corps et de l’esprit se vit plus simplement à certains âges.

    En espérant que tu ne prennes pas ce commentaire du mauvais côté.

    J'aime

  4. Non non ne t’en fais pas, je ne le prends pas mal.
    Ce que je décris effectivement comme un excès de maturité (ce qui, avec le recul peut évidemment paraître présomptueux) était une sorte de feedback de ce que j’entendais autour de moi. Se faire traiter de « vieille » parce que je ne sais pas m’amuser, ça reste de l’ordre de la personnalité comme l’a très justement dit Xaphy, mais pas tant que ça. Je suis quelqu’un d’assez exigeant et j’ai souvent tendance à traiter d’immatures des gens qui me lancent des chips à la figure lors d’un repas de famille ou ce genre de choses. Si je traite ces personnes d’immatures, je suis venue à me remettre en question et me dire « Eux sont peut-être en accord avec leur âge, c’est toi qui as un problème » (même si je trouve ça immature pour des gosses de 20 ans …). Au lieu de dénigrer ce genre de personnes, je préfère m’accrocher à celles qui me tirent vers le haut de par leurs sujets de conversation et leurs attitudes.

    J'aime

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s