Métro – Boulot – Dodo. Acte II

Métro-Boulot-Dodo. Acte I

Les presque quatre heures de la matinée passées vient le moment de s’octroyer une pause, excusable cette fois-ci, contrairement aux allers – retours cafétéria – bureau – trottoir que tout le monde fait sans pouvoir s’empêcher de regarder son voisin d’un air culpabilisant quand c’est à son tour d’aller fumer sa cigarette.

Le midi il n’y a que l’embarras du choix. D’un côté le « restaurant d’entreprise », au titre aussi pompeux que peuvent l’être des cadres en devenir avec leurs cravates très sobrement rabattues sous leur col ou les cadres encore mieux encadrés par de belles donzelles grâce à leurs cheveux grisonnants et leur œil bleu vif digne d’une pub Nespresso. De l’autre des dizaines de brasseries concentrées dans l’un des plus grands centres d’affaires parisiens avec leurs serveurs à l’affût des employés cherchant un endroit bruyant où parler boulot hors du boulot et où leurs yeux brillent autant que leur carte gold.

metro (1)

Publicités

Un commentaire

Laissez un commentaire si le coeur vous en dit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s